5 informations à retenir à propos des élections européennes

5 informations à retenir à propos des élections européennes

La lutte contre l’extrême pauvreté est un combat mené par la jeunesse et transpartisan

Les exceptionnel-le-s jeunes Ambassadeurs et Ambassadrices de ONE, nos 250 volontaires venant de toute l’Europe, ont déjà obtenu le soutien de plus de 150 membres du Parlement Européen nouvellement élu-e-s, issu-e-s de tous bords politiques et de 17 pays.

Ces jeunes ont fait preuve d’une détermination sans faille et ont mené campagne avec succès, jusqu’au jour même des élections, demandant aux candidat.e.s des partis les plus importants de s’engager à faire de leur mandat un levier de lutte contre l’extrême pauvreté et à renouveler et revigorer le partenariat entre l’Europe et l’Afrique une fois élu-e.

Les résultats sont sans appel : la lutte contre la pauvreté et la construction d’un avenir qui ne laisse personne de côté, en Europe et partout dans le monde, est un enjeu qui transcende les intérêts partisans.

Au Parlement Européen, les différents groupes politiques devront travailler ensemble pour trouver un consensus

Le paysage politique européen est plus que jamais fragmenté, alors que les partis traditionnellement les plus importants perdent de l’importance et que les autres en gagnent. Mais ce n’est pas nécessairement une mauvaise nouvelle : au contraire, cela pourrait favoriser le débat et l’expression d’opinions divergentes, mobiliser l’intérêt et l’opinion publics- autant de principes au cœur d’une démocratie revigorée, permettant ainsi de conférer une légitimité et une crédibilité précieuses au Parlement et à l’UE toute entière.

De fait, c’est la première fois que les partis généralement en tête des élections – le Parti Populaire Européen (PPE) et le Parti socialiste européen (PSE) – ne seront pas en mesure de former une grande coalition leur garantissant la majorité absolue au Parlement. Concrètement, cela signifie qu’il est temps de construire de nouvelles alliances ! Les deux partis les plus susceptibles de permettre la mise en place d’une nouvelle coalition démocratique sont les Démocrates Libéraux de l’ADLE (notamment le parti d’Emmanuel Macron, Renaissance) et les Verts/ALE.

Une vague verte sur l’Union Européenne !

Alors que les manifestations étudiantes des « Vendredis pour le Futur » ne semblent pas prêtes de s’arrêter, l’effet Greta a touché les urnes et joué un rôle clef pour convaincre les citoyen-ne-s de faire de leur vote un autre moyen d’interpeller les gouvernements et de leur demander d’agir contre le changement climatique et pour la protection de l’environnement.

Les résultats montrent que les Verts ont été le premier choix de vote de beaucoup de jeunes à travers l’Europe. Ils sont arrivés deuxième position en Allemagne et troisième en France, et ont considérablement progressé en Autriche, Irlande et aux Pays-Bas. Au total, les Verts ont décroché 69 sièges dans le futur Parlement Européen, contre 51 lors des dernières élections de 2014. Et nos Jeunes Ambassadeurs et Ambassadrices ont obtenu le soutien de la moitié d’entre eux !

Nos JA et les nouveaux/nouvelles élu-e-s Verts : Ciarán Cuffe (Irlande), Karima Delli (France) et Michael Bloss (Allemagne)

En France, nos Jeunes ont obtenu le soutien de 10 des 12 futur.e.s eurodéputé-e-s Verts ! Indéniablement, cela constituera un atout majeur pour porter nos combats dans l’enceinte du Parlement Européen dès les prochains mois.

Une participation en hausse

Après 40 ans d’augmentation de l’abstention, ces élections ont inversé la tendance avec une participation en hausse qui a permis d’atteindre un taux de 51%. D’après certains analystes, ce regain serait dû à la participation accrue des jeunes, fortement mobilisé-e-s autour des enjeux majeurs placés sur le devant de la scène politique pour ces élections.
Plus encore, de nombreux autre Etats-Membres ont organisé simultanément des élections locales, régionales ou fédérales, favorisant l’implication des citoyen-ne-s européen-ne-s et rendant ces élections plus visibles.

Et maintenant, la course aux meilleures fonctions commence

Si les élections sont terminées, les enjeux politiques n’en sont pas moins cruciaux! Des négociations majeures sont déjà en cours pour choisir qui occupera les fonctions les plus importantes des institutions européennes, telles que les présidences de la Commission ou du Parlement Européens. De plus, dès Juillet les nouveaux/elles eurodéputé-e-s seront réparti-e-s en comités spécialisés sur de vastes et ô combien importantes thématiques : développement, budget, affaires étrangères…

Nos Jeunes Ambassadeurs et Ambassadrices seront plus que jamais là, dès le début et tout au long de leur mandat, pour rappeler aux signataires de l’appel de ONE leur engagement et pour s’assurer que leurs promesses de campagne soient suivies d’actions concrètes en faveur du développement durable. Ils et elles se mobiliseront également pour obtenir le soutien d’autres eurodéputé-e-s.

Sans relâche, ces jeunes se mobiliseront pour que leur combat contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables soit placé au cœur des priorités de l’UE, et qu’il occupe enfin le devant de la scène politique européenne.

Découvrez les candidats signataires.

Venez discuter

Lignes directrices pour les commentaires