Rencontre avec David Eloy, rédacteur en chef d’Altermondes

Rencontre avec David Eloy, rédacteur en chef d’Altermondes

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Altermondes est un média citoyen qui depuis 10 ans, propose un autre regard sur le monde, en donnant la parole aux personnes et aux organisations qui, chaque jour, agissent sur le terrain, pour construire un monde plus juste. Altermondes c’est un véritable tour du monde de l’information !

C’est pourquoi ONE France a décidé de participer à ce média en devenant, en mars 2014, sociétaire de la coopérative qui édite Altermondes.

Aujourd’hui Altermondes a besoin du soutien de tous pour continuer sa belle aventure !

Rencontre avec David Eloy, rédacteur en chef de la revue.

Sans titre

  1. Que peut-on lire dans le magazine Altermondes ?

Tous les trois mois dans notre revue et chaque jour sur notre site, Altermondes embarque ses lecteurs pour un tour du monde inédit. Rien de touristique dans notre démarche. À travers nos reportages, nos enquêtes, nos interviews… nous proposons de partir à la rencontre d’ONG, d’associations et de mouvements qui se mobilisent pour défendre des valeurs et construire un monde juste, durable et solidaire.

A l’instar de Courrier international qui décrypte le monde à travers le traitement qu’en fait la presse internationale, nous, nous regardons le monde à travers les yeux de celles et ceux qui contribuent à l’améliorer mais que l’on n’entend quasiment jamais dans les médias classiques. Altermondes donne ainsi rendez-vous avec les oubliés de l’actualité.

  1. En quoi Altermondes se distingue des autres médias ?

La vraie différence entre Altermondes et ses confrères tient dans sa façon de travailler. Nous sommes un média participatif au sens complet du terme. Quand nous décidons de traiter un sujet, par exemple, bientôt, le changement climatique, nous invitons à notre conférence de rédaction les acteurs de la société civile qui travaillent sur cette question : le Réseau Action Climat, ONE, Oxfam France…

Ces organisations nous permettent d’être en prise directe avec les réalités du terrain, avec les situations que vivent les populations confrontées au changement climatique, avec les solutions que propose la société civile. Ensemble, nous débattons longuement de ce qu’il est important de dire, des personnes à qui nous devons donner la parole, des débats qu’il faut organiser, des exemples à traiter, etc.

Au final, notre média propose un traitement hybride : un véritable contenu journalistique mais nourri du point de vue des acteurs de la société civile.

  1. Comment Altermondes et ONE collaborent-ils ?

La collaboration entre Altermondes et ONE est ancienne. Elle remonte à 2010 et au hors série que nous avions publié à l’époque sur les Objectifs du Millénaire pour le développement.

Depuis, nous n’avons cessé de nous retrouver sur les questions d’agriculture familiale, de financement du développement, de taxation des transactions financières… pour publier des articles, participer à la construction de numéros, comme je l’expliquais précédemment, organiser des débats, etc.

Un compagnonnage riche qui a conduit ONE à rejoindre, en 2014, la coopérative qui édite Altermondes. Nos destins sont en quelque sorte liés maintenant.

  1. Est-ce que vous pensez que les médias ont un rôle à jouer pour soutenir le développement des pays les plus pauvres ?

Les médias ont une responsabilité considérable. Ce sont eux qui forgent les imaginaires des gens, en diffusant des articles et des images sur les pays en développement. Malheureusement, aujourd’hui, les pays du Sud sont soit absents des médias, soit traités sous l’angle de la misère, des guerres, du terrorisme.

Rares sont les médias qui montrent que dans ces pays, des hommes, des femmes, organisés en association ou en groupement de villageois, se mobilisent, se battent, interpellent leur gouvernement pour que la situation change. En ne donnant qu’une vision tronquée de la réalité, les médias enferment les lecteurs dans le fatalisme, nourrissent un sentiment d’impuissance qui fait dire à trop de monde : « C’est comme ça, on ne peut rien y faire ! »

À Altermondes, nous refusons la résignation. C’est pourquoi, systématiquement, en même temps que nous décryptons la réalité d’un pays, nous éclairons le champ des possibles en donnant la parole à celles et ceux, souvent inconnus, qui imaginent des solutions et font bouger les lignes.

Altermondes a besoin de vous!

Altermondes a lancé une campagne de soutien sur Ulule https://fr.ulule.com/altermondes/

En soutenant la revue, vous contribuez à garantir la pérennité et l’indépendance d’un média porteur de sens, et à faire partager au plus grand nombre les valeurs de solidarité et d’ouverture au monde qui sont aussi celles de ONE.

Venez discuter

Lignes directrices pour les commentaires