Au Kenya, l’école Flying Kites aide les enfants à voler de leurs propres ailes

Au Kenya, l’école Flying Kites aide les enfants à voler de leurs propres ailes

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Quand j’ai rencontré Eunice pour la première fois en 2004, je fus tout de suite frappée par sa ténacité. Haute comme 3 pommes, elle n’avait pas plus de 4 ans et vivait dans un orphelinat près de Nairobi avec 200 autres enfants.

Eucine en 2006 (à gauche), puis à 15 ans (à droite). Crédit : Flying Kites

Eucine en 2006 (à gauche), puis à 15 ans (à droite). Crédit : Flying Kites

Je me rappelle très bien de cette première rencontre : elle était assise sur une petite chaise en plastique, mangeait un bol de riz et de choux, elle taquinait une bande de garçons bien plus âgés qu’elle. Je ne peux le décrire, mais j’ai tout de suite vu qu’elle avait du cran.

Et on comprend facilement pourquoi. Dès le plus jeune âge, Eunice a du faire face à de nombreuses difficultés. Ne pouvant être scolarisés, ses frères et sœurs aînés étaient déjà dans la rue.

Dans certains des bidonvilles les plus pauvres de Nairobi, près de 80 enfants sur 1 000 meurent avant l’âge de cinq ans. En Afrique sub-saharienne, 10 millions d’enfants quittent chaque année les bancs de l’école. Même si Eunice était plutôt coriace, les obstacles qui se dressaient sur son chemin étaient compliqués à surmonter.

J’ai commencé ma carrière dans le développement à un moment très excitant : le paradigme était en train de changer de façon spectaculaire. Finie l’époque où les ONG utilisaient des images d’orphelins tristes et affamés pour susciter la pitié ; où les bailleurs de fonds étaient uniquement intéressés par les résultats, les questions de viabilité et de potentiel.

Aujourd’hui l’enjeu du développement est de pouvoir offrir aux enfants vivant dans les régions les plus pauvres du monde un cadre dans lequel ils peuvent espérer prospérer, et non pas simplement survivre.

Crédit : Flying Kites

Crédit : Flying Kites

Chez Flying Kites, notre volonté de dispenser une éducation aux étudiants vulnérables a été façonné grâce à l’expérience acquise par nos équipes qui ont passé du temps avec Eunice et ses amis, et par les dons que nous avons décelés chez eux : la résilience, la compassion et l’envie. Aujourd’hui âgée de 15 ans, Eunice étudie à Flying Kites et combat la pauvreté au jour le jour. C’est une étudiante sérieuse, toujours aussi cool, avec une assurance telle qu’elle vous donnerait la chair de poule.

Grâce au soutien de nos donateurs, professeurs et travailleurs sociaux, Eunice n’a pas seulement accès à une éducation compétitive mais également à des ateliers qui mettent l’accent sur l’informatique, la formation financière, la santé reproductive et à la gestion du stress. L’autre jour, Eunice est rentré à la maison et voulait parler de « personal branding ».

Il suffit de regarder Eunice pour voir qu’elle va réaliser de grandes choses. Tout ce que nous avons fait c’est uniformiser les règles du jeu : donner à chaque enfant les mêmes opportunités.

Nous avons la chance de pouvoir aider plus d’enfants comme Eunice et contribuer ainsi à lutter contre la pauvreté. Les filles qui vont à l’école pendant 7 ans se marient 4 ans plus tard que la moyenne et ont 2,2 fois moins d’enfants.

Quand 10% de plus de filles vont à l’école, elles participent en moyenne de 3% à l’augmentation du PIB d’un pays. Quand on donne à des enfants démunis la possibilité de sortir de la pauvreté par eux-mêmes, ils le font. Ils sont chez Flying Kites.

Crédit : Flying Kites

Crédit : Flying Kites

Au cours des deux dernières années, notre école primaire a été régulièrement classée parmi les écoles les plus performantes de la municipalité et nos étudiants apprennent dans un environnement global, encourageant qui privilégie non seulement l’excellence académique, mais aussi la créativité, le développement de la pensée critique, et le sens du service à la communauté.

En regardant nos classes, il est impossible de se douter que nos élèves sont pour la plupart orphelins, victimes de violence, sans-abris, en somme des enfants comptant parmi les plus démunis du pays, mais une fois leur uniforme d’écolier revêtit, ça change la donne.

Pour en savoir plus sur nos projets et rejoindre l’équipe d’Eunice, rendez-vous sur flyingkites.org

Par Leila Chambers, fondatrice et directrice de Flying Kites. 

 

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

You agree to receive occasional updates about ONE’s campaigns. You can désinscrire at any time.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent