DAVOS : le potentiel économique africain, absent du discours de Sarkozy

Le Forum économique mondial, d’avantage connu sous le nom de « Forum de Davos » a pour objectif de repenser notre système et  de réfléchir à des stratégies susceptibles de faire évoluer certaines situations économiques.

Cette année le Forum de Davos intitulé «Des normes communes pour une nouvelle réalité » qui se déroule du 26 au 30 janvier 2011, a débuté avec bien des préoccupations : la faible croissance de l’Eurozone, la crise de la dette, les déséquilibres des changes et le rôle du dollar étaient, parmi tant d’autres, au centre du débat avec un accent mis sur la place croissante des émergents.

Le président français, Nicolas Sarkozy, a axé son discours d’ouverture du 27 janvier sur cet aspect économique, fidèle à l’objectif et à la fonction du Forum de Davos. Il a ainsi donné le ton des discussions à suivre en déroulant une nouvelle fois ses priorités à la tête du G20 : améliorer la gouvernance mondiale et lutter contre la spéculation. Prônant la place de l’Euro, son pouvoir et sa nécessité, mettant en garde contre les trois grands risques auxquels l’économie mondiale sera confrontée en 2011 (la question des dettes souveraines, les déséquilibres monétaires et financiers, les risques pour l’inflation et la croissance mondiale de l’explosion des prix des matières premières), le président français a très peu parlé de ces dits pays émergents, pourtant présents.

Certes, la crise n’est pas loin et  la situation économique actuelle n’est toujours pas enviable, pourtant le président avait affirmé, lors de la conférence de presse donnée en prévision du G8 et du G20 à venir, que l’Afrique serait présente dans les débats et dans ses prochaines réflexions.  Nous avons intégré que la réforme du système monétaire international reste au cœur du projet élyséen. Cependant, chez ONE, nous espérons que l’Afrique sera au cœur des grands discours du président français et qu’il se fera, comme il l’a maintes fois confirmé auparavant, le porte parole des populations les plus démunies. Nous savons qu’il se rendra ce weekend end au sommet de l’union Africaine à Addis Abeba ce qui pourra être l’occasion pour lui de nous montrer la force de ses convictions.

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous recevrez occasionnellement des informations sur nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent