Une bonne nouvelle : L’extrême pauvreté a diminué de 65% !

Une bonne nouvelle : L’extrême pauvreté a diminué de 65% !

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Vous le savez peut-être ; le mois de septembre a été marqué par l’adoption des nouveaux Objectifs de développement durable (ODD), plan d’action mondial pour les 15 prochaines d’années en vue d’éradiquer la pauvreté, de combattre les inégalités et de lutter contre le changement climatique. Un engagement sans précédent ! Si nous relevons le défi, dans 15 ans, plus aucun être humain n’aura à lutter pour survivre au quotidien sous le seuil d’extrême pauvreté. Nous pouvons être la première génération à y parvenir !

Quelques jours après l’adoption de ces objectifs, nous avons appris une nouvelle pleine d’espoir.  La Banque Mondiale a publié ses derniers chiffres concernant l’extrême pauvreté : celle-ci aurait diminué de 65% entre 1990 et 2012, tombant à 12,8% de la population mondiale.  Cela représente 1,1 milliard de personnes sorties de l’extrême pauvreté : nous sommes donc aux 2/3 du chemin pour parvenir à son éradication.

Une femme au Programme de Renforcement des Capacités Communautaires de TOSTAN à Sahre Bocar au Sénégal (Crédit photo : Jonathan Torgovnik/Reportage par Getty Images)

Une femme au Programme de Renforcement des Capacités Communautaires de TOSTAN à Sahre Bocar au Sénégal (Crédit photo : Jonathan Torgovnik/Reportage par Getty Images)

Ces nouvelles données apportent de bonnes nouvelles pour l’Afrique Subsaharienne. Depuis 1990, le nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté a diminué de 24%. Mais il reste encore du chemin à parcourir. 900 millions de personnes subissent toujours l’extrême pauvreté au quotidien. Les inégalités se creusent, et c’est la population d’Afrique subsaharienne qui en fait les frais.

Non seulement les pays d’Afrique subsaharienne sont parmi les plus pauvres au monde, mais en plus l’extrême pauvreté y atteint des niveaux terribles, avec des personnes vivant très en dessous du seuil officiel. L’Afrique est le continent où la croissance économique se reflète le moins en réduction de la pauvreté. L’effort sera considérable pour éradiquer l’extrême pauvreté dans cette zone. C’est un objectif réalisable, mais qui nécessite une mobilisation sans précédent et une réelle implication des dirigeants.

Une dernière donnée-clé dans le rapport de la Banque Mondiale est le changement du seuil de l’extrême pauvreté : à partir de maintenant, les personnes considérées comme « extrêmement pauvres » seront celles vivant avec moins de 1,90$ par jour (contre 1,25$ auparavant). Ce changement était nécessaire pour que les données soient cohérentes par rapport à l’inflation.

Ce rapport de la Banque Mondiale nous rappelle l’importance de disposer de données fiables et de bonne qualité pour évaluer la pauvreté et mieux la combattre.

Une femme et son fils sur le chemin de l’école à Sahre Bocar au Sénégal (Crédit photo : Jonathan Torgovnik/ Reportage par Getty Images)

Une femme et son fils sur le chemin de l’école à Sahre Bocar au Sénégal (Crédit photo : Jonathan Torgovnik/ Reportage par Getty Images)

Pour soutenir cette nécessaire révolution des données, ONE s’est engagée aux côtés de 70 autres membres (gouvernements, entreprises, et organisations de la société civile) pour le « Global Partnership for Sustainable Development » (Partenariat mondial pour le Développement Durable). L’objectif est d’aider les pays en développement à générer, partager et utiliser des données et statistiques fiables et de bonne qualité dans le domaine du développement durable.

Même si la route menant à un monde sans extrême pauvreté est encore longue, les progrès effectués sont indéniables ! Réjouissons-nous de cette diminution de l’extrême pauvreté de 65%, et soyons plus déterminés que jamais à être LA génération qui aura changé la donne.

Rejoignez le mouvement ONE, et participez à l’élimination de l’extrême pauvreté d’ici 2030 !

Ce billet a été adapté de l’anglais par Perrine Mardiné, assistante Campagnes chez ONE France

 

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

You agree to receive occasional updates about ONE’s campaigns. You can désinscrire at any time.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent