FAQ

Nous vous remercions pour votre visite sur notre site Internet. Vous trouverez ci-dessous des réponses aux questions fréquentes posées sur notre organisation.

Quelle est la mission de ONE ?

ONE est une organisation internationale de campagne et de plaidoyer soutenue par plus de 9 millions de personnes à travers le monde qui agissent pour en finir avec l’extrême pauvreté et les maladies évitables, particulièrement en Afrique.

Nous sommes convaincus que la lutte contre l’extrême pauvreté n’est pas une question de charité, mais de justice et d’égalité.

Que ce soit à travers des actions de plaidoyer ou des grandes campagnes de sensibilisation au niveau local, national, européen ou international, ONE fait pression sur les gouvernements pour qu’ils agissent davantage en vue de combattre le sida et les autres maladies évitables dans les pays les plus pauvres, de favoriser l’autonomisation des petits exploitants agricoles, d’améliorer l’accès à l’énergie et de lutter contre la corruption afin que les gouvernements rendent des comptes à leurs citoyens. Cofondée par Bono et d’autres activistes, ONE est strictement non-partisane.

Au cours des dernières années, les membres de ONE, ensemble aux côtés d’autres partenaires associatifs, ont joué un rôle important en persuadant les dirigeants politiques d’adopter et de soutenir des programmes qui font réellement, et de façon mesurable, la différence dans la lutte contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables. A la suite de ces efforts de plaidoyer, plus de 10,7 millions de personnes en Afrique subsaharienne reçoivent actuellement un traitement antirétroviral (ARV) essentiel à leur survie contre seulement 52 000 en 2002, les décès dus au paludisme ont été réduits de 66% en Afrique subsaharienne depuis 2000 et plus de 60 millions d’enfants en Afrique subsaharienne vont maintenant à l’école primaire comparé à 2000.

(RED) est une division de ONE qui collabore sous forme de partenariats avec des marques emblématiques comme Apple, Starbucks, Bank of America et Coca-Cola afin de développer des produits co-brandés (RED) dont une partie des bénéfices des ventes sont reversés au Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

ONE ne lève pas de fonds pour financer des projets sur le terrain tels que la construction d’écoles ou d’hôpitaux. Elle mène campagne et des actions de plaidoyer en vue d’encourager les gouvernements à financer des projets ou des programmes qui peuvent faire la différence dans la vie des populations les plus démunies. ONE ne collecte pas de fonds auprès du grand public et ne reçoit pas de financements de la part des gouvernements.

Qui sont les membres de ONE ?

ONE est un grand mouvement international soutenu par plus de 9 millions de personnes à travers le monde de tous bords et de tous horizons. Activistes, artistes, chefs d’entreprises, étudiants, scientifiques, etc., se mobilisent et se rassemblent, car ils sont convaincus que quelque chose peut et doit être fait contre l’extrême pauvreté et l’injustice.

Depuis toujours, le slogan de ONE est : « nous ne demandons pas votre argent mais votre voix ». Les membres de ONE soutiennent nos actions en utilisant leur voix – et leur influence politique – pour persuader leurs représentants gouvernementaux d’adopter et de soutenir des programmes qui font réellement, et de façon mesurable, la différence dans la lutte contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables.

Où se situent les bureaux de ONE et quel est le montant de notre budget ?

En novembre 2015, ONE comptait 163 employés situés dans les bureaux à Washington, D.C. (notre siège social), New York (où est basée (RED)), Londres, Johannesburg, Bruxelles, Berlin et Paris. Notre budget de dépenses prévu pour 2015 est de 36,2 millions de dollars.

Quelle est la gouvernance de ONE ?

Le Conseil d’administration de ONE est constitué de personnalités ayant une grande expérience du plaidoyer, du militantisme, de la politique et de l’entreprise. Il supervise le travail de ONE et s’assure que l’organisation mène à bien ses missions et atteint ses objectifs. L’ensemble du Conseil se réunit deux fois par an tandis que les comités du Conseil se réunissent plus régulièrement et selon les besoins. Les comités comprennent : les programmes, l’exécutif, le développement, le recrutement et l’adhésion, l’audit et (RED). L’équipe dirigeante de ONE, sous la direction de Gayle E. Smith, directrice générale, guide et met en oeuvre la stratégie de l’organisation.

Qui est le Conseil consultatif sur les politiques africaines de ONE ?

Le Conseil consultatif sur les politiques africaines de ONE est composé de 27 membres – éminents penseurs de la société civile, universitaires, professionnels du secteur privé et des médias – et donne des conseils stratégiques à l’équipe de leadership de l’organisation sur les dernières recherches, tendances et les problématiques qui touchent l’Afrique. ONE s’appuie régulièrement sur l’avis du Conseil pour adapter ses campagnes et ses politiques non seulement en Afrique, mais aussi au sein de l’ensemble de l’organisation.

Quelle est la structure légale de ONE ?

ONE est une initiative conjointe de deux organisations à but non lucratif et non partisanes, juridiquement distinctes et exonérées d’impôts, enregistrées dans le district de Columbia en vertu de la loi américaine : The ONE Campaign et ONE Action.

The ONE Campaign, reconnue d’utilité publique, opère conformément à l’article 501(c)(3) du Code fiscal des États-Unis (Internal Revenue Code (IRC)). Elle mène des campagnes d’information et de sensibilisation sur la lutte contre l’extrême pauvreté ainsi que sur les progrès réalisés grâces aux programmes et politiques efficaces et intelligentes qui permettent de sauver la vie de millions de personnes vivant dans les pays les plus pauvres du monde.

ONE Action opère conformément à l’article 501 (c)(4) du Code fiscal des États-Unis (Internal Revenue Code (IRC)). ONE Action mène des actions de plaidoyer auprès des décideurs politiques dans le monde entier, en soutien à ces politiques efficaces.

(RED) est une division de The ONE Campaign, conformément à l’article 501(c) 3.

Comment ONE est financée ?

ONE est financée à la fois par des fondations, des philanthropes et des entreprises qui se consacrent à la lutte contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables. ONE ne collecte pas de fonds auprès du grand public, et ne reçoit pas de financements de la part des gouvernements.

Puis-je faire un don à ONE ?

ONE ne sollicite pas de fonds et ne reçoit pas de financements de la part des gouvernements. Si vous souhaitez faire une contribution financière pour lutter contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables, nous vous encourageons à vous tourner vers l’une de nos organisations partenaires, dont la vaste majorité opère sur le terrain en Afrique et à travers le monde.

Si vous êtes une fondation, un philanthrope ou une société et vous souhaitez soutenir notre travail de plaidoyer et de campagne, merci de nous contacter.

Puis-je demander une subvention à ONE ?

ONE ne verse pas de subventions et n’accorde pas d’aide directement aux particuliers, aux gouvernements ou aux organisations. La seule exception étant le Prix ONE pour l’Afrique, attribué chaque année à une organisation, fondée et basée en Afrique, qui agit en faveur de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement. Ce prix est généreusement financé par la Fondation Howard G. Buffet.

Que fait ONE si elle ne verse pas de subventions et ne travaille pas sur le terrain en Afrique ?

ONE favorise le changement en faisant campagne et en menant des actions de plaidoyer. Ce travail permet notamment d’engendre un soutien accru de la part des gouvernements aux politiques de développement efficaces et aux programmes qui sauvent des millions de vies dans les pays les plus pauvres du monde. Alors qu’un organisme de bienfaisance traditionnel pourrait lever des fonds auprès du public pour construire un dispensaire spécialisé dans le VIH/sida en Afrique, ONE fait pression sur les gouvernements pour financer des programmes efficaces, tels que le PEPFAR et le Fonds mondial, qui eux-mêmes financent des actions sur le terrain. Les gouvernements sont en effet la plus grande source de financement pour de nombreux programmes de santé et de lutte contre la pauvreté, consacrant ainsi des dizaines de milliards de dollars à ces efforts chaque année. Or, ces fonds ne sont pas toujours garantis car les budgets ou les priorités gouvernementales peuvent changer. ONE et ses membres se mobilisent en vue de mieux faire connaître l’impact de ces programmes, et quand leurs financements risquent d’être coupés, ONE se bat pour qu’ils ne le soient pas.

Au cours de ces dernières années, les membres de ONE, ensemble aux côtés d’autres partenaires associatifs, ont joué un rôle important en persuadant les dirigeants politiques d’adopter et de soutenir des programmes qui font réellement, et de façon mesurable, la différence dans la lutte contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables. A la suite de ces efforts de plaidoyer, plus de 10,7 millions de personnes en Afrique subsaharienne reçoivent actuellement un traitement antirétroviral (ARV) essentiel à leur survie contre seulement 52 000 en 2002, les décès dus au paludisme ont été réduits de 66% en Afrique subsaharienne depuis 2000 et plus de 60 millions d’enfants en Afrique subsaharienne vont maintenant à l’école primaire comparé à 2000.

En Afrique, ONE travaille étroitement avec les gouvernements et dirigeants locaux, les entrepreneurs et les activistes pour soutenir la croissance économique et le développement durable. Nous soutenons les efforts de ceux qui se mobilisent pour le développement de la démocratie, pour la transparence financière et une responsabilité accrue des gouvernements envers leur citoyens, car nous sommes convaincus que la bonne gouvernance et une société civile active sont essentielles pour le développement.

Sur quels sujets ONE travaille ?

ONE travaille en étroite collaboration avec les militants et les responsables politiques des pays africains qui se battent contre la corruption, font avancer la lutte contre la pauvreté, contrôlent l’usage de l’aide et aident à renforcer la société civile et le développement économique des pays les plus pauvres. Nous menons campagne pour combattre le sida et les autres maladies évitables, pour augmenter les investissements dans le secteur agricole et dans la nutrition, pour donner l’accès à l’énergie et pour exiger une plus grande transparence financière.

Quelle est la relation entre ONE et (RED) ?

(RED) est une division de ONE qui collabore sous forme de partenariats avec des marques emblématiques comme Apple, Starbucks, Bank of America et Coca-Cola, afin de développer des produits co-brandés (RED) dont une partie des bénéfices des ventes sont reversés au Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

À ce jour, plus de 325 millions de dollars ont été collectés et reversés au Fonds Mondial. L’intégralité des fonds récoltés sont investis sur le terrain – aucun frais supplémentaire n’est prélevé sur ces sommes. En sensibilisant le plus grand nombre de personnes sur les actions menées par le Fonds mondial, (RED) aide ONE et d’autres militants à s’assurer que les gouvernements maintiennent leur appui aux programmes efficaces tels que le Fonds mondial. Vous pouvez acheter des produits co-brandés (RED) dans les magasins partenaires de marque ou sur le site red.org.

Comment Bono Intervient-il dans ONE et (RED) ?

Bono est le co-fondateur de ONE et de (RED) avec Bobby Shriver et d’autres activistes. Il est membre du Conseil d’administration. Il joue un rôle actif en tant que conseiller et militant à la fois pour ONE et pour (RED).

Que veut dire DATA et quelle sa relation avec ONE ?

DATA (« Debt, AIDS, Trade, Africa », ou dette, sida, commerce, Afrique) était une organisation internationale de plaidoyer cofondée en 2002 par Bono, Bobby Shriver et les militants Jamie Drummond et Lucy Matthew, peu après leur collaboration au sein de la coalition « Drop the Debt » lors du Jubilé 2000.

Le Jubilé 2000 était une alliance mondiale de groupes confessionnels, de militants de justice internationale et de spécialistes sur la politique d’annulation de la dette des pays les plus pauvres pour célébrer l’an 2000.

DATA a été fondé pour faire campagne en faveur de l’annulation de la dette, une augmentation et une amélioration de l’aide pour faire face aux urgences telles que la le sida, la réforme des règles commerciales pour les pays en développement. Et en contrepartie, les dirigeants de ces pays devaient garantir o leurs citoyens une gouvernance plus démocratique, redevable et transparente. Data a également fait campagne en faveur des politiques basées sur les faits.

En 2004, DATA et des dizaines d’autres organisations ont participé à la création de ONE : une campagne mondiale pour éradiquer la pauvreté (The Campaign To Make Poverty History). Une organisation internationale de campagne et de plaidoyer en faveur de la lutte contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables. En amont du sommet du G8 de Gleneagles en juillet 2005, Bono, Richard Curtis, DATA et d’autres organisations ont participé à l’organisation des concerts Live 8 afin de pousser le G8 à adopter les conclusions de la Commission pour l’Afrique qui s’est engagée à lutter contre l’extrême pauvreté en Afrique.

En 2008, DATA et ONE ont fusionnés sous le nom ONE.

D’où vient le nom ONE ?

Contrairement à une idée préconçue, le nom de notre organisation ne provient pas de l’une des chansons du groupe U2 dont Bono, le cofondateur de ONE, est membre.

Ce nom est inspiré par la conviction que lorsqu’une voix s’élève et s’unit à d’autres voix – étudiants, scientifiques, politiciens, chefs d’entreprise, activistes, etc. – elle peut faire la différence et améliorer le monde dans lequel nous vivons. Le nom ONE a également été influencé par notre première campagne menée aux États-Unis en 2004, qui a appelé le gouvernement américain à allouer 1% supplémentaire de son budget à la lutte contre l’extrême pauvreté.