Découvrez l’histoire d’Esther, la première femme pilote au Rwanda

Découvrez l’histoire d’Esther, la première femme pilote au Rwanda

A l’âge de 5 ans, alors qu’elle observait le ciel, Esther Mbabazi aperçut un avion. Ça lui est alors apparu comme une évidence : elle voulait piloter cet avion.

A ce moment-là, l’idée qu’aucune femme n’ait jamais été pilote d’avion au Rwanda ne lui a même pas traversé l’esprit. « C’est décidé, je vais piloter des avions. », s’est-elle dit. « Et ça a été ma motivation tout au long de ma vie ».

A 24 ans, Esther est devenue la première femme pilote professionnelle du Rwanda. Beaucoup ont été surpris, car son père est décédé dans un accident d’avion lorsqu’elle était petite, mais Esther ne s’est jamais laissée décourager.

DSC_0070-1024x680

« J’adore l’aventure. Chaque journée est différente. Même si je vais au même endroit que la veille, le vol n’est jamais le même. C’est ce que j’aime dans mon travail : chaque jour est unique », explique-t-elle.

Esther refuse de croire que le fait d’être une femme puisse nuire à sa carrière. « Nous vivons dans un monde moderne. Je n’ai pas le vertige et j’aime les machines. », dit-elle, rejetant les stéréotypes qui pèsent sur elle et sur toutes les femmes.

Mais tout n’a pas toujours été rose. Un jour, un homme a refusé de rester dans l’avion en voyant qu’une femme était aux commandes. « Mais à part ce cas isolé, il y a des milliers de personnes qui sont ravies de voir les progrès réalisés en faveur des droits des femmes ».

Le succès d’Esther est remarquable, mais finalement pas si rare au Rwanda.    « Au Rwanda, le Parlement compte le plus de femmes au monde », rappelle Esther, faisant référence à l’exemplarité de son pays en matière de parité. La moitié de la Cour Suprême rwandaise est constituée de femmes et le taux de scolarisation est le même pour les garçons et pour les filles.

La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, aux côtés l'ancien Ministre anglais des Affaires étrangères, William Hague, en 2013. (Photo credit: Foreign and Commonwealth Office/Flickr)

La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, aux côtés l’ancien Ministre anglais des Affaires étrangères, William Hague, en 2013. (Photo credit: Foreign and Commonwealth Office/Flickr)

« Vous savez, au Rwanda, de nombreuses femmes occupent des postes à responsabilité. Un travail remarquable est effectué pour les former et les soutenir et cela a un impact positif ».

Esther reçoit de très nombreuses lettres de petites filles qui voudraient devenir pilotes. « Tout commence par un rêve », dit-elle. Alors Esther encourage ces filles à étudier les mathématiques et à ignorer les mauvaises langues.

DSC_0027-1024x680

« Comme ce sont des filles, les gens leur diront “Ah, tu es pilote, tu vas avoir du mal à fonder une famille, à trouver un mari”. Mais leur opinion n’a aucune importance. Etre pilote est un métier de passion. Que tu sois une femme ou un homme, peu importe du moment que tu as cette passion ».

Les obstacles sont nombreux pour les femmes et les filles, particulièrement celles qui vivent dans les pays pauvres.

L’inégalité entre les sexes est un problème planétaire, et le combat contre ce fléau devrait l’être aussi. Signez notre lettre ouverte pour lutter contre la #PauvreteSexiste

Ce blog a été rédigé par Abigail Higgins, journaliste basé au Kenya, et traduit de l’anglais par Perrine Mardiné, assistante campagnes et mobilisation chez ONE France.

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous recevrez occasionnellement des informations sur nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent

Les billets récents