Assurer la propreté du Zimbabwe et la sécurité de la planète

Assurer la propreté du Zimbabwe et la sécurité de la planète

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Au Zimbabwe, les déchets sont jetés sur les bords des routes du pays. On voit des automobilistes jeter les poubelles par les fenêtres de leurs voitures. Comment mettre en place une gestion des déchets efficace dans ces conditions ? La solution pourrait tout simplement venir de l’inspiration de deux Zimbabwéennes passionnées, Helen Davidson et Mary Wazara.

SDG12RESPONSIBLECONSUMPTIONBLOGSIZE2

A Harare, la capitale du pays, les problèmes de la décharge de Pomona illustrent bien la problématique plus générale de la gestion des déchets dans cette zone. Située près du quartier de Borrowdale, la décharge de Pomona, est remplie d’une quantité excessive de déchets, dont certains pourraient être recyclés mais ne le sont pas.

De plus, la collecte des poubelles est interrompue pendant au moins une semaine chaque mois, ce qui conduit à la présence insalubre de sacs poubelle dans les rues. La gestion des déchets doit changer.

Helen Davidson travaille depuis plusieurs années au service local de collecte des déchets. Son travail porte sur le recyclage – tant pour aider à réduire les volumes qui atterrissent dans les décharges que pour encourager les citoyens à prendre en charge leurs déchets, afin de créer un environnement plus propre pour tous.

SDG12RESPONSIBLECONSUMPTIONBLOGSIZE

Helen propose un service de collecte pour tous les biens recyclables et non recyclables, que les gens trient dans les sacs de couleurs différentes qu’elle leur fournit. Plastique, verre et papier peuvent ainsi tous être recyclés. Le verre et les boîtes en métal sont transportés en Afrique du Sud pour être recyclés, alors que le plastique et le papier sont recyclés sur place au Zimbabwe.

Les sacs de recyclage de couleur fournis par Helen sont fabriqués par Mary Wazara, en coopération avec son mari. Ils sont entièrement fabriqués à partir de plastique recyclé.

Comme Helen, Mary a une passion pour le recyclage, en particulier la pédagogie en direction des communautés locales. Elle souhaite également émanciper les femmes et leur donner, à elles et à leurs familles, une chance d’obtenir un revenu en exerçant un emploi « vert ». Elle connaît bien les besoins des communautés à faibles revenus, et les difficultés de la vie au Zimbabwe : « J’ai grandi à Mabvuku, donc moi aussi j’ai eu des difficultés » indique-t-elle. « Je suis un exemple pour les femmes qui veulent se sortir de la pauvreté – je leur prouve qu’il existe une porte de sortie et qu’il ne faut pas désespérer. »

Mary parcourt le pays, réunissant environ 50 femmes dans chaque commune, pour échanger sur l’importance de l’hygiène et de la protection de l’environnement. Elle encourage aussi ces communautés à collecter et à trier le plastique à sa source.

SDG12RESPONSIBLECONSUMPTIONBLOGSIZE3

Elle achète le plastique collecté aux femmes et les paie en fonction de la qualité du plastique. Cela leur fournit un revenu et les encourage à faire le tri et à respecter l’environnement. Elle incite ces communautés à former leurs propres groupes, qu’elle appelle les « centres de rachat communautaire ».

Selon elle, « le recyclage du plastique peut générer des revenus pour les communautés ». « Les déchets ont une valeur. Je suis convaincue que les femmes et leurs communautés peuvent prendre soin de l’environnement et gagner leur vie grâce au recyclage ».

Mary travaille également avec des enfants – dont certains assument la responsabilité de leurs familles – et leur paie le plastique qu’ils ont collecté. Mais elle leur demande aussi de lui montrer leurs devoirs, pour les encourager à ne pas abandonner l’école.

En incitant les Zimbabwéens, jeunes et moins jeunes, à recycler et à prendre conscience de la valeur des déchets, Mary encourage aussi les femmes et les étudiants locaux à réussir leur vie au sein de leurs communes.

Cette histoire s’inscrit l’Objectif de développement durable “Une consommation et une production durables“.

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

You agree to receive occasional updates about ONE’s campaigns. You can désinscrire at any time.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent