Sommet du G7 : Une occasion manquée

Signez la pétition

Partagez le surplus de doses de vaccins COVID-19 avec les pays les plus vulnérables

Le week-end dernier, l’Angleterre, le pays qui a accueilli le Sommet du G7 à Carbis Bay en Cornouailles, a débuté l’Euro de football avec une victoire. Malheureusement, les engagements pris par les dirigeants du G7 ne constituaient absolument pas une victoire. Dans la lutte pour mettre fin à la pandémie et s’attaquer à la pauvreté mondiale, les dirigeants ont raté une occasion décisive !

L’OMS appelle à vacciner 70 % de la population mondiale d’ici l’année prochaine. Mais les engagements pris par les dirigeants du G7 le week-end dernier permettraient de fournir les doses nécessaires à la vaccination de seulement 10,3 % de la population des pays à revenu faible ou intermédiaire d’ici juin 2022.

Plus particulièrement, la France s’est engagée à partager 60 millions de doses d’ici la fin de l’année, au lieu des 30 millions initialement prévus. Une annonce bienvenue mais encore insuffisante : d’ici l’automne, la France aura 130 millions de doses excédentaires sur les bras !

Maé Kurkjian, directrice par intérim de ONE France a déclaré : “Le plan du G7, présenté comme un accord historique visant à donner 1 milliard de doses aux pays à revenu faible et intermédiaire, fournira en fait suffisamment de doses pour vacciner environ 200 millions de personnes, seulement, soit 5,4 % de la population totale des pays pauvres d’ici la fin de l’année.”

“Ce sommet n’a pas été le moment historique que l’on espérait”, a réagi Edwin Ikhuoria, directeur de ONE en Afrique. “Des milliards de personnes, en particulier celles vivant dans les pays les plus vulnérables, restent donc dangereusement exposées et attendent toujours un véritable plan pour sortir le monde de cette crise.”

Quand ONE s’invite au G7

Depuis plusieurs mois, nous plaidons en faveur d’un accès mondial aux vaccins COVID-19. En amont de ce Sommet crucial, nous avons fait en sorte que les dirigeants du G7 entendent notre message haut et fort. Voici un aperçu des actions que nos équipes ont réalisées :

À deux jours du G7, notre directrice par intérim Maé Kurkjian a eu l’opportunité d’échanger avec le Président de la République aux côtés d’autres représentants d’ONG afin de discuter de l’accès aux vaccins : partage de doses, financement des initiatives multilatérales, droits de propriété intellectuelle, capacités de production… aucun sujet n’a été laissé de côté !

Nous avons également profité de ce moment pour remettre notre pétition à Emmanuel Macron. Nous nous sommes assurés de lui faire part de la demande de près de 40 000 de nos soutiens : la France et les pays du G7 doivent partager en urgence leur surplus de doses avec les pays les plus pauvres. Merci à toutes et tous pour votre mobilisation !

Une fois le G7 lancé, nos équipes en Angleterre ont tenu à commémorer les vies perdues en raison de la pandémie. Marta Capa, jeune Ambassadrice de ONE, a confectionné un masque géant (à partir de masques usagés recyclés) pour faire passer notre message aux dirigeants du G7 : sans un vaccin accessible à tous, le virus reste un danger pour tous. Edwin Ikhuoria, directeur de ONE en Afrique, a également pris la parole lors d’une veillée commémorative.

©2021 Tom Nicholson

© 2021 Gareth Iwan Jones

Avant le Sommet, nous avons partagé notre bingo spécial G7, en indiquant les actions nécessaires que les dirigeants du G7 devaient prendre pour faire de ce Sommet une réussite. À la fin du Sommet, nous avons mis à jour notre bingo et une chose était claire : les dirigeants du G7 ont raté le coche, obtenant un maigre score de 2/24.

Un but contre son camp pour l’éducation

Les vaccins ont été le principal sujet abordé lors du Sommet, mais le financement de l’éducation mondiale a également été débattu. Les dirigeants du G7 et de l’UE se sont mis d’accord sur une promesse commune de 2,75 milliards de dollars en vue de la prochaine conférence de reconstitution des ressources du Partenariat mondial pour l’éducation (PME), ce qui est bien inférieur aux 70 % (3,5 milliards de dollars) fixés par le PME sur les 5 milliards de dollars demandés.

La France a, quant à elle, annoncé une contribution de 333 millions d’euros au PME, dont 50 % pour l’éducation des filles. Cette annonce est loin d’être à la hauteur : cela représente un maintien de la contribution française par rapport au montant de 2018, alors que les conséquences de la pandémie sur l’éducation mondiale nécessitent une augmentation urgente des financements.

Nous continuons notre mobilisation ! Nous ferons tout pour obtenir les 500 millions d’euros demandés par le PME à la France d’ici au Forum Génération Égalité qui se tiendra à Paris du 30 juin au 2 juillet, date à laquelle le Président devrait détailler les annonces de financement du gouvernement.

Le G7 est terminé mais notre mobilisation pour un leadership mondial fort durant et après cette pandémie se poursuit. Alors que les pays européens s’affrontent pendant le tournoi de l’Euro, nous nous concentrerons sur leurs performances en tant que leaders dans la lutte contre la pauvreté mondiale et la pandémie de COVID-19. En savoir plus.

Partagez le surplus de doses de vaccins COVID-19 avec les pays les plus vulnérables

Aux dirigeants des pays membres de l’Union européenne, de l’Australie, du Canada, du Japon, du Royaume-Uni et des États-Unis,
Nous vous appelons à partager votre surplus de doses de vaccins COVID-19 avec les pays les plus pauvres. Nous voulons que les personnes les plus vulnérables soient protégées où qu’elles se trouvent. Aucun de nous n'est en sécurité tant que la pandémie n’est pas vaincue partout.

Signez la pétition

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

You agree to receive occasional updates about ONE’s campaigns. You can désinscrire at any time.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent

Les billets récents