ONE World : Une pandémie mondiale nécessite une réponse mondiale

Face à la pandémie du COVID-19, les populations du monde entier font preuve de solidarité dans la lutte contre le virus. Mais ce dernier continue de se propager et la pandémie aura inévitablement des conséquences désastreuses sur les communautés les plus fragiles et les pays les moins à même de surmonter la crise.

Si le virus évolue plus rapidement que nos actions, c’est lui qui gagnera. Mais heureusement, des solutions existent et nous savons ce qu’il faut faire afin de vaincre le virus :

La science, les données et les faits

Les épidémiologistes du monde entier collaborent par-delà les frontières pour recenser les données et les faits à mesure que le virus se propage dans le monde. Jour après jour, ils compilent et analysent de nouvelles données, qui nous permettent de mieux comprendre le virus. 

Ils ne peuvent, certes, pas prédire l’avenir, mais ils peuvent bâtir des projections. Et ce sont eux que chacun d’entre nous se doit d’écouter. Ces scientifiques qui travaillent sans relâche, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, afin de trouver les traitements et les médicaments nécessaires, et, un jour, élaborer le vaccin indispensable à l’éradication du virus. 

Une stratégie globale, des efforts unifiés 

Plus que jamais, les gouvernements vont devoir coopérer afin de s’assurer que nous sommes prêts à affronter la prochaine crise.

Les tactiques de lutte nécessaires pour vaincre le virus sont entre nos mains, et nombre d’entre elles sont déployées dans les différents pays, régions et communautés du monde entier. Mais nous devons coordonner nos efforts et nous unir à l’échelle planétaire afin de disposer de moyens de surveillance et d’atténuation, de chaînes d’approvisionnement pour les équipements de protection et les fournitures médicales, ainsi que d’un soutien auprès des travailleurs de la santé du monde entier qui s’occupent de nous.

Plus que jamais, la coopération internationale est indispensable. Cela signifie relancer le multilatéralisme que trop de politiciens ont abîmé ou négligé ces dernières années. Cela signifie qu’il faut œuvrer ensemble, unis et solidaires.

Un leadership efficace

Nos dirigeants doivent faire preuve de leadership et agir en conséquence. Ils doivent inspirer, renforcer la confiance des citoyens, dire la vérité et prendre leurs décisions en se basant sur les données scientifiques et non sur des opinions ou sur des considérations politiques. Le virus est plus grand que nous, et il se nourrira des clivages politiques.

Nous avons besoin d’action globale et de leadership : ce n’est pas une opinion, c’est un fait.

Il va de soi que chaque dirigeant, quel que soit son pays, doit se concentrer avant tout sur ses propres citoyens. Mais nous avons besoin d’un leadership au niveau mondial, et sans tarder. Les dirigeants doivent prendre exemple sur les citoyens des quatre coins du monde qui nous démontrent ce qu’est la solidarité. Et ils doivent agir sur la base des faits et de la science. Si le virus parvient à se propager sans retenue dans certains pays ou régions, il évoluera et réapparaîtra dans d’autres — nous le constatons déjà.

Solidarité internationale

Les virus ne connaissent pas de frontières. Notre vision de la solidarité non plus. Nous devons être unis et solidaires, et baser nos actions sur ce simple principe : le virus est plus grand que nous et nous le vaincrons en unissant nos forces

Mobilisons-nous en faveur des plus vulnérables, qu’ils vivent de l’autre côté de la rue ou à l’autre bout de la planète.

Nous allons nous battre aux côtés de nos communautés, dans chaque quartier, ville et pays où nous vivons. Nous soutiendrons notamment l’Afrique, les personnes et pays les plus vulnérables face aux menaces engendrées par la pandémie. C’est une questions de principe, de solidarité et plus encore, de défendre ce qui est juste.

Mais il s’agit aussi de faire preuve d’intelligence. Nous ne pouvons venir à bout d’une pandémie mondiale si nous ne la combattons pas partout. Nous allons nous organiser, nous mobiliser, nous engager et mener nos actions autour de trois grands axes :

  • L’intervention d’urgence : Nous devons mobiliser les ressources nécessaires à une action humanitaire d’envergure en Afrique. Nous devons intensifier l’accès aux soins et garantir que les vaccins, une fois découverts, seront accessibles à tous. Toutes les innovations susceptibles de changer la donne doivent être déployées de manière transparente et équitable afin de vaincre cette pandémie mondiale induite par un virus qui, lui, ne connaît pas les frontières et ne fait pas dans la discrimination. 
  • Assurer la pérennité des économies : Nous constatons déjà l’impact économique de la pandémie aux États-Unis et en Europe. Il pourrait être encore plus important en Afrique, où des capitaux sont nécessaires de toute urgence pour faire face aux conséquences immédiates. Mais il faudra faire bien plus encore et mettre en oeuvre des réponses concrètes, notamment l’allègement des dettes, la mise en place de structures spéciales et l’aide aux petites entreprises.
  • Sécurité sanitaire mondiale : Afin de vaincre toute pandémie mondiale telle que le COVID-19, nous devons renforcer la capacité de tous les pays à empêcher, identifier et contrer les menaces sanitaires mondiales. Et pour cela, nous avons besoin de ressources globales, mais gardons en tête que l’anticipation et la préparation sont toujours moins onéreuses que les ressources nécessaires à la gestion post-crise. La sécurité est hors de portée si elle n’est pas à la portée de tous. 

#ONEWORLD : Il est temps de lutter contre le virus au nom de l’humanité. Une pandémie mondiale nécessite une réponse mondiale. Mobilisons-nous en faveur des plus vulnérables, qu’ils vivent de l’autre côté de la rue ou à l’autre bout de la planète.

Les billets récents