Le “point de bascule” a été atteint : 3 étapes pour faire accélérer les progrès

Le “point de bascule” a été atteint : 3 étapes pour faire accélérer les progrès

Le monde est parvenu à un véritable tournant dans la lutte contre le VIH/sida : des millions de personnes supplémentaires ont accès à un traitement, le taux de nouvelles infections à VIH réduit progressivement, les contributions financières sont plus importantes et de meilleurs outils se développent pour lutter contre la maladie. Pendant plus de trente ans,  cette maladie mortelle nous dépassait, car le nombre de personnes nouvellement infectées par le VIH était supérieur au nombre de personnes mises sous traitement antirétroviral (ARV) au cours de la même année.

AIDS-report-graphics-1024x512-FR-01

Le nouveau rapport de ONE intitulé « Le point de bascule : suivi des engagements mondiaux dans la lutte contre le sida, 3e édition » établit que, pour la première fois dans l’histoire de la pandémie, nous avons franchi une étape majeure : « le début de la fin du sida ». Cela signifie que le nombre de nouvelles prises en charge par traitement antirétroviral (ARV) était supérieur au nombre de nouvelles infections par le VIH en 2013.C’est un grand pas en avant. Nous prenons enfin de l’avance sur la maladie.

Malgré cette bonne nouvelle, nous ne pouvons pas encore crier victoire. Notre rapport étudie en détail trois obstacles à la réalisation de progrès plus rapides et plus équitables en matière de lutte contre le VIH/sida : ressources insuffisantes (nous aurions besoin d’au moins 3 milliards de dollars supplémentaires chaque année), risque accru d’infection pour les populations marginalisées (incluant la communauté LGBT, les consommateurs de drogues et les filles adolescentes) et la fragilité des progrès dans leur ensemble.

AIDS report graphics 1024x512 FR-02

Le point de bascule a été atteint au niveau mondial en 2013, or tous les pays n’ont pas atteint cet objectif. A ce jour, seulement 15 pays d’Afrique subsaharienne ont atteint le début de la fin du sida et les progrès accomplis peuvent être facilement fragilisés ou réduits à néant.

De plus, les systèmes de santé de nombreux pays restent extrêmement faibles, ce qui veut dire que lorsqu’ils sont frappés par une crise comme celle d’Ebola, une bonne partie des progrès réalisés dans le domaine de la santé, y compris dans celui de la lutte contre le VIH/sida, sont compromis. Afin de consolider les progrès accomplis ces dernières années et assurer une avancée plus rapide et équitable vers la fin du sida, notre rapport expose trois étapes clés qui doivent être mises en œuvre :

  1. Cibler le VIH où qu’il soit, pas seulement là où son accès est le plus aisé. Ceci inclut le développement des stratégies sur mesure en vue d’atteindre les populations les plus marginalisées de manière plus efficace
  2. Déployer de nouveaux financements à partir de sources plus diverses. Nous ne pouvons pas accélérer les progrès en maintenant les niveaux de financements actuels, voire en les augmentant légèrement, avec une poignée de donateurs. Davantage de pays, y compris les gouvernements africains, doivent augmenter les ressources mobilisées pour la santé et le VIH/sida.
  3. Élaborer des systèmes de santé solides, capables de faire face au sida en plus d’autres défis sanitaires. Il est primordial de s’assurer que les pays possèdent des systèmes de santé solides pour faire face à des épidémies comme celle d’Ebola lorsqu’elles surviendront.

AIDS report graphics 1024x512 FR-04

N’hésitez pas à partager ce rapport et à encourager vos amis, votre famille et votre réseau à le lire ! Vous pouvez télécharger le rapport complet ici www.one.org/rapportsida

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous recevrez occasionnellement des informations sur nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent