Edition 2011 du Prix ONE pour l’Afrique : promouvoir les droits des femmes au Togo

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Le processus de sélection dans le cadre du Prix ONE pour l’Afrique 2011 est arrivé à mi-parcours. La date de clôture des inscriptions était le 21 septembre dernier.  A cette date, nous avions reçu plus de 150 candidatures ! L’équipe de ONE a passé ces deux dernières semaines à étudier les incroyables candidatures qui lui ont été soumises et nous sommes heureux de vous annoncer que nous avons identifié nos cinq finalistes !

ONE a déjà commencé à parcourir le continent pour rencontrer les finalistes, sans ordre précis, et nous vous dévoilerons les candidats, un par un, au cours des prochaines semaines après chacune de nos visites. Nous sommes vraiment impressionnés par la qualité des candidats retenus cette année et il est certain que le comité de sélection aura du mal à choisir un gagnant !

Notre rencontre avec la première organisation vient de se terminer et nous pouvons sommes heureux de vous annoncer que le premier de nos finalistes est l’organisation togolaise Groupe de réflexion et daction Femme, Démocratie et Développement (GF2D). Cette incroyable organisation a été fondée il y a presque vingt ans par un groupe, essentiellement composé de femmes juristes, qui utilise les lois constitutionnelles togolaises pour promouvoir les droits des femmes et encourager la parité en matière de gouvernance démocratique.

L’un des outils de GF2D est l’utilisation de para-juristes qui sont formés au droit togolais par GF2D et sont habilités à sensibiliser les communautés aux droits des femmes, à proposer des médiations relatives au mariage, aux successions et aux enfants et à offrir une assistance juridique pour les affaires devant être réglées au tribunal. Un grand nombre de ces para-juristes sont des femmes ordinaires : des commerçantes, des couturières, des mères dont la vie a changé grâce à leur formation juridique. Certaines d’entre elles ont postulé à des postes politiques locaux. Les membres de l’organisation sont très respectés par la communauté grâce à leur connaissance des lois togolaises et à leur aptitude à informer leurs pairs sur les droits des femmes à l’aide de messages simples. GF2D a joué un rôle capital dans l’augmentation du nombre de femmes occupant un poste politique au Togo aujourd’hui.

GF2D a aussi mis en place des centres d’écoute dans les marchés populaires où les gens peuvent se rendre pour demander un conseil juridique. Nous avons eu la chance d’en visiter un dans le plus grand marché de la capitale togolaise, Lomé, et  nous avons pu voir comment il fonctionnait. Les gens se présentent pour avoir des conseils : les questions vont de  comment obtenir un acte de naissance pour un enfant à ce qu’il faut faire lorsqu’une femme se voit interdire l’accès à son héritage par les hommes de sa famille. Les para-juristes interviennent aussi souvent dans les émissions de radio ou de télévision pour promouvoir leur travail. Non loin du marché, nous avons participé à une émission de radio de Nana FM, une station avec laquelle GF2D travaille régulièrement. Les émissions de cette station sont  centrées sur les questions concernant les femmes. La station tient son nom du groupe de femmes togolaises célèbres pour avoir aquise leur richesse grâce au commerce des vêtements en wax dans les années 1950. Ces femmes ont été très puissantes dans le mouvement d’indépendance togolais et étaient appelées « Nana Benz » à cause de leur préférence pour les voitures de la marque Mercedes Benz ! En Afrique, la radio est toujours le moyen de communication le plus puissant. Nana FM, dont les employés ont été formés par GF2D, diffuse des émissions dynamiques qui contribuent à s’assurer que les informations liées aux droits des femmes, au développement et à la démocratie sont transmises efficacement à travers le pays.

Le gouvernement togolais a reconnu le travail fantastique accompli par GF2D et lors notre visite,  nous avons rencontré la ministre de la Promotion de la femme pour appuyer le travail de GF2D. Elle nous a expliqué que le gouvernement a reproduit le modèle de GF2D et a travaillé avec eux pour former les para-juristes de l’Etat. GF2D a joué aussi un rôle déterminant pour accroître le nombre de femmes occupant des postes politiques au Togo aujourd’hui.

GF2D reconnaît l’importance d’impliquer à la fois les hommes et les femmes dans le développement et admet que tant que la parité des sexes ne sera pas respectée dans les processus de prise de décision déterminant l’accès des hommes et des femmes aux opportunités, le Togo ne pourra pas se développer pleinement. A cette fin, GF2D inclut également des para-juristes masculins au sein de l’organisation et s’assure de cibler les hommes pour qui  la compréhension des droits des femmes est tout aussi importante et essentielle que la réussite de leur mission.

Nous souhaitons à GF2D bonne chance pour le Prix ONE pour l’Afrique 2011 et nous les remercions de leur hospitalité à Lomé !

Restez connectés pour  l’annonce du second finaliste très prochainement………

 

Venez discuter

Lignes directrices pour les commentaires