Nouvelle étude de ONE : Sans action urgente, un tiers de la population mondiale n’aura toujours pas accès au vaccin dans un an

Paris, le 22 septembre 2021 – Alors que les dirigeants mondiaux se réunissent en marge de l’Assemblée générale des Nations unies pour un Sommet sur la Covid-19, une nouvelle étude de ONE montre qu’en l’absence d’un changement radical dans l’approche mondiale de lutte contre le virus, près d’un tiers de la population mondiale ne sera toujours pas protégé contre le virus dans un an, en septembre 2022.

Il sera demandé aux dirigeants participant au sommet de prendre un nouvel engagement collectif consistant à vacciner au moins 70 % de la population de chaque pays d’ici septembre 2022. Ce serait la première fois que les dirigeants mondiaux approuvent un objectif commun assorti d’une échéance claire pour contrôler la pandémie. S’il est atteint, cet objectif garantira à tous les pays un accès équitable aux vaccins. Cependant, l’analyse de ONE montre que si les pays riches n’augmentent pas de toute urgence leur soutien aux pays les plus pauvres et que les taux de vaccination actuels se maintiennent, l’objectif sera manqué par un total de 1,2 milliard de personnes dans 107 pays – laissant plus de 2,3 milliards de personnes dans le monde non vaccinées d’ici septembre 2022.

Selon cette analyse, les pays du G7 disposeront d’un excédent de plus de 600 millions de doses de vaccin d’ici à la fin 2021, ce qui serait suffisant pour offrir une dose de vaccin à tous les adultes sur le continent africain.

Najat Vallaud-Belkacem, Directrice France de ONE, déclare : « Nous nous félicitons de l’ambition affichée de ce sommet, mais les dirigeants doivent se rappeler que les discours et les objectifs, sans action, ne mettront pas fin à la pandémie. Rappelons que 77 % des doses administrées dans le monde sont allées à des personnes vivant dans des pays riches, tandis que moins de 1 % sont allées à des personnes vivant dans des pays à faible revenu. Cela ne suffit même pas à protéger les travailleurs de santé de première ligne ou les personnes les plus vulnérables au virus.

Les inégalités sont plus dangereuses que jamais. Vacciner à l’autre bout du monde est la seule possibilité pour se protéger chez nous, car l’efficacité de nos campagnes de vaccination sera toujours remise en cause si le virus continue de se propager et de muter dans des formes plus dangereuses et résistantes dans les régions les plus pauvres. »

ONE appelle la France, qui n’a pour l’instant décaissé que 25% du milliard d’euros promis pour ACT-A et partagé seulement 7% des 60 millions de doses promises à COVAX, à tout mettre en œuvre pour respecter ses engagements avant la fin de l’année.

L’analyse complète de ONE est disponible ICI.

Contact et demandes d’interview :

Charlotte Grignard – [email protected] – 0622410041

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

You agree to receive occasional updates about ONE’s campaigns. You can désinscrire at any time.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent