Nous faisons une différence

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque les bénévoles de ONE inscrivent les fans de U2 qui arrivent de toute l’Europe aux spectacles, ils ne leur demandent pas seulement de devenir membres de ONE, mais aussi de signer notre pétition pour mettre fin à la transmission du virus du VIH/sida de la mère à l’enfant.

Avant de partir à la rencontre de centaines de personnes pour les convaincre de signer la pétition, ils se demandent souvent si les pétitions comme celles-ci marchent vraiment. C’est une question pertinente et, après des années de travail auprès de ONE, je peux dire sans aucun doute que la réponse est oui.

Voici pourquoi :

1. La pétition n’est qu’une pièce du puzzle. Signer la pétition n’est jamais le seul élément en jeu. Non seulement nous travaillons pour mettre en évidence le support public d’une problématique, nous faisons aussi unintense travail de plaidoyer et travaillons sur des politiques qui aident les décideurs à voir l’impact positif de politiques de développement efficaces et l’ampleur qu’un petit effort peut avoir sur les vies de millions de personnes.

2. Les politiciens se soucient de l’opinion publique. Le développement n’est pas une problématique qui déclenche la rage publique, tels que l’emploi et l’économie, et ce n’est pas un problème qui fait l’objet de sondages fréquents. Nos pétitions sont donc le meilleur indicateur que les hommes politiques recevront sur le point de vue du public à ce sujet. Nos élus sont confrontés à de multiples demandes en concurrence, et si nous ne sommes pas là pour défendre le développement international, les élus risquent de laisser ce sujet de côté.

L’effort mené au Royaume Uni ce printemps (Le Vote ONE 2010) en est un exemple. Environ 7 000 membres de ONE ont signé notre pétition demandant aux dirigeants politiques du Royaume Uni de rendre officiels leurs programmes pour lutter contre l’extrême pauvreté. Simultanément, notre équipe de plaidoyer se présentait auprès des différents partis avec le Manifeste de ONE et leur expliquait les positions que nous pensions qu’ils devaient adopter, et nous travaillions ainsi pour leur offrir une façon concrète d’agir. Ni le plaidoyer ni la pétition ne pourraient à elles seules délivrer le résultat que nous attendons. Mais les dirigeants savaient que 7 000 membres de ONE attendaient une réponse, et nous avons contribué à faire en sorte qu’ils aient tous les faits. Nous avons ainsi pu obtenir des réponses solides de chaque parti politique et de chaque chef de parti britannique.

Nous prenons la même approche pour toutes nos campagnes en combinant un plaidoyerintelligent et la mobilisation efficace du support public. Donc, que vous fassiez du bénévolat pendant le concert de U2 ou que vous partagiez l’action de ONE avec un ami, j’espère que vous approcherez d’autres personnes avec la conviction que votre action et celle des autres feront sans aucun doute une différence.

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

You agree to receive occasional updates about ONE’s campaigns. You can désinscrire at any time.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent