Bonne nouvelle : L’épidémie d’Ebola est officiellement terminée en Sierra Leone

Bonne nouvelle : L’épidémie d’Ebola est officiellement terminée en Sierra Leone

Un grand soulagement le week-end dernier en Afrique de l’Ouest ! Plus d’un an et demi après le diagnostic des premiers cas d’Ebola en Sierra Leone, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré l’épidémie officiellement terminée ce samedi 7 novembre, après 42 jours sans aucun nouveau cas déclaré d’Ebola dans le pays.

Yusuf Kabba (au centre) discute avec des survivants d’Ebola dans un bidonville de la capitale Freetown où la maladie a fait des ravages. Yusuf est le président de l’Association des Survivants d’Ebola en Sierra Leone. (Crédit photo : Simon Davis/DFID)

Yusuf Kabba (au centre) discute avec des survivants d’Ebola dans un bidonville de la capitale Freetown où la maladie a fait des ravages. Yusuf est le président de l’Association des Survivants d’Ebola en Sierra Leone. (Crédit photo : Simon Davis/DFID)

Pendant ce temps le Libéria, qui a officiellement vaincu l’épidémie depuis le mois de septembre, a organisé son Marathon annuel, juste un an après son annulation due à Ebola.

Le Marathon du Liberia en 2013 (Crédit photo : Erin Hohlfelder)

Le Marathon du Liberia en 2013 (Crédit photo : Erin Hohlfelder)

Quoi de mieux qu’un Marathon pour refléter la persévérance, le sens du sacrifice, la force et l’engagement dont ont fait preuve ces pays dans leur lutte contre Ebola au cours des deux dernières années ?

Ces deux bonnes nouvelles, l’une au Liberia et l’autre en Sierra Leone, représentent une avancée majeure pour la région qui voit enfin arriver la fin du cauchemar Ebola.

Le Marathon du Liberia en 2013 (Crédit photo : Erin Hohlfelder)

Le Marathon du Liberia en 2013 (Crédit photo : Erin Hohlfelder)

Bien sûr, ces célébrations ne doivent pas être considérées comme une fin en soi, car la lutte contre l’épidémie d’Ebola continue dans la Guinée voisine. Et tant que la maladie ne sera pas éradiquée de toute la zone, on ne peut crier victoire.

Même lorsqu’Ebola sera enfin entièrement éradiqué, les conséquences de l’épidémie seront toujours présentes chez les milliers de survivants, physiquement et psychologiquement. Ceux-ci gardent des séquelles qui ne sont pas encore bien connues des médecins, et les familles des victimes doivent, en plus du deuil, faire face à de nouveaux problèmes économiques et sociaux. Et ces pays n’en sont qu’au début de la lourde tâche de renforcement global de leurs systèmes de santé.

La vie reprend dans les rues de Freetown, capitale de la Sierra Leone. L’épidémie d’Ebola, qui a tué presque 4000 personnes dans le pays et a empêché tout rassemblement public pendant des mois, a été déclarée vaincue par l’OMS samedi dernier. (Crédit photo : Simon Davis / DFID)

La vie reprend dans les rues de Freetown, capitale de la Sierra Leone. L’épidémie d’Ebola, qui a tué presque 4000 personnes dans le pays et a empêché tout rassemblement public pendant des mois, a été déclarée vaincue par l’OMS samedi dernier. (Crédit photo : Simon Davis / DFID)

Même si tout n’est pas gagné, la fin de l’épidémie au Liberia et en Sierra Leone doit nous donner de l’espoir. Ensemble, saluons le courage de tous ces citoyens qui ont lutté contre la maladie, donnant une leçon à l’humanité entière. Et n’oublions pas que le combat continue en Guinée, restons solidaires pour les aider à éradiquer enfin Ebola.

Devenez membre de ONE et rejoignez les 7 millions de personnes à travers le monde qui se mobilisent à nos côtés pour en finir avec l’extrême pauvreté et les maladies évitables.

Ce billet a été adapté de l’anglais par Perrine Mardiné, assistante Campagnes chez ONE France.

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous recevrez occasionnellement des informations sur nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent