15 événements qui pourraient changer le monde en 2015

15 événements qui pourraient changer le monde en 2015

2015-Twitter-Header-600x200#Citoyens du monde, rassemblez-vous car, cette année, nous assisterons à un sommet historique des dirigeants, ainsi qu’à toute une série de conférences internationales. Jamais nous n’aurons vu autant de rencontres entre les grands de ce monde et les gens de bonne volonté. Et vous avez, en tant que citoyen, un rôle à jouer pour que ces rendez-vous servent à quelque chose. Ensemble, nous devons donc exiger le meilleur de nos dirigeants qui décideront cette année de notre avenir et celui de notre planète.

Voici donc les principaux moments durant lesquels les activistes devront se faire entendre. Si nous parvenons à obtenir des engagements ambitieux de la part des dirigeants , nous pourrions faire de 2015 une année déterminante. Et si nous échouons, nous aurons toute une génération pour nous désoler des mauvaises décisions ou du manque d’action.

15 janvier : action/2015

action_signifier_colour_HR1-600x223 Lancement du mouvement action/2015, un nouveau réseau de citoyens du monde entier ayant reçu le soutien de ONE, CivicusSave the Children, ainsi que d’un millier d’autres groupes et personnalités, telles que Malala et Melinda Gates. Ensemble, nous avons pour mission de responsabiliser les dirigeants de ce monde dans la lutte contre la pauvreté, les inégalités  et le changement climatique. Lisez cette lettre ouverte à leur intention publiée le 15 janvier.

21 janvier : Forum économique mondial de Davos

Bono, l'un des cofondateurs de ONE, au sein d'un groupe de réflexion lors du Forum économique mondial 2014 de Davos. Crédit photo : Forum économique mondial.

Bono, l’un des cofondateurs de ONE, au sein d’un groupe de réflexion lors du Forum économique mondial 2014 de Davos. Crédit photo : Forum économique mondial.

Cette année, des dirigeants du monde entier se réuniront en Suisse pour le Forum économique mondial. Ce rendez-vous sera  l’occasion d’écouter attentivement le discours d’Angela Merkel, la chancelière allemande, au cours duquel elle annoncera l’agenda pour le G7 de cette année. Il faudra aussi prêter une attention particulière à la lettre annuelle de Bill Gates. Les choses devront bouger à Davos, cette année. Comme le disait le pape François : « Les richesses doivent être mises au service des individus, et pas le contraire ». ONE exige également que soit prise au sérieux l’autonomisation des femmes, notamment dans le domaine économique, pour pouvoir mettre fin à l’extrême pauvreté.

27 janvier : Conférence Gavi, Berlin

Mères et nourrissons dans un centre de santé au Kenya. Photo : Morgana Wingard/ONE

Mères et nourrissons dans un centre de santé au Kenya. Photo : Morgana Wingard/ONE

Pour prouver la force de leur engagement dans la lutte contre les maladies et la pauvreté, les dirigeants doivent s’engager à financer Gavi, l’Alliance du Vaccin, à hauteur d’au moins 7,5 milliards de dollars. Ils doivent aussi veiller à ce que les fonds qui ont pour but de financer la lutte contre le virus Ebola ou le changement climatique ne soient pas prélevés dans le budget aflloué aux vaccins. Le problème est urgent : il manque à l’heure actuelle environ 500 millions de dollars, peut-être plus.

8 mars : Journée internationale de la femme

Princesse Adeyeo, Monrovia, Liberia. Photo : Morgana Wingard

Princesse Adeyeo, Monrovia, Liberia. Photo : Morgana Wingard

Cette année plus que jamais, les groupes œuvrant pour les droits des femmes et l’égalité des genres s’associeront dans le monde entier aux activistes luttant contre la pauvreté. Une collaboration à suivre de près.

Avril : Réunions du FMI et de la Banque mondiale, Washington DC

Photo : Intégrité financière sur le plan international

Photo : Intégrité financière sur le plan international

Les réunions du Fond monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale représentent, pour les ministres des Finances du monde entier, l’occasion idéale de proposer des plans de financement pour la lutte contre l’extrême pauvreté au cours des 15 prochaines années. Ces plans doivent être finalisés d’ici le mois de juillet.

7 mai : Élections législatives au Royaume-Uni

elections1

Il s’agit là d’élections cruciales durant lesquelles la politique étrangère et d’aide internationale du Royaume-Uni fera l’objet de débats soutenus. Le Royaume-Uni ne sera pas le seul pays à connaître un scrutin décisif cette année : d’importantes élections auront lieu au Nigeria en février, et au Canada ainsi qu’en Tanzanie au mois d’octobre.  40 % des citoyens des différentes nations africaines seront amenés à voter en 2015 : le plus grand nombre jamais enregistré.

Juin : Sommet du G7, Schloss Elmau, Allemagne

G7-600x314 (1)

Durant ce sommet qui réunira les sept grandes puissances économiques mondiales et lors d’une rencontre spéciale sur l’autonomisation économique des femmes qui s’ensuivra, la chancelière Angela Merkel s’exprimera auprès de ses homologues sur la lutte contre l’extrême pauvreté, le développement durable et l’égalité des genres. Il est essentiel que l’Allemagne parvienne à trouver un accord afin que la moitié de l’aide publique au développement soit allouéeaux pays les plus pauvres (qui n’en reçoivent qu’un tiers à l’heure actuelle) et à convenir d’une stratégie en matière de transparence et de responsabilité pour toutes les promesses formulées.

