Protéger les familles du paludisme au Soudan du Sud grâce aux moustiquaires
Santé

Protéger les familles du paludisme au Soudan du Sud grâce aux moustiquaires

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Le paludisme est une terrible maladie, particulièrement pour les enfants mais également pour leurs parents.

Cette semaine, j’ai vu des femmes enceintes se reposant en toute sécurité, protégées par des moustiquaires fournies par nos partenaires des Nations Unies. Ces femmes ont réussi à se rendre au camp Bentiu que j’ai visité aujourd’hui – un camp établi par l’ONU pour prendre soin des sud-soudanais qui se sont vus contraints de quitter leurs maisons et renoncer à leurs salaires à cause de la guerre civile.

Le camp abrite plus de 120 000 personnes en vue de les protéger des actes inadmissibles de violence auxquels elles sont confrontées, parmi de nombreux autres risques. Heureusement, ces moustiquaires permettront aux mères d’éviter de contracter le paludisme et de consacrer ainsi toute leur énergie à leurs nouveaux-nés.

Crédit Photo : ONU

Crédit Photo : ONU

Le déploiement de ces moustiquaires est arrivé à un moment opportun. La saison des pluies est en train de se terminer ici, et les moustiques porteurs du paludisme sont partout. Les professionnels de santé du camp m’ont informé que le nombre de cas liés au paludisme a considérablement augmenté au cours des deux derniers mois, mais qu’heureusement les moustiquaires commençaient à faire la différence.

Parfois, les équipes du camp doivent rappeler aux familles que les moustiquaires ne doivent pas être utilisées pour la pêche ou conservées comme des biens précieux. C’est pourquoi l’ONU ne se contente pas seulement de les distribuer mais travaille étroitement avec les familles pour s’assurer qu’elles les utilisent correctement et que les enfants dorment impérativement sous une moustiquaire tous les soirs.

Soutenir le travail de prévention du paludisme conduit par les agences de l’ONU – qui vient particulièrement en aide aux personnes qui ont perdu leurs maisons et leurs moyens de subsistance – a été au cœur de la campagne « Nothing But Nets » de la Fondation des Nations Unies depuis sa création. Nos soutiens peuvent être fiers car ils ont contribué à sauver de nombreuses vies. Il faut continuer dans ce sens !

Rejoignez le combat contre le paludisme et les autres maladies évitables en devenant membre de ONE ! 7 millions de personnes font campagne sans relâche à nos côtés pour favoriser l’accès à la santé partout dans le monde. Et vous ?

Ce billet a été rédigé par Peter Yeo, Vice-président de la Fondation des Nations Unies en charge des politiques publiques et a été initialement publié sur le site de la Fondation des Nations Unies le 13 novembre 2015. Il a été adapté de l’anglais par Violaine Tardieu, chargée de campagnes chez ONE France.

Venez discuter

Lignes directrices pour les commentaires

Les billets récents