Santé

Vaccin contre le COVID-19 : les 5 questions clés

Signez la pétition

Partagez le surplus de doses de vaccins COVID-19 avec les pays les plus vulnérables

Le déploiement de vaccins sûrs et efficaces un an après l’apparition des premiers cas de COVID-19 constitue une réussite scientifique sans précédent. La question n’est désormais plus de savoir si la pandémie prendra fin mais quand.

Pour mettre fin à la pandémie le plus rapidement possible, il faut garantir un accès aux vaccins à toutes et tous, partout. Nous ne serons pas en mesure de vaincre totalement cette maladie tant que nous ne l’aurons pas vaincue partout. Nous devons donc veiller à ce que les vaccins et les médicaments parviennent aux personnes à risque, où qu’elles se trouvent, indépendamment de leur nationalité ou de leur richesse.

Voici cinq questions clés concernant un vaccin contre le COVID-19 :

Combien y a-t-il de vaccins contre le COVID-19 ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il existe aujourd’hui 7 vaccins contre le COVID-19 sûrs et efficaces. La première campagne de vaccination de masse a débuté en décembre 2020, et à l’heure actuelle, ce sont 12 milliards de doses de vaccin qui pourraient être fabriquées d’ici la fin de l’année. Cependant, il ne suffit pas de produire des vaccins : il faut ensuite les distribuer et les administrer à celles et ceux qui en ont le plus besoin, partout dans le monde.

Combien de temps faut-il généralement pour développer un vaccin ? 

La recherche et le développement de nouveaux vaccins peuvent prendre en moyenne 10 ans dans des circonstances normales, bien que certains soient développés plus rapidement comme nous l’avons vu avec le déploiement de vaccins sûrs et efficaces contre le COVID-19, un an seulement après l’apparition des premiers cas de COVID-19.

Il s’écoule généralement un long moment entre la conception d’un vaccin et son utilisation en clinique, et cela pour de bonnes raisons. Il est essentiel de démontrer que les vaccins sont sûrs et efficaces : c’est pourquoi ils sont soumis à des tests rigoureux en plusieurs phases avant d’être utilisés sur les humains.

Comment un vaccin contre le COVID-19 a-t-il été développé ?

Nous ne pouvions pas nous permettre d’attendre 10 ans avant d’avoir un vaccin contre le COVID-19. Un investissement sans précédent dans la recherche et le développement a été consacré à la création de vaccins sûrs et efficaces dans l’année suivant les premiers cas signalés.

En décembre 2020, l’OMS a autorisé la première homologation au titre de la procédure pour les situations d’urgence (EUL) pour le vaccin Pfizer/BioNTech. En février 2021, selon l’OMS, “au moins sept vaccins différents avaient été mis à disposition dans les pays par l’intermédiaire de trois plateformes”. En avril 2021, il existe une poignée de vaccins sûrs et efficaces approuvés, et plus de 80 vaccins sont actuellement en cours d’essais cliniques. Des dizaines de milliards de dollars ont été dépensés pour développer des vaccins pour protéger les citoyens du monde entier contre le COVID-19.

Nous assistons à une réelle réussite historique scientifique mais le travail n’est pas terminé. Nous devons désormais garantir un accès équitable au vaccin.

À quoi ressemble généralement la distribution mondiale de vaccins ?

Il s’écoule généralement jusqu’à sept ans entre le moment où un nouveau médicament ou vaccin est homologué pour la première fois dans un pays développé et celui où les pays en développement y ont accès à leur tour. Ce retard d’accès est souvent dû à un manque de coordination mondiale, notamment à l’absence de partage des résultats entre les pays et à des exigences nationales différentes.

Mais la pandémie de COVID-19 est un rappel brutal que les maladies ne connaissent pas de frontières. Comme nous l’avons vu dans notre série animée Pandemica, sans un vaccin accessible à tous, le virus reste un danger pour tous. La pandémie se terminera quand tout le monde, partout, y aura accès.

Malheureusement, le monde fictif de Pandemica est une réalité pour des millions de personnes dans les pays à faible revenu qui attendent de recevoir un vaccin. Une poignée de pays riches a commandé 1,3 milliard de doses de plus que nécessaire pour vacciner l’ensemble de leur population, tandis que moins de 2% des doses totales administrées dans le monde l’ont été dans les pays les plus pauvres.

Notre Test d’accès au vaccin évalue dans quelle mesure les pays du G20 et les entreprises pharmaceutiques améliorent l’accès mondial au vaccin contre le COVID-19.

Comment pouvons-nous garantir un accès équitable au vaccin contre le COVID-19 ?

Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser de côté les plus vulnérables. Nous devons désormais uniformiser les règles pour garantir la disponibilité d’un vaccin contre le COVID-19 partout, car aucun de nous ne sera en sécurité tant que le virus continuera de circuler. Nous devons donc veiller à ce que les vaccins atteignent les personnes à risque où qu’elles se trouvent, indépendamment de leur nationalité ou de leur richesse.

Cependant, il y a des défis à relever : la distribution de médicaments et de vaccins à cette vitesse et à cette échelle n’a jamais été réalisée auparavant. Et nous devons garantir non seulement la rapidité et la sécurité de cette distribution, mais aussi son équité.

Il s’agit notamment de protéger l’accès universel et abordable du vaccin — indépendamment de la nationalité ou du statut socio-économique — ou le monde entier risque de vivre à Pandemica.

Ce blog a été publié en septembre 2020 et mis à jour en avril 2021.

Partagez le surplus de doses de vaccins COVID-19 avec les pays les plus vulnérables

Aux dirigeants des pays membres de l’Union européenne, de l’Australie, du Canada, du Japon, du Royaume-Uni et des États-Unis,
Nous vous appelons à partager votre surplus de doses de vaccins COVID-19 avec les pays les plus pauvres. Nous voulons que les personnes les plus vulnérables soient protégées où qu’elles se trouvent. Aucun de nous n'est en sécurité tant que la pandémie n’est pas vaincue partout.

Signez la pétition

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

You agree to receive occasional updates about ONE’s campaigns. You can désinscrire at any time.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent

Les billets récents