Sommets sur les réfugiés à New-York en septembre : Késako ?
Crise des réfugiés

Sommets sur les réfugiés à New-York en septembre : Késako ?

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Les dirigeants du monde se réuniront lundi prochain pour deux jours à New-York pour discuter de la crise globale des réfugiés. Des réunions de haut niveau cruciales pour tenter d’apporter une réponse à une situation qui ne cesse de se dégrader. Alors, qui, quoi, comment ? Petit récap pour mieux s’y retrouver.

L’ouverture de la 71ème Assemblée Générale des Nations-Unies

Depuis 1946, chaque année au mois de septembre, c’est l’effusion générale au siège de l’ONU à New-York : les représentants des 193 Etats membres se réunissent pour l’ouverture de l’Assemblée Générale. Les chefs d’Etat débattent alors des problématiques à l’agenda comme le maintien de la paix et de la sécurité internationale, le désarmement, la promotion du développement, ou encore l’élimination de la pauvreté. A l’occasion de l’ouverture de cette AGNU sont organisées des réunions sur des thématiques d’actualité. Cette année, pour la première fois,  la question des déplacements massifs des réfugiés et des migrants sera abordée.

refugies-kesako

Dessin de Pessin

19 septembre : le Sommet des Nations-Unies pour les réfugiés et les migrants

Les Etats membres « devront donc convenir d’une approche plus humaine et plus coordonnée sur la question des migrants et des réfugiés dans le monde ». Comme l’a expliqué la Conseillère spéciale des Nations Unies pour le Sommet, Karen AbuZayd, il s’agirait de faire adopter un « pacte mondial sur le partage des responsabilités » de manière à faire face aux importants déplacements de réfugiés « de façon plus prévisible et plus équitable ».

20 Septembre : le sommet des dirigeants sur les réfugiés organisé par Barack Obama

En marge de l’Assemblée Générale, Barack Obama a souhaité organiser un second sommet mondial, où les gouvernements présents devront prendre de nouveaux engagements importants en faveur des réfugiés. L’idée est de recentrer le débat sur la situation des réfugiés. Comme il est expliqué sur le site de l’ambassade américaine, « les nations devront s’engager concrètement à agrandir le filet de sécurité humanitaire et à créer plus d’opportunités durables et à long terme ».

Ainsi, les dirigeants qui souhaitent participer à ce second rendez-vous devront prendre, au préalable, plusieurs engagements : augmenter d’au moins 30% les financements de l’humanitaire, doubler le nombre de réfugiés réinstallés au niveau mondial, permettre la scolarisation d’un million de plus de réfugiés et augmenter d’un million le nombre de permis de travail, au niveau mondial. Leur présence est donc déjà un signe d’engagement.

refugies-kesako3

Dessin de Grumbl

Deux RDV à ne pas manquer pour ONE 

A l’occasion de ces deux sommets, ONE a lancé une campagne pour appeler les dirigeants mondiaux à faire davantage pour l’éducation des enfants réfugiés. En effet, des engagements avaient déjà été pris à ce sujet lors de la conférence de Londres sur la Syrie en février dernier. Or, beaucoup de promesses n’ont pas été tenues. Ces rendez-vous sont donc des opportunités pour ONE de s’assurer que les pays donateurs respectent leurs engagements et de demander plus de transparence sur le suivi des financements de l’aide humanitaire.

Pour en savoir plus sur les demandes de ONE aux dirigeants mondiaux : c’est ici.  

On a même produit une nouvelle vidéo pour rappeler l’importance de l’éducation. Le résultat est hallucinant.

Vous aussidemandez aux dirigeants mondiaux d’agir au plus vite pour favoriser l’accès à l’éducation de tous les enfants réfugiés. Signez la pétition.

 

Venez discuter

Lignes directrices pour les commentaires

Les billets récents