Pourquoi la France doit faire plus pour l’éducation dans les pays pauvres
Education

Pourquoi la France doit faire plus pour l’éducation dans les pays pauvres

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Au sein de la Coalition Education, aux côtés de 12 autres organisations françaises, ONE se mobilise pour une éducation de qualité pour tous particulièrement dans les pays les plus pauvres et vulnérables. Pourquoi ?

Car aujourd’hui, ce sont 263 millions d’enfants et de jeunes dans le monde qui ne sont toujours pas scolarisés.

pic-3-coal

Le nombre d’enfants et de jeunes de 6 à 17 ans non-scolarisés dans le monde est passé de 374,7 millions en 2000 à 263 millions en 2014.  Un progrès certes, mais largement insuffisant pour permettre à tous les enfants de s’assoir sur les bancs de l’école et recevoir une éducation de qualité. L’éducation de base est indispensable à la poursuite des études ou de la formation, et ces chiffres illustrent l’immense défi que représente l’un des objectifs de développement durable – la scolarisation universelle d’ici 2030 – et l’importance d’appeler les dirigeants à prendre les engagements nécessaires.

Moins de 3% de l’aide au développement française va à l’éducation de base

repartition-de-laide-francaise-en-afrique-subsaharienne

Alors que l’éducation est la clé du développement des pays les plus pauvres, la France consacre moins de 3% de son aide au développement à l’éducation primaire et secondaire. Ce qui représente une part largement en dessous des recommandations de l’UNESCO et de la Campagne mondiale pour l’éducation qui préconise d’y allouer 10% de l’aide au développement des Etats. Il est temps que la France fasse de l’éducation une priorité de sa politique internationale.

L’éducation dans le monde a besoin de 67 milliards de dollars supplémentaires par an.

pic-blog-coalition-education

Selon l’UNESCO, 67 milliards de dollars supplémentaires par an sont nécessaires pour atteindre l’objectif de l’éducation pour tous les enfants et adultes dans les pays en développement. A titre de comparaison, c’est moins de 2% du budget global alloué aux nouvelles technologies !

Il est donc plus que jamais temps d’agir. Comment ? Rien de plus simple. Les organisations membres de la Coalition Education ont lancé une pétition, pour demander au gouvernement français de faire de l’éducation une priorité de sa politique de solidarité internationale.

Vous aussi, mobilisez-vous pour que la France soutienne l’éducation des pays les plus pauvres. Signez la pétition.

Venez discuter

Lignes directrices pour les commentaires

Les billets récents