Découvrez 320 jeunes convaincus qu’un monde meilleur est possible
Que font nos membres?

Découvrez 320 jeunes convaincus qu’un monde meilleur est possible

Rejoindre

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

La cinquième édition du programme des jeunes Ambassadeurs de ONE est lancée ! 

De Londres à Rome… En passant par La Haye, Bruxelles, Berlin et Paris…

Nos 320 jeunes activistes de la lutte contre l’extrême pauvreté se sont réunis autour de la Journée internationale des droits des femmes pour suivre une formation avec les équipes de ONE et être fin prêts pour leurs futures actions de plaidoyer, leurs interviews dans les médias et les événements auxquels ils participeront ou qu’ils organiseront dans le but de sensibiliser le grand public à nos combats.

Et ils sont passés rapidement à l’action, puisqu’ils ont déjà rencontré de nombreux parlementaires et ont redoublé d’imagination pour récolter le plus de signatures possibles de la lettre ouverte de ONE dans le cadre de notre campagne phare, ‘La pauvreté est sexiste’. Et ils ont déjà envoyé des centaines de tweets et mené des dizaines d’interviews dans les médias…

Leur point commun ? Ils ont tous pour objectif de changer le monde !

Cette année encore, ils nous ont bluffés ! Vous aussi, vous êtes bluffés ? Attendez, vous n’avez encore rien vu ! Retour en images sur un mois de mars bien rempli dans les différents pays de nos bénévoles européens :

 

EN FRANCE

Venus des quatre coins de la France, nos 50 jeunes Ambassadeurs français se sont réunis à Paris pour 3 jours intenses de formation et de préparation à leurs missions de l’année. L’aide publique au développement n’a désormais plus de secrets pour eux ! Très vite dans le bain, nos jeunes bénévoles ont eu leur premier rendez-vous avec Hugues Renson, député de La République en Marche et vice-président de l’Assemblée Nationale. Ils se sont montrés très convaincants et ont eu un échange très enrichissant. Hugues Renson a en effet félicité les jeunes pour leur engagement, il a rappelé l’importance d’une politique de développement ambitieuse de la France et a signé devant eux notre lettre ouverte, témoignant ainsi de son soutien à notre combat pour l’égalité femmes-hommes.

Hugues Renson signe notre lettre ouverte, accompagné de Friederike Röder, la directrice de ONE France

 

Ils ont également eu le plaisir de rencontrer Charles Tellier, directeur de la Cellule Vulnérabilités (CCC) de l’Agence Française de Développement (AFD), pour discuter des enjeux de développement dans les pays les plus vulnérables. Nos jeunes activistes sont sortis de ce rendez-vous encore plus motivés pour attaquer l’année 2018 qui s’annonce pleine de défis !

https://twitter.com/ONE_Fr/status/970998289150763013

Comme si ça ne suffisait pas, ils se sont aussi montrés très créatifs pour la campagne ‘La pauvreté est sexiste’ ! Parmi de super vidéos « boomerang », des photos et des gifs animés, ils ont tourné cette vidéo, diffusée jusqu’aux écrans géants du stade de Reims avant un match de football, grâce à notre jeune Ambassadrice Romane qui était sur place pour faire signer notre lettre ouverte :

Cerise sur le gâteau : Hugo, notre jeune Ambassadeur slammeur, a créé ce très beau slam contre la #PauvretéSexiste :

Et si nos jeunes Ambassadeurs sont aussi motivés cette année, c’est en grande partie grâce à la venue de leurs parrains et marraines ! En effet, il y a une nouveauté dans le programme en 2018 : des anciens jeunes Ambassadeurs des 4 dernières éditions du programme ont décidé de laisser leur place à la nouvelle génération. Très attachés aux combats de ONE, ils continueront à agir à nos côtés et auront un nouveau rôle à jouer : en devenant leurs parrains et marraines, ils guideront nos nouveaux bénévoles tout au long de l’année aux côtés des équipes de ONE.

 

Les parrains et les marraines racontent leurs anecdotes des éditions précédentes aux nouveaux jeunes Ambassadeurs 

 

AU ROYAUME-UNI

L’équipe de ONE au Royaume-Uni a, quant à elle, accueilli ses jeunes Ambassadeurs dans ses bureaux à Londres, où ils ont également pu se préparer pour leurs futures actions. Ils ont également rencontré un membre du DFID (l’agence britannique de développement) et un journaliste de The Metro, un quotidien britannique.

La veille de la Journée internationale des droits des femmes, les jeunes Ambassadeurs ont participé à un évènement organisé par ONE au Parlement dans le but de mettre à l’honneur six femmes inspirantes qui, tous les jours, font un travail remarquable pour mettre fin aux inégalités de genre dans le monde.

Ils ont aussi pu mettre en pratique leurs nouvelles compétences acquises pendant la formation : en 45 minutes seulement, ils ont réussi à convaincre 200 personnes dans la rue de signer la lettre ouverte ‘La pauvreté est sexiste’ ! Ils sont impressionnants, on vous l’a dit.

 

EN ALLEMAGNE

Vous n’êtes pas au bout de vos surprises… Vous allez voir que l’équipe des jeunes Ambassadeurs allemands est tout aussi géniale ! Tous plus motivés les uns que les autres, ils ont profité de leur formation pour se préparer à leurs missions de l’année, et notamment à leurs futures rencontres plaidoyer. En seulement 2 jours, ils ont :

  • rejoint une manifestation pour les droits des femmes

  • fait signer notre lettre ouverte à plusieurs politiciens allemands (et même à l’ambassade du Canada en Allemagne !)

  • rencontré le ministre allemand du développement Gerd Müller

  • … et Kofi Annan en personne !

 

AUX PAYS-BAS

À La Haye, les nouveaux jeunes Ambassadeurs hollandais se sont réunis à leur tour pour leur formation avec les équipes de ONE. Ils ont appris à présenter le travail de ONE, nos campagnes, et ont redoublé de motivation et de force de conviction en allant à la rencontre des passants pour les inviter à lire notre lettre ouverte face caméra. Regardez le résultat :

Enfin, les jeunes Ambassadeurs hollandais ont eu la chance d’assister au lancement de l’Initiative multipartite néerlandaise contre le VIH/sida, un réseau informel non-partisan créé par des membres du Parlement néerlandais dans le but de s’assurer que les thèmes liés à la santé sexuelle et reproductive restent en bonne place dans les agendas politiques locaux, nationaux et européens. Ils ont aussi pu rencontrer deux femmes d’influence, Anne Kuik, une parlementaire du parti de centre-droite CDA et Isabelle Diks, une cadre du parti écologiste de gauche GroenLinks :

 

EN ITALIE

L’équipe italienne était elle aussi dans les starting-blocks pour le lancement du programme des jeunes Ambassadeurs ! Les nouvelles recrues ont enchaîné les ateliers : plaidoyer, team building, brainstorming… rien n’a été oublié. Les jeunes Ambassadeurs italiens ont été particulièrement touchés par la campagne ‘La pauvreté est sexiste’ et ont déjà énormément d’idées pour défendre l’émancipation économique des femmes. Ils ont également rencontré Emilio Ciarlo, de l’agence italienne pour le développement et la coopération, qui leur a donné des conseils très utiles sur la manière de parler du développement international en Italie.

Ils ont arpenté les rues de Rome, du Colisée au Panthéon, et convaincu de très nombreux passants de signer notre lettre ouverte. Chapeau !

 

À BRUXELLES

Et pour finir, ce sont 50 jeunes Ambassadeurs de 20 nationalités différentes (!) qui se sont réunis à Bruxelles pour deux jours de formation. Des anciens jeunes Ambassadeurs sont revenus pour partager leur expérience et donner des conseils pratiques aux nouvelles recrues pendant les ateliers.

Ils se sont montrés très curieux lors de la formation plaidoyer et ont posé beaucoup de questions sur la campagne ‘La pauvreté est sexiste’, sur le budget de l’Union Européenne et sur le fonctionnement de l’aide au développement européenne. L’équipe de Bruxelles leur avait aussi organisé une super chasse au trésor dans la ville, et les jeunes Ambassadeurs ont tout donné : 130 signatures de la lettre ouverte et même une interview par un média japonais !

 

Plutôt impressionnant, hein ? Et 2018 ne fait que commencer ! Nos 320 jeunes Ambassadeurs sont plus motivés que jamais pour mettre fin à l’extrême pauvreté. Vous n’avez pas fini d’entendre parler d’eux : suivez-les sur les réseaux sociaux grâce au hashtag #ONEYouth18 ou en cliquant ICI !

 

 

Venez discuter

Lignes directrices pour les commentaires

Les billets récents