“Ils risquent leurs vies pour s’enfuir”.
Crise des réfugiés

“Ils risquent leurs vies pour s’enfuir”.

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Récit et images de Joe Manson, membre de ONE. ref grêce 1

Des rochers où je suis, sur l’île Grecque de Lesbos, je les vois arriver. Au départ, on ne voit qu’un petit point noir à l’horizon, à peine décelable à l’œil nu. On devine la côte Turque en arrière-plan. Traversant la mer turbulente et sous un ciel sombre, ils risquent leurs vies pour s’enfuir.

Ballotté par le vent, le bateau s’approche peu à peu. C’est un canot gonflable, où s’entassent des dizaines de réfugiés syriens qui tentent la traversée périlleuse de la mer Egée pour fuir la violente guerre civile qui frappe leur pays natal.ref grèce 2

J’attends sur la rive avec mes collègues de la Samaritan’s Purse, une ONG confessionnelle, afin d’ accueillir les réfugiés avec des vêtements secs, de la nourriture, et de l’eau. Samaritan’s Purse agit, avec d’autres associations, en réponse à la crise grandissante à laquelle doivent faire face les Syriens en fuite,  mais les chiffres restent accablants. Alors que le canot gonflable vient frapper les rochers irréguliers sur la berge, les volontaires courent vers le bateau pour venir en aide aux femmes et aux enfants qui tremblent de froid. On peut lire toutes sortes d’expressions sur leurs visages : de la peur, une certaine excitation, et de la tristesse.

ref grèce 3

Chez eux, la guerre a détruit leur maisons, tué leurs familles et leurs amis, et compromis leur avenir. Rester là-bas n’était plus une option envisageable. Une jeune mère raconte qu’elle cherche simplement un endroit où habiter.

Malgré le travail courageux des ONG dans la région, les personnes déplacées n’en sont qu’au début d’un parcours long et difficile. Le nombre de migrations ne diminue pas comme le prouvent les nombreux gilets de sauvetage laissés à l’abandon sur la côte. Selon le HCR, on estime à 1,2 millions le nombre de réfugiés qui sont arrivés jusqu’en Europe depuis 2015. Cette année seulement, ils sont plus de 3000 à avoir péri en tentant la traversée.

ref grèce 4

Aujourd’hui, alors que de nombreux enfants sont sans foyer depuis un an ou parfois plus, il y a un besoin criant d’initiatives en éducation. Beaucoup ont été obligés de travailler ou ont été mariés de force pour réussir à joindre les deux bouts. Sans éducation, ces enfants n’ont aucune perspective d’avenir. Sans éducation, beaucoup resteront dans la pauvreté et devront lutter pour survivre toute leur vie.

ref grèce 5Les dirigeants mondiaux doivent adopter urgemment des mesures pour s’assurer que les enfants réfugiés reçoivent l’éducation dont ils ont besoin pour envisager un avenir meilleur. Désormais, il est temps d’agir.

Signez la pétition  pour demander aux dirigeants mondiaux de reconnaitre l’importance de l’éducation pour tous les enfants réfugiés.

 Traduit de l’anglais et adapté par Lucile Quatreboeufs, assistante Campagnes chez ONE France. 

Venez discuter

Lignes directrices pour les commentaires

Les billets récents