Les jeunes Ambassadeurs en mission pour soutenir l’aide publique au développement

Les jeunes Ambassadeurs en mission pour soutenir l’aide publique au développement

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

A l’Assemblée nationale, le mois d’octobre marque le début de l’examen du budget pour l’année suivante, qui déterminera notamment le montant de l’enveloppe versée par la France aux pays en développement pour lutter contre l’extrême pauvreté, les grandes pandémies et le changement climatique. Cette enveloppe c’est ce qu’on appelle l’aide publique au développement (APD) : un budget en baisse depuis 2011 et qui selon le projet de loi de finances du gouvernement présenté le 30 septembre, continuerait à être coupé l’année prochaine et ceci de manière disproportionnée.

C’était sans compter sur la détermination de nos jeunes Ambassadeurs, qui se sont mobilisés sans relâche pour voir ce budget repartir à la hausse.

P1050904

Durant 3 jours, 20 jeunes Ambassadeurs de ONE sont partis à la rencontre de leurs députés et sénateurs afin d’évoquer avec eux le sujet de l’aide publique au développement et sa situation critique en France. L’objectif ? Mobiliser les parlementaires sur cette question, les convaincre d’assister aux séances de vote et de soutenir des amendements en faveur d’une hausse de l’aide au développement de la France. Au total, les jeunes Ambassadeurs ont pu échanger avec une vingtaine de députés et sénateurs de tous bords politiques.

  • Photos Michel Canevet
    Les jeunes Ambassadeurs avec Michel Canevet, sénateur UDI du Finistère
  • Photo Maxime Georges (Michel Vauzelle)
    Les jeunes Ambassadeurs avec Maxime Georges, collaborateur parlementaire de Michel Vauzelle, député PS des Bouches-du-Rhône
  • photo Chantal Guittet
    Les jeunes Ambassadeurs avec Chantal Guittet, députée PS du Finistère
  • Photo Cherki Faure Carrey Conte
    Les jeunes Ambassadeurs avec les députés PS Pascal Cherki, Fanélie Carrey-Conte et Olivier Faure
  • Photo Geneviève Gaillard
    Les jeunes Ambassadeurs avec Geneviève Gaillard, députée PS des Deux-Sèvres
  • Photo Jeunes B. Gonthier Maurin
    Les jeunes Ambassadeurs avec Brigitte Gonthier-Maurin, Sénatrice CRC des Hauts-de-Seine
  • Photo Michel Billout
    Les jeunes Ambassadeurs avec Michel Billout, sénateur CRC de la Seine-et-Marne

Les jeunes ont également eu l’opportunité de rencontrer des acteurs majeurs du développement, notamment l’Agence française de développement, l’organisation UNITAID et le Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Ils ont ainsi pu acquérir une meilleure connaissance des enjeux liés à l’APD, particulièrement en matière de santé, et en débattre avec des professionnels spécialistes du sujet.

Les jeunes Ambassadeurs à l'AFD (Agence Française de Développement)

Les jeunes Ambassadeurs à l’AFD (Agence Française de Développement)

Les jeunes Ambassadeurs avec Lelio Marmora, directeur exécutif d'UNITAID

Les jeunes Ambassadeurs avec Lelio Marmora, directeur exécutif d’UNITAID

Les jeunes Ambassadeurs avec Mark Dybul, directeur exécutif du Fonds Mondial

Les jeunes Ambassadeurs avec Mark Dybul, directeur exécutif du Fonds Mondial

Les parlementaires ont-ils entendu le message ?

OUI ! Les efforts de nos jeunes Ambassadeurs ont été récompensés par une double bonne nouvelle pour l’aide au développement : deux amendements en faveur d’une hausse de l’APD ont été votés à l’Assemblée nationale, venant corriger la tendance prévue dans le Projet de loi de finances 2016.

Un premier amendement, voté vendredi 16 octobre, vise à taxer les transactions financières intrajournalières (dites « intraday »).  Grâce à cette mesure, l’ensemble des achats et ventes d’actions qui ont lieu chaque jour serait taxé, ce qui augmenterait les recettes de la taxe sur les transactions financières (TTF) en partie reversée au financement du développement. Seul hic : la taxe sera seulement élargie en 2017, pour 2016 cet amendement ne permet pas de changement.

Le second amendement, voté lundi 19 octobre par les députés contre l’avis du gouvernement, a permis d’augmenter de 25% l’affectation de la taxe sur les transactions financières à l’aide publique au développement, ce qui représente 260 millions d’euros supplémentaires en 2016 qui seront alloués à la la lutte contre l’extrême pauvreté, les grandes pandémies comme le sida et le changement climatique.

Grâce à ces deux amendements, l’aide publique au développement de la France serait en hausse de 200 millions d’euros en 2016, soit de plus de 6% par rapport à 2015. Un retournement de situation historique après 4 années consécutives de coupes budgétaires.

Nul doute que la mobilisation sans relâche de nos jeunes Ambassadeurs a joué un rôle important dans la détermination des députés. Les jeunes ont suivi chacune des séances de vote à l’Assemblée et réagit en direct sur les réseaux sociaux afin de montrer la mobilisation citoyenne derrière cette question.

Les jeunes ont twitté…

Tweet OrianeTweet Emilie Tweet Geoffroy Tweet Thomas

…Et les parlementaires ont répondu.

Tweet B Hamon Tweet B. Pompili Tweet JF Mancel

Une victoire historique : oui, mais…

Il s’agit d’une belle avancée pour la France, portée par les députés. Toutefois, le processus budgétaire est loin d’être terminé : après l’Assemblée, ce sera au Sénat d’examiner ces amendements prochainement. Il faut donc encore rester vigilants pour que les Sénateurs soutiennent à leur tour une augmentation de l’APD, et que le gouvernement ne revienne pas sur cette avancée majeure.

Pour montrer que l’on n’abandonne pas le combat, l’équipe de ONE ainsi qu’un ensemble d’ONG (Coordination Sud, Oxfam France, Action contre la Faim, Action Santé Mondiale, Réseau français de la Campagne mondiale pour l’éducation, Solthis, AVSF) se sont mobilisés devant l’Assemblée nationale mardi 20 octobre pour rappeler au Président de tenir ses promesses en matière d’APD.

ONE20Oct15_SteveWells_18_bd

Vous l’aurez compris, ces dernières semaines ont été riches en rebondissements. Nous continuerons la mobilisation jusqu’à ce qu’une hausse significative de l’aide publique au développement soit adoptée dès 2016. Un grand MERCI à nos chers Youth Ambassadors qui ont fait un travail remarquable !

Ce billet a été rédigé par Perrine Mardiné, assistante Campagnes chez ONE France

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

You agree to receive occasional updates about ONE’s campaigns. You can désinscrire at any time.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent