Il manque 500 millions de dollars à Gavi, l’Alliance du Vaccin, pour sauver près de 6 millions d’enfants

Il manque 500 millions de dollars à Gavi, l’Alliance du Vaccin, pour sauver près de 6 millions d’enfants

Dans moins d’une semaine, la conférence des donateurs de Gavi, l’Alliance du Vaccin, aura lieu à Berlin.

UNICEF-NYHQ2010-CoveI87383MISSION_340

Les prévisions indiquent qu’un demi-milliard de dollars pourrait manquer pour atteindre l’objectif de financement annoncé. En effet, certains dirigeants internationaux, dont François Hollande, n’ont pas encore annoncé la contribution financière de leur pays à Gavi, à quelques jours seulement de sa conférence.

2015 représente un tournant pour le développement international : cette année, les pays du monde entier conviendront de nouveaux Objectifs pour le développement en vue de lutter contre l’extrême pauvreté, les inégalités et le changement climatique.

ONE considère la conférence des donateurs de Gavi comme le premier test grandeur nature de la détermination de la communauté internationale à faire de 2015 une année historique dans la lutte contre l’extrême pauvreté et la mortalité infantile.

En effet, Gavi est un partenariat public-privé créé en 2000 pour faire progresser la vaccination dans les pays pauvres, et reconnue comme l’une des organisations internationales les plus transparentes et les plus efficaces au monde.

L’organisation a élaboré un plan pour la période allant de 2016 à 2020, qui pourrait sauver jusqu’à 6 millions de vies en immunisant 300 millions d’enfants supplémentaires contre des maladies mortelles, mais évitables. 

Si les pays donateurs n’atteignent pas les 7,5 milliards de dollars nécessaires à la réalisation de ce plan, Gavi ne pourra très probablement pas satisfaire les besoins des pays pauvres en vaccins et échouera donc dans sa mission de rendre la vaccination accessible à tous les enfants et à toutes les communautés.

Les pays donateurs affirment qu’ils soutiennent la vaccination et qu’ils veulent voir Gavi pleinement financé, mais ONE et d’autres ONG s’inquiètent de l’éventualité qu’en cette année pourtant cruciale pour le développement, les pays donateurs fléchissent au premier obstacle. La conférence des donateurs n’est pas une énième réunion politique : il s’agit de la santé et de la vie des enfants les plus pauvres du monde.

Les mots ne vaccinent pas les enfants. Ce dont nous avons besoin maintenant, c’est d’argent. De nombreux bailleurs de Gavi comme l’Allemagne, les Etats-Unis, la France, le Japon, la Norvège, la Suède, l’Australie, l’Italie, les Pays-Bas et la Fondation Bill et Melinda Gates doivent maintenant finaliser et annoncer leurs promesses de dons.

ONE demande à chacun d’entre eux de donner la priorité à Gavi et d’augmenter leurs engagements de manière significative.

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous recevrez occasionnellement des informations sur nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent