Aideriez-vous Eva, 14 ans, originaire de Tanzanie, dans sa démarche pour un monde meilleur ?

Aideriez-vous Eva, 14 ans, originaire de Tanzanie, dans sa démarche pour un monde meilleur ?

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

hayduk-malinzangaDec15-037

Eva prend un selfie avec ses amis Tarik, Jane Malekela, Delfina et Mariam. Photo : Daniel Hayduk/ONE

Je m’appelle Eva, j’ai 14 ans et j’habite à Malinzanga en Tanzanie. Je tiens tout d’abord à vous présenter mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Je profite également de ce message pour vous demander si vous auriez envie de faire quelque chose d’extra avec moi en 2015 !

Cette année, j’ai terminé l’école primaire Mlowa. Cela n’a pas été facile – mes parents n’ont pas toujours été en mesure de payer pour mon uniforme et mes manuels scolaires – mais j’ai quand-même réussi à finir l’école primaire et j’en suis fière.

Mon souhait pour 2015 est de pouvoir aller à l’école secondaire afin d’exercer, un jour, mon métier de rêve : devenir policière et défendre ma communauté. Ici, il est plus difficile pour les filles de rester à l’école, mais je ferai tout mon possible pour y arriver.

hayduk-malinzangaDec15-044

Eva chez elle avec sa famille à  Malinzanga, en Tanzanie. De Gauche à droite : son frère Amos, 9 and, son père Shadrack, sa cousine Victoria, 10 mois, sa soeur  Zawadi, 4 ans, et son frère Elia, 6 ans. Ce jour-là, la mère d’Eva donnait naissance à une petite fille. Photo : Daniel Hayduk/ONE

Je vis avec mes parents, mon grand frère Gedion et mes quatre petits frères et sœurs Margaret, Amos, Elia et Zawadi. Je suis née en l’an 2000, la même année au cours de laquelle les Objectifs du Millénaire pour le développement ont été adoptés, une série de 8 objectifs visant à améliorer la vie des populations les plus pauvres du monde. Au cours de ma vie, le nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté dans le monde a considérablement diminué.

hayduk-malinzangaDec15-055

Eva se lave le visage avec l’eau de la rivière située à 1 km de chez elle. Eva est avec son amie Rehema. Photo : Daniel Hayduk/ONE

Dans mon village, certaines personnes ont maintenant des téléphones portables et savent ainsi ce qui se passe ailleurs que chez nous. De nouvelles écoles ont été construites donc nous sommes de plus en plus nombreux à avoir accès à l’éducation. Et l’amélioration de l’état des routes permet aux habitants de voyager beaucoup plus facilement.

Or, tout ne va pas mieux aujourd’hui. Les arbres sont détruits et mes parents disent que cela rend les choses plus compliquées pour cultiver. Nous avons un puit à côté de la maison mais il y a trop peu d’eau donc je dois marcher 1km jusqu’à la rivière. Je fais ce trajet cinq fois par jour.

Mais j’ai de la chance car même s’il y a plus d’écoles, les enfants des familles les plus pauvres ou ceux qui ont un handicap ne vont pas à l’école. Je suis témoin de cette situation et cela me rend vraiment triste. Aussi, il n’y a pas assez d‘emplois pour les jeunes qui sortent de l’école, même lorsqu’ils déménagent vers les grandes villes.

hayduk-malinzangaDec15-010

Eva, à droite de la photo, à l’école primaire Malinzanga, avec Ziada (à gauche) et Jane (au centre).  Photo : Daniel Hayduk/ONE

Cette année, alors que je fêterai mon 15e anniversaire, les dirigeants du monde conviendront de nouveaux objectifs pour un monde meilleur. S’ils définissent de bons objectifs et qu’ils s’y tiennent, lorsque j’aurai 30 ans, pratiquement plus personne ne vivra dans l’extrême pauvreté dans le monde. Ça serait vraiment incroyable, non ?

C’est justement ce que je voulais vous demander. Avez-vous envie d’aider en vous assurant que ces nouveaux Objectifs de développement soient ambitieux et n’excluent personne ?

Comme moi et comme plus de 6 millions d’autres personnes, vous soutenez ONE et vous êtes membre de l’organisation. Ensemble, nous devons, plus que jamais, faire davantage pour construire un monde meilleur – et exiger le meilleur de nos dirigeants.

Pour agir, vous pouvez tout simplement partager mon témoignage en un clic. 

Merci de votre soutien.

Venez discuter

Lignes directrices pour les commentaires