Appel de la jeunesse pour une Assemblée nationale solidaire
Aide au développement

Appel de la jeunesse pour une Assemblée nationale solidaire

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Les 50 jeunes Ambassadeurs de ONE, âgés entre 16 & 36 ans et originaires des 4 coins de la France, luttent contre l’extrême pauvreté, notamment en Afrique subsaharienne. Ils écrivent aujourd’hui un appel aux nouveaux élus de l’Assemblée nationale, pour leur rappeler leurs engagements pour l’aide au développement et inviter ceux qui ne l’ont pas encore fait à les rencontrer avant la fin de l’année.

Cette semaine, les nouveaux députés ont fait leurs premiers pas au sein du mythique Palais Bourbon. Beaucoup de nouvelles têtes, de nouveaux engagements, de nouvelles motivations, de nouvelles causes, de nouvelles alliances. Certains d’entre eux, fraîchement élus ou réélus, nous connaissent déjà, nous et notre combat : l’éradication de l’extrême pauvreté.

Tout au long de la campagne électorale, aux quatre coins de la France, en à peine un mois, nous avons rencontré près de 100 candidats, dont 92 s’étaient officiellement engagés à lutter contre l’extrême pauvreté dans les pays les plus pauvres et les plus vulnérables. 22 d’entre eux ont été élus, et quant aux 555 autres, s’ils ne nous connaissent pas encore, nous espérons que ce n’est qu’une affaire de semaines, voire de jours. Car il y a de nombreuses choses dont nous souhaitons parler avec eux.

Nous souhaitons leur parler des promesses historiques de notre pays en matière d’aide au développement – à savoir allouer 0,7% de la richesse nationale à l’aide publique au développement – que la France, contrairement à ses plus proches voisins européens, comme l’Allemagne, ne respecte toujours pas en 2017.

Nous souhaitons leur parler de la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. De la lutte contre l’évasion fiscale qui prive les pays les plus pauvres de ressources essentielles à leur développement. De notre engagement pour que tous les enfants, toutes les filles et tous les garçons du monde, puissent aller à l’école.

Nous souhaitons leur parler du rôle de la France dans les instances internationales, du leadership que l’on attend d’elle pour contrer les tendances dangereuses au repli sur soi de certaines grandes puissances de ce monde, comme les Etats-Unis.

Nous souhaitons leur parler de la vision d’un monde plus juste, plus solidaire, plus égalitaire, que la jeunesse que nous représentons veut transformer en réalité, et pour laquelle nous avons besoin de leur aide.

Nous souhaitons leur parler surtout du rôle capital qu’ils ont à jouer, maintenant élus, pour s’assurer que la France tienne enfin ses engagements en faveur des populations les plus démunies.

Lors de la campagne présidentielle, nous avions obtenu des engagements concrets de 6 candidats – dont Emmanuel Macron, qui s’est engagé à allouer les fameux 0,7% au plus tard en 2025. Mais l’engagement des Député-e-s sera tout aussi crucial que celui du Président de la République.

Car ils sont des acteurs à part entière de la solidarité internationale. Ils pourront décider d’augmenter le budget d’aide au développement de la France et en particulier les dons qui permettent de financer les services essentiels tels que la santé ou l’éducation dans les pays les plus pauvres et les plus vulnérables.  Ils seront là pour rappeler le gouvernement à l’ordre si celui-ci n’honorait pas les engagements de la France.

Nous continuerons de nous mobiliser et d’aller à la rencontre de tous les élus qui nous représentent, pour que la solidarité internationale résonne entre les murs du Palais Bourbon et à travers la France entière, avant le premier vote du budget de cette Assemblée renouvelée et au cours des 5 prochaines années.

Venez discuter

Lignes directrices pour les commentaires

Les billets récents