Une mobilisation citoyenne sans précédent pour l’éducation des filles
Education

Une mobilisation citoyenne sans précédent pour l’éducation des filles

Rejoindre

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Par Zainab Ali Khan – Traduit en Français par Louise Bougot, stagiaire médias chez ONE

Il y a quelques mois, nous vous disions que plus de 130 millions de filles étaient déscolarisées. Vous avez donné de la voix pour dénoncer cette injustice et les leaders mondiaux ont entendu votre appel. 

Les 7 et 8 juillet derniers, les dirigeants du G20 se sont réunis à Hambourg pour leur Sommet lors duquel ils ont convenu d’une liste d’engagements afin de contribuer à façonner un monde meilleur. Grâce à votre engagement, non seulement l’éducation a été au cœur des négociations, mais ils ont appelé au développement d’un nouveau mécanisme de financement innovant. Bien que nous ayons encore un long chemin à parcourir, il s’agit d’un grand pas en avant.

Nous avons commencé cette campagne en donnant aux dirigeants du G20 une note de « 0/20 », mais après vous avoir vus et entendus, ils ont réussi à atteindre la moyenne. C’est une avancée mais ce n’est pas suffisant, et ils devront redoubler d’efforts pour arriver premiers de la classe. Nous allons avoir besoin de votre aide pour la suite de la campagne et pour assurer à ces 130 millions de filles l’éducation qu’elles méritent.

Dans le monde entier, vous avez posté 34 000 tweets et plus de 21 000 retweets en utilisant le hashtag #GirlsCount. Sur Facebook, vous avez partagé près de 9 000 fois des articles sur #GirlsCount et avez généré plus de 49 000 réactions! 16 190 personnes de 169 pays différents ont montré leur créativité et leur engagement envers l’éducation des filles en nous aidant à compter jusqu’à un nombre incroyablement élevé. De plus, 122 192 d’entre vous ont signé une carte postale demandant aux dirigeants mondiaux de nous montrer qu’ils pensent que l’éducation des filles est primordiale !

Nos volontaires infatiguables et nos jeunes Ambassadeurs ont également veillé à nous aider à diffuser le message en dehors de la toile ! Avant la conférence pour le Partenariat du G20 avec l’Afrique et le Sommet du G20 à Hambourg, nous avions recouvert Berlin et Hambourg de milliers d’affiches et de pochoirs pour interpeller les dirigeants mondiaux et les amener à s’exprimer sur notre lutte pour l’éducation des filles.

BELGIQUE

À Bruxelles, nos jeunes Ambassadeurs sont allés déposer la pétition à la Commission européenne et au siège du Conseil européen.

FRANCE

https://twitter.com/ONE_Fr/status/878265760774209537

En France, plus de 16 000 personnes ont écrit une carte postale aux dirigeants ! Nos jeunes Ambassadeurs ont participé à des festivals, comme les Solidays. Ils ont mobilisé le public et recueilli des signatures encourageant le gouvernement à prendre des mesures pour toutes les filles qui n’ont pas accès à l’éducation.

ALLEMAGNE

Nos hôtes du G20 ont remis la pétition avec 2 000 cartes postales au  directeur de cabinet de Merkel, l’un des plus hauts fonctionnaires du gouvernement allemand !

IRLANDE

Nous avons reçu plus de 700 signatures de partisans en Irlande et de nos jeunes Ambassadeurs irlandais. Ils ont twitté en utilisant des pancartes écrites à la main pour partager leurs visions de l’éducation.

ITALIE

Deux jeunes Ambassadeurs italiens ont remis en mains propres des cartes postales au Palazzo Chigi (le bureau du Premier ministre) et ont demandé à l’Italie de continuer à montrer son leadership sur l’éducation des filles !

PAYS BAS

Les jeunes Ambassadeurs néerlandais ont focalisé leurs tweets autour du Premier ministre Rutte, lui envoyant des images expliquant l’importance de l’éducation. Ils ont aussi demandé aux autres dirigeants du G20 de faire plus pour l’éducation des filles dans le monde.

8 jeunes Ambassadeurs sont également allés à La Haye pour remettre en main propre notre pétition #GirlsCount.

ROYAUME-UNI

Au Royaume-Uni, plus de 24 000 personnes ont signé notre carte postale!

Une équipe de jeunes Ambassadeurs s’est rendue au bureau du Premier Ministre pour remettre nos cartes postales. L’équipe de ONE a assisté à des réunions aux ambassades d’Argentine, du Canada et d’Allemagne à Londres, où ils ont parlé avec les représentants pour savoir ce qu’ils pensaient de l’éducation des filles à travers le monde.

Et ce n’est que le début ! Nous allons continuer à nous mobiliser et à interpeller les dirigeants mondiaux pour les appeler à faire encore plus en faveur de l’éducation des filles.

Venez discuter

Lignes directrices pour les commentaires

Les billets récents