Ces activistes sont en première ligne dans le combat pour l’égalité femmes-hommes
Les femmes et les filles

Ces activistes sont en première ligne dans le combat pour l’égalité femmes-hommes

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

En cette Journée internationale des droits des femmes, nous donnons la parole à 45 activistes, à travers le continent africain, qui œuvrent pour les droits des femmes et des filles dans leurs pays. Dans une lettre ouverte adressée aux dirigeants mondiaux, elles lancent un appel : au-delà des beaux discours, elles exigent de véritables avancées en faveur de l’égalité de genre. Découvrez les fantastiques histoires et parcours de certaines activistes!

Pour rejoindre vous aussi le mouvement et soutenir ces activistes, ajoutez votre nom à leur lettre ouverte.

Porte-paroles:

Melene Rossouw, Afrique du Sud

Melene est avocate et a fondé “Women Lead Movement” (WLM) pour favoriser l’éducation et l’autonomisation des femmes en vue de les pousser à obtenir des changements sociaux dans leurs communautés. Son association encourage les femmes à s’informer davantage sur le respect de leurs droits humains et constitutionnels, et les actions citoyennes qu’elles peuvent mener pour demander à leur gouvernement de tenir leurs engagements.

Dr Marlene-Joannie Bewa, Bénin

Joannie mène des actions de sensibilisation sur l’épidémie du sida et sur l’égalité de genre au Bénin. Elle a fondé la “Young Beninese Leaders Association” (YBLA), une organisation dirigée par des femmes et des jeunes, qui a formé plus de 3 000 filles et femmes sur les enjeux liés à la santé sexuelle et reproductive, au leadership et à l’entreprenariat. Joannie est une activiste mondiale et se mobilise sur les questions de santé des femmes et des Objectifs de Développement Durable (ODD) puisqu’elle travaille en tant que Young Leader aux Nations Unies.

Wadi Ben-Hirki, Nigeria

À 17 ans, Wadi a créé la Fondation Wadi Ben-Hirki (WBH), pour soutenir les enfants marginalisés vivant dans la pauvreté et favoriser leur accès à l’éducation. Sa fondation concentre principalement ses efforts sur le Nord du Nigéria, où les taux élevés d’illettrisme et de pauvreté sont particulièrement élevés et accentués par les conflits et les insurrections. Elle siège au Conseil Consultatif de la Jeunesse de l’African Leadership Institute et a également représenté l’Afrique en tant qu’invitée spéciale au Sommet Y20 2018.

Lola Omolola, Nigeria/Etats-Unis

Lola a créé FIN (Female IN), un groupe Facebook privé qui met en relation près de 1,7 million de femmes du monde entier. CElle a créé le groupe en 2014, afin de créer un réseau entre Nigériens après les kidnappings orchestrés par Boko Haram. Cet espace sécurisé permet aux femmes de discuter des difficultés qu’elles rencontrent et de créer des liens avec d’autres femmes qui partagent les mêmes expériences.

Samira Haruna Sanusi, Nigeria

Samira a pour objectif de sensibiliser les citoyens à la drépanocytose (une maladie héréditaire touchant l’hémoglobine des globules rouges) et travaille aussi dans le domaine d’intervention humanitaire du EAH (Eau, Assainissement et Hygiène). Elle a participé à la création de plusieurs organisations pour aider les femmes vivant dans les pays les plus pauvres, dont la Fondation Samira Sanusi Sickle Cell (SSCF) et WAFSLI Nigeria (Water for Sustainable Living). Grâce à son travail, Samira a sensibilisé des milliers de personnes et participe au soutien médical et financier de centaines de femmes. Samira est aussi l’auteure de “S is for Survivor”, un livre qui retrace son expérience personnelle avec la drépanocytose.

Togola Hawa Séméga, Mali

Hawa est une journaliste dont la mission est de rallier la jeunesse malienne en lui donnant accès à des informations objectives et impartiales sur l’actualité et les enjeux sociétaux. Sur son site web Kunafoni.com, elle mélange de manière créative journalisme, rap et humour. Hawa sensibilise les jeunes aux enjeux politiques et les aide à être plus confiants afin de pouvoir s’impliquer davantage dans la société.

Dieynaba Sidibe, Sénégal

Dieynaba est la première artiste graffeuse au Sénégal. Elle utilise son art pour promouvoir et soutenir les droits des femmes et favoriser des débats sur les enjeux de santé et d’éducation principalement.

Naomi Tulay-Solanke, Libéria

Naomi est la fondatrice et la directrice exécutive de Community Health Initiative (CHI), une ONG dirigée par des femmes qui offre des produits sanitaires réutilisables et abordables pour que les femmes et les filles puissent gérer elles-mêmes leur santé reproductive. Naomi fait aussi appel à ses compétences entrepreneuriales pour pallier au manque de services de base pour aider les femmes et les filles en période de cycles menstruels. Elle a lancé PAD4GIRLS, qui forme les femmes à produire, au niveau local, leurs propres serviettes hygiéniques afin de les rendre plus accessibles aux écolières des alentours.

Chmba Ellen Chilemba, Malawi

Chmba est la fondatrice et directrice exécutive de Tiwale, une organisation, dirigée par des jeunes, qui favorise la scolarisation des filles et des femmes malawites tout en leur permettant d’acquérir de nouvelles compétences et d’obtenir des financements pour créer leurs propres entreprises. Pour le moment, l’organisation a aidé 250 femmes. Chmba a fondé Tiwale à l’âge de 17 ans car elle avait véritablement à coeur de mettre un terme aux mariages d’enfants.

Fridah Githuku, Kenya

Fridah est la directrice exécutive de GROOTS Kenya, un mouvement citoyen national dirigé par des femmes, qui aide les femmes à être plus visibles et avoir plus d’autorité afin de créer des changements dans leurs communautés. GROOTS a aidé 3 500 groupes à travers le Kenya, tous menés par des femmes, à faire changer les choses. En tant que partenaire de Equal Measures 2030, Fridah milite pour réduire les inégalités de genre dans le domaine des droits fonciers.

Aya Chebbi, Tunisie

“Féministe pan-africaine”, Aya est devenue une blogueuse mondialement connue pendant la révolution tunisienne entre 2010 et 2011. Donner le pouvoir aux jeunes en leur permettant d’être des acteurs de changement est quelque chose qui la passionne. Elle a fondé plusieurs initiatives : le “Youth Programme of Holistic Empowerment Mentoring” (Y-PHEM); l’Afrika Youth Movement (AYM), l’un des plus grands mouvements de jeunes pan-africains; et Afresist, un programme de leadership pour les jeunes. Elle est la première Jeune Représentante de l’Union Africaine et la plus jeune diplomate au Cabinet de la Commission de l’Union africaine.

Les autres co-signataires

  1. Lydia Charles Moyo, Présentatrice TV et Radio chez Femina Hip TV
  2. Elizabeth Wanja Ngeth, Kijiji Afrika
  3. Olaoluwa Abagun, Fondatrice de Girl Pride Circle
  4. Mercy Abang, Journaliste aux Nations Unies
  5. Karimot Odebode, ONE Champion
  6. Dr. Stellah Wairimu Bosire, Directrice Exécutive de la Kenya Medical Association
  7. Dolapo Olaniyan, Fondatrice de la UnCut Initiative
  8. Scheaffer Okore, Cheffe du Commerce et de l’Investissement pour la Chambre du Commerce Pan-Africaine
  9. Diana Ninsiima, Responsable de Programme sur les questions de genre chez DOT Tanzania
  10. Salimatou Fatty, activiste pour la Jeunesse au sein du Partenariat mondial pour l’éducation et la Fondation Salimatou pour l’Education
  11. Mildred Ngesa, Cheffe des Communications chez FEMNET
  12. Memory Kachambwa, Directrice Exécutive chez FEMNET
  13. Mama Koité Doumbia, Membre du Comité chez FEMNET
  14. Julie Cissé, Coordinatrice chez GIPS WAR
  15. Dr. Tlaleng Mofokeng, l’une des 120 personnalités de moins de 40 ans de la Nouvelle Génération des dirigeants pour le Planning Familial
  16. Mylene Flicka, écrivaine militante pour les droits des femmes
  17. Mercy Juma, Journaliste TV chez BBC Africa
  18. Oluwaseun Ayodeji Osowobi, Fondatrice de Stand to End Rape Initiative
  19. Amina Abdulazeez, ONE Champion
  20. Hauwa Liman, Fondatrice de Inspire for Impact
  21. Linet Kwamboka, PDG de DataScience LTD
  22. Saran Keïta Diakite, Présidente d’un groupe malien de plaidoyer pour les ODD
  23. Sagara Saran Bouare, Présidente de Women in Law and Development
  24. Maimouna Dioncounda Dembele, Militante pour les droits humains
  25. Mariam Diallo, Directrice de la Association for Women’s Leadership and Development
  26. Nana Toure, Secrétaire Générale du Sahel Youth Network
  27. Valérie Traoré, Directrice Executive de Niyel
  28. Imameleng Masitha, Chargée de communication et du plaidoyer au sein de la coalition The Sexual and Reproductive Justice
  29. Refilwe Ledwaba, Fondatrice du Girl Fly Programme in Africa Foundation
  30. Martha Muhwezi, Administratrice de Programme au Forum for African Women Educationalists
  31. Anta Fall Basse Konté, Directrice du Forum for African Women Educationalists Senegal
  32. Danedjo Hadidja, Présidente d’APAD et partenaire de International Women’s Health Coalition.
  33. Françoise Kpeglo Moudouthe, Fondatrice du blog féministe Eyala
  34. Nana Semuah Bressey, infirmière

Ce blog a été adapté de l’anglais vers le français par Roxanne Aminou, stagiaire Campagnes chez ONE France.

Venez discuter

Lignes directrices pour les commentaires

Les billets récents