Les enjeux

Est-il important d’aider les populations des pays en développement ? À cette question, neuf Européen-ne-s sur dix répondent « oui »[1]. En regardant de plus près l’opinion des citoyen-ne-s européen-ne-s, on constate que près de trois quarts des Européen-ne-s estiment que la lutte contre la pauvreté dans le monde a une influence positive sur les citoyen-ne-s de l’UE et que l’aide européenne contribue à un monde plus juste et plus pacifique. Au total, 71 % des Européen-ne-s considèrent, comme nous, que l’éradication de la pauvreté dans les pays en développement devrait être l’une des priorités de l’UE.

L’Europe est face à un tournant et risque de perdre sa position pionnière dans la lutte mondiale contre l’extrême pauvreté. Le nouveau Parlement européen et la nouvelle Commission européenne doivent donc saisir l’opportunité de jouer leur rôle de leader mondial pour éradiquer l’extrême pauvreté et atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) d’ici 2030. Voici comment ils peuvent y parvenir.

L’extrême pauvreté
L’égalité de genre
Les pays les moins avancés (PMA)
Partenariat avec l’Afrique


  1. Commission européenne (2018). « Eurobaromètre spécial 476 – Les citoyens de l’UE et la coopération au développement » http://ec.europa.eu/commfrontoffice/publicopinion/index.cfm/Survey/getSurveyDetail/general/doChangeLocale/locale/fr/curEvent/Survey.getSurveyDetail/instruments/SPECIAL/surveyKy/2202/