Les femmes et les filles face au sida

Les femmes et les filles face au sida

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Les inégalités de genre aggravent l’exposition des femmes et des filles aux maladies évitables telles que le sida, le paludisme et la tuberculose. Aujourd’hui encore, le constat est alarmant : au niveau mondial, le sida est la première cause de mortalité chez les femmes âgées de 15 à 44 ans. Dans les pays les plus touchés, sur 100 adolescents contractant la maladie, 80 sont des filles…

GF2

Pourquoi les femmes sont-elles particulièrement affectées par le sida ?

Les causes de cette surexposition sont variées, et liées à des enjeux structurels, culturels et légaux.

Au sein de la population féminine, certains groupes sont particulièrement exposés au risque de transmission du VIH. C’est le cas des travailleuses du sexe, des personnes transgenres, mais aussi des victimes de violences sexuelles.

Au niveau mondial, 35% des femmes sont confrontées à des violences sexuelles au cours de leur vie. Ce taux est encore bien plus élevé dans les pays en guerre ou ayant fait face à des conflits ou des catastrophes naturelles, ce qui favorise la transmission des maladies sexuellement transmissibles.

D’autre part, dans de nombreux pays en développement, les filles sont moins scolarisées que les garçons. Or permettre aux adolescentes et aux jeunes femmes d’aller à l’école et de faire des études contribue à en faire des femmes en bonne santé et financièrement indépendantes qui font des choix de vie bien informés.

Face à ces défis de taille, fournir des traitements antirétroviraux ne suffit pas à réduire l’exposition des femmes au virus du sida. De réelles transformations structurelles (sociales, politiques et culturelles) doivent être mises en œuvre pour éradiquer l’épidémie.

GF3

Que fait le Fonds mondial ?

Le Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme attaque le problème de manière structurelle en concentrant ses actions sur la santé maternelle et infantile, le planning familial et le soutien aux victimes de violences sexuelles. Près de 60% des investissements du Fonds mondial bénéficient  aux femmes et aux filles.

Par exemple, en Afghanistan, le Fonds mondial forme des infirmières  qui apportent à domicile des soins et mettent en place des campagnes de prévention sur la tuberculose visant à informer des femmes vivant dans des communautés reculées qui ne peuvent se rendre aux centres de santé sans être escortées par un homme.

Au Botswana, le Fonds mondial propose des services de prévention et de soutien juridique pour les femmes et les filles victimes de violences, de discrimination, ou encore de violation du secret médical.

Ces quelques exemples, et bien d’autres, permettent au Fonds mondial d’avoir un réel impact dans la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Entre 2005 et 2014, le nombre de décès liés au sida chez les femmes âgées de plus de 15 ans a diminué de 58% dans 13 pays africains où investit le Fonds mondial.

Pour en savoir plus, lisez le rapport « Focus Femmes et Filles »  publié par le Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme ce mois-ci.

Ce blog a été rédigé par Perrine Mardiné, assistante campagnes chez ONE France.

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

You agree to receive occasional updates about ONE’s campaigns. You can désinscrire at any time.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent