BONO s’invite dans le débat sur les politiques de développement de la France

Paris  Les Assises du développement et de la solidarité internationale sont clôturées ce 1er mars 2013 par le président de la République. Au cours de cette conférence, Bono, cofondateur de l’ONG ONE (www.one.org/fr), a été invité par le président de la République et le ministre délégué au développement Pascal Canfin à témoigner de l’importance de la lutte contre l’extrême pauvreté et du rôle de la France dans ce combat.

 

S’exprimant directement à l’assemblée présente et au président de la République, Bono, à travers un message vidéo enregistré, déclare ce 1er mars:

 

« Je ne suis pas un universitaire renommé. Je ne suis pas un politicien professionnel. […] Je suis juste un musicien irlandais qui a une grande gueule.

[…]

Plus de 200 ans après que la France a porté au reste du monde le message « liberté, égalité, fraternité », vous vous accrochez toujours fermement à l’idée qu’un déni des droits humains n’importe où est une menace pour ces droits partout ailleurs.

[…]

Même durant les moments difficiles, vous n’oubliez pas que les idéaux français appartiennent à tout le monde et pas seulement à la France.

[…]

Les experts nous disent que si nous continuons sur la même dynamique, d’ici à 2030, le pourcentage de la population vivant avec un euro par jour, moins d’un euro par jour, diminuera, et diminuera, et diminuera, jusqu’à atteindre quasiment zéro.

[…]

Prenez la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Quelle réussite incroyable !

Plus de 8 millions de personnes sont maintenant sous traitements antirétroviraux et ont leur vie sauvée ! Et 500 000 d’entre eux grâce à des financements français. Au cœur de ces progrès incroyables, le Fonds mondial, une idée, une idée française, rêvée par la France…

[…]

La taxe sur les transactions financières. La France a été la première à dédier une partie de ses revenus au développement. Alors que 11 pays en Europe sont sur le point de mettre en place cette TTF, faisons en sorte qu’ils rejoignent le mouvement, que davantage de pays suivent l’exemple français.

[…]

Le combat contre la corruption, qui, nous le savons tous, tue plus de gens que n’importe quelle maladie. C’est une maladie en soi. Mais il y a un vaccin et ce vaccin s’appelle la transparence.

[…]

S’il vous plaît, continuez de voir grand, de penser à long terme.

[…]

Une loi de programmation […] protégerait l’idée que peu importe qui est à la tête de l’Etat, cette personne a une responsabilité fondamentale  au nom du peuple français : celle de soutenir les plus pauvres, de se battre pour […] une mondialisation qui fonctionne pour tous et pas juste pour quelques-uns ».  

 

Sur le sujet plus spécifique du Mali, Bono a déclaré :

 

« Car l’extrême pauvreté n’est pas uniquement un affront à notre humanité, c’est également un menace pour notre sécurité. […] L’extrême pauvreté nourrit le feu de l’idéologie extrême. […]

Monsieur Hollande, vous avez raison à 100% quand vous dites, « c’est maintenant le temps du développement au Mali ».

 

Cela a beaucoup d’importance pour moi. Le Mali est un pays dont je suis amoureux comme tous les musiciens.

[…]

Vous [les Français] défendez la vie humaine et l’histoire de l’humanité. Votre stratégie, pas seulement pour le Mali, mais pour le monde entier, est la même. Vous voulez que le combat contre l’extrême pauvreté et l’injustice porte cette empreinte, cette empreinte si typiquement française.

 

Laissez-moi conclure en vous encourageant à être français, soyez encore plus français et soyez audacieux. »

 

 

La vidéo intégrale du discours de Bono est à disposition, sur demande, pour diffusion dans les médias en haute définition.

 

ONE réagira aussi à l’issue de la conférence de clôture des Assises, suite au discours du président de la République et de ses annonces concernant la politique d’aide au développement de la France.

 

 

Notes aux rédactions:

 

  • ONE est une organisation non-gouvernementale de campagne et de plaidoyer comptant plus de 3 millions de membres à travers le monde et plus de 80 000 membres en France engagés dans la lutte contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables, particulièrement en Afrique.
  • ONE a participé activement aux quatre mois de débats ayant rythmés les Assises du développement, contribuant entre autres aux discussions sur la mesure et la qualité de l’aide publique au développement française et la transparence du secteur extractif.
  • A l’occasion de la clôture des Assises, ONE attend des engagements du président de la République, avec notamment le vote d’une « loi de programmation » qui fixe le cap des interventions de solidarité françaises sur le long terme, pour en finir avec l’opacité de l’aide au développement de la France. Nous attendons aussi que le Président concrétise ses engagements en faveur d’une TTF européenne pour le développement, qu’il clarifie la position de la France en matière de lutte contre le sida et qu’il prenne des mesures pour renforcer la transparence des entreprises françaises et européennes qui opèrent dans les pays les plus pauvres.

 

CONTACT : Annabel Hervieu : 01 40 64 17 02 / 06 31 22 89 68 ou [email protected]

 

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous recevrez occasionnellement des informations sur nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent