ONE réagit à la publication des chiffres de l’OCDE pour l’aide au développement : “L’écart entre les prêts et les dons se creuse”

Paris, le 13 avril 2021 – Les nouveaux chiffres de l’aide au développement des pays membres du Comité d’aide au développement (CAD) publiés aujourd’hui par l’OCDE montrent que la France a considérablement augmenté son aide publique au développement en 2020. Elle conserve sa place en tant que 5ème donateur au niveau mondial. 

D’après l’OCDE, la France passe de 0,44% à 0,53de son RNB alloué à l’APD, en augmentant son aide de 10,9% entre 2019 et 2020. En comparaison, l’aide mondiale a augmenté de 3,5% sur la même période.  

Maé Kurkjian, responsable plaidoyer chez ONE en France, déclare : “Ces chiffres confirment la tendance à la hausse amorcée par la France qu’il est important d’applaudir, mais la crise sanitaire et économique que nous traversons depuis plus d’un an nous montre qu’il est urgent que la France améliore non seulement la quantité mais aussi la qualité de son aide. 

Une grande partie de cette augmentation s’explique par une hausse importante des prêts bilatéraux de l’Agence Française de Développement, alors que les dons bilatéraux n’ont que très faiblement augmenté. C’est inquiétant au vu de la crise de la dette que la pandémie continue d’aggraver. Rappelons que 30 pays d’Afrique subsaharienne dépensent aujourd’hui plus pour rembourser leur dette que pour leur budget de santé.”

La France est le 2ème pays donateur qui a le plus augmenté ses prêts bilatéraux entre 2019 et 2020 (+63% pour les prêts bilatéraux contre +4,6% seulement pour les dons bilatéraux). Cela porte la France au rang de 2ème donateur mondial à avoir le plus recours aux prêts bilatéraux, derrière le Japon.

Maé Kurkjian explique : “Ces prêts ont rarement vocation à financer les secteurs sociaux essentiels, tels que la santé, et sont souvent inaccessibles aux pays les plus pauvres. C’est alarmant, d’ailleurs on peut déjà observer que sur les $2,2 milliards alloués par la France à la réponse contre la COVID-19, seuls $208 millions ont été alloués à la santé. »

ONE appelle la France à renforcer sa politique de solidarité internationale dans le projet de loi “développement solidaire et de lutte contre les inégalités mondiales”, examiné à partir de demain au Sénat.

Contact presse : 

Charlotte Grignard, +33622410041, [email protected] 

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

You agree to receive occasional updates about ONE’s campaigns. You can désinscrire at any time.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent