Le plus gros Casse du Siècle : ONE passe à l’action

Le plus gros Casse du Siècle : ONE passe à l’action

En 2014, nous avons révélé le Casse du Siècle :  les pays en développement sont privés d’au moins mille milliards de dollars (750 milliards d’euros) chaque année.

Un billion d’euros ce sont douze zéros: 1 000 000 000 000. Imaginez ce que cela signifie pour des pays qui essayent de sortir de l’extrême pauvreté.

Contrairement à certaines idées reçues, cet argent ne provient pas de l’aide internationale – qui, quant à elle, a un impact positif sur les pays en développement – mais directement du budget et de l’économie des pays en développement. Des accords douteux sur les ressources naturelles comme le pétrole et le gaz ; des sociétés fantômes pour blanchir de l’argent et les évasions fiscales, toutes ces pratiques illégales ont mené au Casse du Siècle qui doit être stopppé.

Si les pays en développement pouvaient agir contre ce scandale et utiliser cet argent pour lutter contre l’extrême pauvreté, les maladies et la faim, ils pourraient devenir auto-suffisants et ne plus dépendre de l’aide internationale.

Cette campagne a été lancée pour pousser les dirigeants du monde à voter des lois plus transparentes dans les quatre domaines les plus efficaces dans la lutte contre la corruption. Le sommet du G20 à Brisbane en Australie était une opportunité parfaite pour que les dirigeants adoptent des mesures efficaces pour mettre fin à ce scandale.

Les membres de ONE à travers le monde sont passés à l’action. Plus de 88 000 personnes ont signé notre pétition qui a ensuite été transmise aux gouvernements avant leur départ pour le G20. Plus de 15 000 personnes ont envoyé des tweets et des messages directement aux ministres des Finances avant qu’ils ne se rejoignent en Australie à l’occasion du G20. Nos jeunes Ambassadeurs européens sont descendus dans la rue pour sensibiliser le grand public sur la question et en coulisses nous informions les décideurs politiques et les journalistes, faisant en sorte que notre campagne soit relayée dans les médias et ne passe pas inaperçue.

Voici quelques un de nos meilleurs moments

De grands progrès ont été accomplis cette année, pendant la préparation du sommet. Une cinquantaine d’États se sont par exemple mis d’accord sur l’adoption du standard d’échange automatique d’informations fiscales, proposé par l’OCDE. Les dirigeants du G20 se sont toutefois arrêtés à mi-chemin et ont échoué dans la mise en place d’une véritable transparence financière à l’issue du G20 qui bénéficierait aux pays les plus pauvres. Le G20 n’a en effet pas proposé de solutions qui les aident vraiment. Lisez notre réaction au sommet du G20.

C’est un problème global qui nécessite une réponse globale et le combat continue. En ce moment, l’Union européenne négocie un nouveau consensus qui pourrait sonner la fin des sociétés fantômes à travers l’Europe, région numéro 1 du commerce mondial.

Ceci n’est qu’une petite partie du puzzle que constitue le Casse du Siècle, mais cela permettrait de rendre publiques les informations sur ceux qui se cachent derrière les sociétés fantômes et des trusts. Et ainsi dévoiler l’identité des criminels qui utilisent ces entités opaques pour blanchir de l’argent. Malheureusement certains pays font tout ce qu’ils peuvent pour protéger leurs intérêts en nous empêchant d’accéder à ces informations.

Plus de transparence et de responsabilité sont essentielles dans la lutte contre l’extrême pauvreté, nous allons donc continuer à mener des campagnes sur ce thème. Lisez nos derniers blogs sur le sujet.

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous recevrez occasionnellement des informations sur nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent