Nos Finances


ONE est composée de deux organisations à but non lucratif :

  • The ONE Campaign est une organisation apolitique régie par l’article 501(c)(3) du Code fiscal des Etats-Unis, qui informe et sensibilise le grand public sur la lutte contre l’extrême pauvreté à travers le monde et les progrès accomplis dans le développement international, grâce à des programmes qui sauvent des vies. (RED) est une division de The ONE Campaign et noue des partenariats avec des marques emblématiques mondiales comme Apple, Bank of America, Beats by Dre, et Belvedere. (RED) développe avec ces marques des produits co-brandés. Jusqu’à 50 % des bénéfices des ventes sont reversés au Fonds Mondial.
  • ONE Action est une organisation apolitique régie par l’article 501(c)(4) du Code fiscal des Etats-Unis, qui appelle les législateurs à soutenir des politiques et des programmes intelligents et efficaces pour sauver des vies, éduquer les enfants et aider ceux qui vivent dans les pays les plus pauvres du monde à sortir de la pauvreté.

Formulaire 990

Chaque année, ONE remplit le formulaire 990 (voir ci-dessous) pour The ONE Campaign et ONE Action. Il s’agit d’une déclaration annuelle que les organisations exonérées d’impôt au niveau fédéral doivent introduire auprès des autorités fiscales. Ce document fournit des informations sur les missions, les programmes et la situation financière de l’organisation déclarante. Le formulaire le plus récent est celui de 2015. Dans la mesure où le formulaire 990 est un document complexe, nous en fournissons une analyse complémentaire.

Télécharger le formulaire 990 de The ONE Campaign (PDF, 1.7MB)

Télécharger le formulaire 990 de ONE Action (PDF, 1MB)

RÉSUMÉ DE LA SITUATION FINANCIÈRE DE THE ONE CAMPAIGN EN 2015

En 2015, les dépenses de The ONE Campaign se sont élevées à 37,4 millions de dollars. Les finances de The ONE Campaign font l’objet d’un audit chaque année. Le graphique ci-dessous précise comment ces dépenses ont financé nos actions :

83,3 % affectés aux programmes de The ONE Campaign

The ONE Campaign a consacré 83 % de son budget à la sensibilisation des dirigeants sur les politiques intelligentes et efficaces permettant de sauver des millions de personnes vivant dans les pays les plus pauvres du monde. Nous veillons à allouer la plus grande part possible de notre budget à cette action, qui a un impact immédiat. Les financements dédiés à ces programmes dépassent 80 % de notre budget, soit un taux constaté dans les meilleures pratiques au niveau international.

13,5 % pour couvrir les frais de gestion et d’administration

La gestion et les tâches administratives sont nécessaires au bon fonctionnement d’une organisation mondiale et de ses différents bureaux présents dans huit pays différents. ONE maintient les frais de gestion et d’administration à un niveau minimal. Ces frais incluent les salaires du personnel ; les frais bancaires, juridiques et les honoraires comptables ; et les frais indirects, comme la location de locaux, les frais informatiques, de téléphonie mobile et les frais liés au site Internet.

3,2% pour la collecte de fonds

The ONE Campaign est financée par diverses fondations, des philanthropes et des entreprises. Grâce à la générosité de nos donateurs, ONE ne sollicite pas de financement auprès du grand public et est en mesure de maintenir les frais de collecte à un niveau modéré. Ce poste inclut la préparation des demandes de subventions ainsi que le développement et le maintien des relations avec les donateurs.

FINANCEMENT DE PROGRAMMES : THE ONE CAMPAIGN

Le graphique ci-dessous montre la répartition des dépenses de The ONE Campaign en faveur des programmes en 2015 :

Éducation publique et sensibilisation aux Etats-Unis : 10 078 643 dollars

The ONE Campaign a poursuivi ses actions de sensibilisation auprès du grand public, des médias et des décideurs politiques américains sur l’importance de l’aide publique au développement ainsi que des programmes internationaux de prévention des maladies : lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme, et lutte contre la faim et la famine dans les pays en développement. En septembre, les Nations Unies ont adopté les Objectifs de Développement Durable (ODD). The ONE Campaign a travaillé durant toute l’année pour s’assurer que ces objectifs soient suffisamment concrets et compréhensibles, pour faire le suivi de leur mise en œuvre et pour les faire connaître de ses membres et du grand public. ONE a fait partie intégrante de plusieurs efforts collaboratifs majeurs, tels que Project Everyone, Global Citizen et Action/2015, afin de contribuer à sensibiliser les citoyens à ces nouveaux Objectifs mondiaux.

Éducation publique et sensibilisation en Europe : 8 867 542 dollars

The ONE Campaign a mené campagne dans ses principaux marchés en Europe, en particulier en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Italie, en Suède et auprès des Institutions de l’Union européenne, pour encourager le grand public à s’engager dans la lutte contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables. ONE a également mené des campagnes de mobilisation citoyenne en Irlande et en Australie.

En partenariat avec d’autres acteurs du secteur, The ONE Campaign a souligné l’importance de la préservation des budgets d’aide publique au développement (APD).

ONE a joué un rôle crucial pour l’éducation publique locale et mené des campagnes de mobilisation sur un certain nombre d’enjeux clé, comme par exemple mettre les femmes et les filles au cœur du développement international, à travers sa campagne « La pauvreté est sexiste ». En juin, à la veille du Sommet du G7 en Allemagne, les jeunes Ambassadeurs européens de ONE ont été rejoints par des membres de ONE venant des Etats-Unis, du Canada et du Japon pour organiser des événements et mobilisations publiques en vue d’appeler les leaders du G7 à s’engager à allouer 0,7% de leur RNB à l’aide publique au développement, à soutenir des investissements plus conséquents pour la nutrition et à allouer au moins 50% de leur aide publique au développement aux pays les moins avancés.

L’année 2015 a été l’année des Objectifs de Développement Durable (ODD), et ONE a joué un rôle important en Europe pour soutenir et promouvoir les ODD, en œuvrant au sein d’un grand nombre de coalitions nationales et internationales, notamment en mobilisant le grand public. ONE a eu un rôle central au sein du mouvement «action/2015 » et les événements #LightTheWay en Europe, à la veille de l’annonce mondiale de l’adoption des ODD. ONE a notamment agi à Paris, Berlin et Bruxelles et Londres. ONE a aussi mené campagne pour s’assurer que les financements dédiés à GAVI, l’Alliance du Vaccin, dans le cadre de sa conférence de reconstitution, étaient à la hauteur des enjeux.

(RED) : 5 684 253 dollars

En 2015, (RED) a permis de renforcer l’engagement du secteur privé pour le Fonds Mondial, et ce, en s’associant avec des marques telles que Apple, Bank of America, Coca-Cola, Beats by Dre et Belveder, pour ne citer qu’elles. Grâce à des partenariats et des campagnes, (RED) a récolté un total de 46 millions de dollars pour le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Au cours de cette même année, GAP, l’un des partenaires fondateurs de (RED), a rejoint le projet tout comme de nouveaux partenaires du secteur privé : Alessi, Alex and Ani, LeCreuset, Fresh, Supercell et Uber.
En juin, (RED) a lancé sa campagne phare « EAT (RED) DRINK (RED) SAVE LIVES », pour la deuxième année consécutive. Cette campagne a été menée par le chef Mario Batali et soutenue par plus de 50 grands chefs ambassadeurs. Pendant tout le moins de juin, ce projet culinaire a permis à de nombreux adeptes de la gastronomie de soutenir la lutte contre le sida en se rendant dans plus de 13 000 lieux de restauration à travers le monde qui proposent des menus labellisés (RED) et des activités sociales créatives en lien avec la campagne. Celle-ci a par ailleurs été inaugurée au cours d’un dîner en plein air réunissant 1 000 invités à New York – avec un concert du groupe de musique The Roots – au cours duquel de nombreuses célébrités ont participé, telles que Vanessa Bayer, Kathleen Turner, Brendan Fallis et Carmen Ejogo.

La journée mondiale de lutte contre le Sida en 2015 a également permis de lancer le « Shopathon » de (RED). Le « Shopathon » est une campagne d’une durée d’un mois, permettant de gagner des produits labellisés (RED) et de vivre des moments privilégiés avec des célébrités soutenant (RED). La campagne a été lancée à la veille de la Journée mondiale de lutte contre le sida. (RED) a notamment fait équipe avec Jimmy Kimmel pour une émission spéciale avec des invités tels que Bono, Snoop Dogg et Matt Damon. Le 1er décembre, au cours de la Journée mondiale de lutte contre le sida, (RED) s’est également alliée à Snapchat pour offrir trois filtres spéciaux, au design élaboré par Jared Leto, DJ Tiesto et Jimmy Kimmel, en partenariat avec la Fondation Bill et Melinda Gates. A chaque utilisation d’un filtre SnapChat, la Fondation déboursait 3 dollars, générant un total de 3 millions de dollars. Grâce à ce partenariat avec la Fondation Gates, la campagne a permis de récolter un total de 28 millions de dollars pour le Fonds Mondial.

Lors de la Journée mondiale de lutte contre le sida, d’autres activités par les partenaires de (RED) comme Supercell, LiveNation Entertainement et Uber. Le groupe The Killers a également sorti son 9e single annuel labellisé (RED).

Recherche et analyse sur le suivi de l’aide, l’agriculture, le sida, la transparence et les OMD : 3 341 610 dollars

The ONE Campaign a publié 3 rapports en 2015 : son premier rapport phare « la pauvreté est sexiste » ; le rapport « DATA 2015 : donner la priorité aux plus pauvres », et « Un goût d’inachevé : suivi des engagements dans la lutte contre le sida ». ONE a également lancé la plateforme « Follow the money » qui démontre comment l’open data permet de faire le suivi de l’argent public et de s’assurer que celui-ci est finance des secteurs clé. L’équipe de ONE travaillant sur les enjeux de santé a par ailleurs continué analysé la réponse mondiale à la crise d’Ebola en Afrique de l’Ouest à travers un outil en ligne qui permet de suivre les engagements faits par les donateurs et les décaissements réellement effectués sur une grande partie de l’année.

ONE a également travaillé sur des briefings politiques en amont d’événements majeurs, comme par exemple la Conférence sur le Financement du Développement, la Conférence de l’ONU sur Ebola, la Journée mondiale de l’alimentation et l’approbation dans la législation américaine de l’« African Growth and Opportunity Act ». ONE a, en outre, soumis divers documents à la Securities Exchange Commission (S.E.C.) des Etats-Unis, documents présentant des exemples d’utilisation de données sur les entreprises extractives ayant permis de s’attaquer efficacement à la corruption. ONE a également réuni des dirigeants des ONGs, du gouvernement et du secteur économique pour lancer une nouvelle organisation : un Partenariat Mondial pour des données sur le développement durable (« The Global Partnership for Sustainable Development Data »).

Les équipes santé et nutrition de ONE ont travaillé sur le G7, moment clé pour obtenir des engagements concrets et précis nos thématiques. L’équipe agriculture de ONE a mis en place une coalition sur l’ODD n°2, travaillant sur la responsabilité et la transparence dans l’agriculture, la sécurité alimentaire et les dépenses en matière de nutrition.

Engagement et activités en Afrique : 3 032 635 dollars

ONE a renforcé l’équipe de Johannesburg, en Afrique du Sud, ainsi que ses relations avec des partenaires clé de la société civile africaine, des décideurs politiques et des personnes influentes en vue de faire avancer son combat contre l’extrême pauvreté. En 2015, le travail de ONE a principalement porté sur les Objectifs de Développement Durable (ODD), aussi bien sur leurs thématiques que leurs financements et mises en œuvre. L’équipe de ONE en Afrique a collaboré avec les autres bureaux aux Etats-Unis et en Europe pour soutenir et promouvoir des initiatives majeures tels que « Project Everyone », « Global Citizen » et « Action/2015 » en vue de faire de ces nouveaux Objectifs mondiaux un grand « label » reconnu partout dans le monde.

Par ailleurs, ONE a lancé une campagne internationale dans le cadre de la Journée internationale de des droits des femmes intitulée « La pauvreté est sexiste ». L’équipe de ONE s’est associée à neuf artistes africaines de renom afin d‘écrire et d’enregistrer une nouvelle chanson dénommée « Strong Girl », qui a été nommée pour le prix « All Africa Music Award », et qui a été diffusée très largement sur toutes les ondes du continent. Cette chanson est devenue un véritable hymne et cri de ralliement. Elle a par la suite été remixée par des artistes masculins afin de démontrer que ces enjeux ne concernent pas uniquement les femmes, mais tous les individus.

En plus de cette chanson, l’équipe de ONE en Afrique a collaboré avec le Forum Economique Mondial, OXFAM, l’Union Africaine, AFRIMMA et beaucoup d’autres organisations afin d’amplifier le message « La pauvreté est sexiste ». ONE a organisé des forums politiques sur les enjeux de genre et de pauvreté en Zambie, au Zimbabwe, en Tanzanie et en Afrique du Sud. Des discussions et des négociations de haut niveau qui ont permis d’obtenir un communiqué final ambitieux auquel un grand nombre d’organisations de la société civile ont souscrit. Plus de 1 017 447 personnes ont signé la pétition « La pauvreté est sexiste » en Afrique, dont plus de 600 000 nouveaux membres. ONE a présenté le communiqué et la pétition à cinq chefs d’Etats de l’Union Africaine au Sommet de l’UA à Johannesburg, qui ont par la suite adopté plusieurs mesures politiques pour renforcer l’émancipation des femmes. Les membres africains de ONE ont véritablement été la force majeure de cette campagne et ont permis un tel succès.

Lors du sommet sur le Financement du Développement à Addis-Abeba en Juillet 2015, la demande de ONE d’allouer 50% de l’aide aux pays les moins avancés a clairement été entendue.

Le Prix ONE pour l’Afrique 2015 : 132 766 dollars

ONE a organisé son Prix annuel ONE pour l’Afrique. Chaque année, ce Prix est offert à une organisation de la société civile basée en Afrique qui fait appel à des outils et approches innovantes en vue d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

En 2015, ONE a attribué son Prix annuel pour l’Afrique pour un montant de 100 000 dollars à l’organisation Support for Women in Environment and Agriculture – SWAGEN. SWAGEN est une organisation de membres qui utilise le savoir-faire traditionnel indigène pour adapter et améliorer les politiques de développement durable et environnemental qui ont un impact sur des communautés dépendantes du milieu forestier. Le travail de SWAGEN est basé dans la forêt tropicale naturelle de Rwoho en Ouganda. L’impact direct des actions menées par SWAGEN lui a permis de se distinguer des 252 autres candidatures – toutes très impressionnantes – provenant de 33 pays différents en Afrique. SWAGEN est reconnue pour sa négociation d’une réforme politique nationale sur la conservation de la Forêt en Ouganda qui reconnaît les droits des communautés dépendant des forêts.

A l’exception du Prix ONE pour l’Afrique, ONE n’octroie aucune subvention et ne finance pas directement de projets humanitaires dans les pays en développement, ce travail étant habilement réalisé par d’autres ONG.

RÉSUMÉ DE LA SITUATION FINANCIÈRE DE ONE ACTION EN 2015

En 2015, les dépenses de ONE Action se sont élevées à 3,69 millions de dollars. La situation financière de ONE Action font l’objet d’un audit annuel. Le graphique ci-dessous montre comment ces dépenses ont financé nos actions :

83,6 % affectés aux programmes d’action
ONE Action a consacré 83,6 % de son budget à des projets qui permettent de faire pression sur les décideurs politiques pour qu’ils financent des politiques intelligentes et efficaces afin de sauver la vie de millions de personnes vivant dans les pays les plus pauvres du monde.

Les actions de plaidoyer de ONE Action continuent de jouer un rôle important pour convaincre les décideurs américains et européens de préserver et, si possible, d’augmenter le financement des priorités et enjeux de ONE Action. Les membres de ONE Action sont des porte-paroles hautement engagés et ont apporté un précieux soutien aux grandes campagnes menées par ONE Action.

Energie

En s’appuyant sur leur travail déjà réalisé, les membres de ONE ont continué à faire campagne aux Etats-Unis pour le « Electrify Africa Act », une loi qui permettrait à 50 millions de personnes vivant en Afrique subsaharienne d’avoir accès à l’électricité. Cette campagne sur l’énergie a été l’une des campagnes de ONE les plus réussies. En 2015, les bénévoles de ONE ont recruté 20 994 nouveaux membres, envoyé plus de 37 825 messages au Congrès, passé 6 989 appels et ont délivré 426 pétitions avec 165 000 signatures en soutien à l’« Electrify Africa Act ». La loi a été adoptée par la Commission Affaires Etrangères du Sénat en octobre 2015 et par la Chambre des représentants en janvier 2016. Le Président Obama a promulgué la loi en février 2016.

Nos efforts pour améliorer l’accès à l’électricité en Afrique subsaharienne ont commencé en 2013, quand ONE a entrepris son travail avec des législateurs des différents partis politiques américains pour introduire le « Electrify Africa Act » dans la Chambres des représentants et le « Energize Africa Act » au Sénat. À travers cette campagne qui a duré plusieurs années, ONE a réuni 186 891 lettres, conduit 744 réunions volontaires à Capitol Hill, envoyé 54 445 tweets, passé 4 814 appels et envoyé 657 pétitions. Au total, nos membres ont eu près de 200 000 contacts directs avec les bureaux du Congrès. Cette campagne sur l’énergie a aussi réuni 360 000 signatures de la pétition et permis de recruter 24 000 nouveaux membres de ONE.

ONE Vote

ONE Vote 16 est une campagne qui a eu lieu aux Etats-Unis et qui a pour but d’obtenir des engagements politiques concrets et précis des candidats, d’entretenir des relations avec les futurs dirigeants et de démontrer le soutien et l’intérêt pour le développement international au sein des circonscriptions. En 2015, ONE a engagé des organisateurs locaux dans les principaux Etats où les élections primaires ont habituellement lieu en premier (New Hampshire, Iowa, et la Caroline du Sud) afin d’être présents lors des événements dans le cadre de la campagne, de demander aux candidats de proposer leurs mesures concrètes pour lutter contre l’extrême pauvreté en Afrique et de soutenir les demandes de ONE au niveau législatif, une fois élu. ONE a reçu des réponses très encourageantes pour le Plan d’urgence du Président des États-Unis pour la lutte contre le sida (PEPFAR en anglais) et l’émancipation des femmes et des filles en Afrique subsaharienne. Par ailleurs, ONE a rencontré et informé les équipes de campagne des candidats en vue d’établir de nouvelles relations.

Europe

Les batailles pour le budget d’aide au développement et les changements de leadership au vu du nouveau contexte politique ont eu un impact direct sur le travail de ONE en 2015. ONE Action a ainsi mené des campagnes de mobilisation et des actions de plaidoyer pour renverser lutter – avec succès – contre les coupes dans les budgets d’ide publique au développement et obtenir des engagements forts de la part des nouveaux décideurs politiques dans la lutte contre l’extrême pauvreté.

Les fonds européens pour le développement étaient dans un état critique en octobre, puisque les Etats membres de l’UE ont tenté de couper le budget de l’UE de 2016. Les dépenses extérieures de l’UE (qui inclut les actions pour le développement international) étaient notamment sujets à des coupes disproportionnées. Des campagnes de mobilisation et de sensibilisation ciblées et un travail de plaidoyer en coulisses ont permis à ONE d’obtenir un succès important puisque le budget de l’UE pour les dépenses extérieures a augmenté de 5% sur le budget de 2015 – ce qui représente un montant additionnel de 9,17 milliards d’euros en 2015 pour l’aide aux réfugiés, l’aide humanitaire et les programmes de développement.

En France, le budget 2016 présenté début octobre était une mauvaise surprise, puisqu’il proposait une coupe de 5% dans le cœur du budget de l’aide avec lequel opère le ministère des Affaires Etrangères et du développement international. Pendant trois journées intenses de lobbying à l’Assemblée nationale et au Sénat, les jeunes Ambassadeurs français ont rencontré 20 parlementaires et ont poussé pour des amendements qui visaient à augmenter l’aide (principalement via l’élargissement de la taxe sur les transactions financières). Par la suite, les jeunes Ambassadeurs ont participé à une audition parlementaire sur l’aide publique au développement, ont été particulièrement actifs sur Twitter, ont fait des interviews dans les médias et ont continué à rencontrer d’autres parlementaires. En plus des actions menées par les jeunes Ambassadeurs, le travail de ONE sur l’aide publique au développement (APD) a inclus des réunions avec le Ministre des Finances, Michel Sapin, et une action menée avec d’autres ONGs. Les amendements clé ont été adoptés, la plupart contre la volonté du gouvernement, ce qui a permis d’annuler la coupe de 5% du budget de l’APD et d’augmenter l’APD de 5,5% d’un montant de 170 millions d’euros.

En amont et à la suite des élections de mai aux Royaume-Uni, ONE a appelé les membres du Parlement à soutenir sa campagne « Just Say Yes » et de s’engager pour que les promesses du Royaume-Uni faites envers les populations les plus pauvres du monde soient tenues, mais aussi de mettre les femmes et les filles au cœur de l’agenda. Les membres et jeunes Ambassadeurs ont notamment adressé des lettres aux membres du Parlement et passé de nombreux appels. Un travail de longue haleine qui a permis d’obtenir le soutien de plus de la moitié de tous les parlementaires. 346 députés (53%) se sont engagés en signant l’appel de ONE.

13,6 % pour couvrir les frais de gestion et d’administration

Les frais de gestion et d’administration incluent les salaires du personnel chargé des opérations générales, à savoir les fonctions financières, de RH et de gestion des bureaux. Ils incluent également les frais juridiques et bancaires, ainsi que les honoraires comptables. Enfin, ils concernent les coûts indirects comme la location de bureaux, les frais informatiques et de téléphonie mobile et les frais liés au site Internet.

2,8 % pour la collecte de fonds
Le financement de ONE Action provient de The ONE Campaign et de philanthropes. Grâce à la générosité de nos donateurs, ONE Action ne sollicite aucun financement auprès du grand public et est dès lors en mesure de réduire ses frais de collecte au strict minimum.

Donateurs

ONE et (RED) sont financés par un certain nombre de fondations, de philanthropes et d’entreprises. Nous ne sollicitons pas de financements auprès du grand public et nous ne recevons pas de financements publics. Vous trouverez ci-dessous la liste des soutiens financiers dont la contribution a atteint 25 000 dollars au moins depuis janvier 2015. Certains de nos donateurs souhaitent conserver l’anonymat, ce que nous respectons. Les financements anonymes représentent moins de 4 % du total de nos subventions et contributions.

Abbott
Alba and Thomas Tull
Alex and Ani
Alice and Thomas Tisch Foundation, Inc
America Movil
Amy Rao
Ann and John Doerr
Anna Getty
Anonymous Fund of MCF
Bank of America
Bill and Melinda Gates Foundation
Bloomberg Philanthropies
Bono
Caterpillar Foundation
Catie and Donald Marron
Cindy and Ryan Beedie
Coatue Foundation
Curtis Schenker
DEMDACO
Denis O’Brien
Foundation to Promote Open Society
Fund for Policy Reform
George Lucas Family Foundation
Iger Bay Foundation
JPMorgan Chase & Co.
Kore Infrastructure
Lauran and Myrna Bromley, The Bromley Foundation
Lynne and Marc Benioff
Marilyn and Jeffrey Katzenberg
MARS, Incorporated
Natallie and Amar Doman
National Basketball Association
New Venture Fund
Omidyar Network
Paddy McKillen
Patrick B. Meneley
Peter G. Peterson Foundation
Pritzker Innovation Fund
Ray Chambers, MCJ Amelior Foundation
Robert Kraft, New England Patriots Foundation
Ronald Burkle
Ronald O. Perelman
Salesforce
Sandi and John Thompson
Sean Parker Family Foundation
Sherwood Foundation
Sheryl Sandberg
Skoll Foundation
Sonia and Paul Tudor Jones
The Columbus Foundation
The David Geffen Foundation
The Oliver Group
Theresia Gouw and Matthew McIntyre
Tom Freston
Trott Family Foundation
Universal Music Group
William and Flora Hewlett Foundation
YouTube