Juin et juillet : Sommet de l’Union africaine

au-600x302

Quelques jours après le G7 présidé cette année par Angela Merkel, c’est une autre femme, Nkosazana Dlamini-Zuma, qui présidera le sommet de l’Union africaine sur l’autonomisation économique des femmes. Ces deux événements pourraient constituer une véritable percée nord-sud en matière d’autonomisation des femmes. Il est tout de même incroyable que, dans certaines régions du monde, les femmes ne puissent pas hériter de biens immobiliers, être propriétaires de leur propre terrain, ouvrir de compte bancaire et suivre des études. Nous devons mettre fin à une telle injustice.

Juillet : Financement du développement

Addis-Abeba, Éthiopie. Photo : Sam Affron, Flickr http://bit.ly/1DGqEDn

Addis-Abeba, Éthiopie. Photo : Sam Affron, Flickr http://bit.ly/1DGqEDn

Cette rencontre qui se tiendra à Addis-Abeba, en Éthiopie, constituera une véritable Mecque d’experts en matière de pauvreté mondiale. Ce rassemblement géant devrait permettre de convenir d’une définition de l’aide, ainsi que des montants nécessaires au financement du développement permettant d’améliorer la vie des populations sur la planète pour les 15 ans à venir. La lettre T (pour Trillion, « mille milliards » en anglais) sera le slogan de la rencontre. Mais pour ONE, l’essentiel sera de trouver un accord pour que la moitié de l’aide soit allouée aux populations les plus démunies et pour  pouvoir clairement assurer le suivi de toutes les promesses formulées. Et ce, grâce à une révolution plus que nécessaire des données, qui devront être plus transparentes et de bien meilleure qualité qu’aujourd’hui. Il faudra aussi lutter contre la fuite des capitaux qui fait perdre des milliards aux pays en développement, à cause d’accords malhonnêtes autour des ressources naturelles et l’utilisation de sociétés-écrans, ces structures opaques qui permettent à la corruption de prospérer.

18 juillet : Journée internationale Nelson Mandela

Nelson Mandela 1994 Electoral Campaign

Comme le disait ce grand homme : « Comme l’esclavage ou l’apartheid, la pauvreté n’est pas naturelle. Ce sont les hommes qui créent la pauvreté (…), et ce sont des hommes qui la vaincront. »

Septembre :  Nations unies

Photo: Huffington Post

Photo: Huffington Post

Autour du 26 septembre, tous les dirigeants et grands de ce monde se retrouveront pour convenir d’objectifs fondamentaux en vue d’éradiquer l’extrême pauvreté d’ici à 2030, ou de favoriser l’accès à la justice pour les femmes et à une éducation décente pour toutes les jeunes filles. Ce nouveau contrat mondial entre tous les habitants de cette planète doit être partagé par tous et avec tous, afin que chacun soit au fait des promesses formulées et veille à ce qu’elles soient tenues par les dirigeants. Ne l’oubliez pas : les représentants politiques ne tiendront leurs promesses que s’ils y sont contraints.

Novembre : G20, Turquie

g20

Les pays émergents tels que la Turquie, le Brésil, l’Inde et la Chine, ainsi que tous les membres du groupe des 20 principales puissances économiques, le « G20 », doivent, eux aussi, se comporter comme des citoyens engagés et responsables. Cela implique, notamment, une meilleure transparence lors de la signature de contrats entre les entreprises des industries extractives et des pays en développement. Nous ne parviendrons pas à éradiquer l’extrême pauvreté si les ressources naturelles mondiales sont plombées par des contrats frauduleux et les fonds détournés blanchis grâce à  des sociétés écran opaques.

20 novembre – 11 décembre : Conférence sur le climat, Paris

Ferme dans l'ouest du Kenya. Photo : C. Schubert (CCAFS), Flickr http://bit.ly/1DGtdW4

Ferme dans l’ouest du Kenya. Photo : C. Schubert (CCAFS), Flickr http://bit.ly/1DGtdW4

Lors de ce sommet, nous devrons veiller à ce qu’un accord aidant les pays les plus pauvres à faire face aux changements climatiques soit concrétisé. Les petits producteurs très pauvres des régions d’Afrique, régulièrement frappées par la sécheresse, sont déjà les plus touchés. Il serait insensé que les contrats signés détournent les fonds dont ont tant besoin les personnes se trouvant en première ligne !

1er décembre : Journée mondiale de lutte contre le sida

AIDS-report-graphics-1024x512-FR-01

Le financement octroyé à à la lutte contre le VIH/sida est un excellent indicateur d’évolution dans la lutte contre la pauvreté et les maladies. Nos collègues du mouvement (RED) se distingueront une fois de plus par leurs incroyables actions à cette occasion. (RED) saura rassembler encore davantage de participants et les encourager à se mobiliser en vue de réduire à zéro le nombre de décès liés au VIH/sida d’ici à 2030.

1er janvier 2016 : Bonne année !

Feux d'artifice du Nouvel an à San Francisco. Photo : Peter Thoeny, Flickr http://bit.ly/1DGvctu

Feux d’artifice du Nouvel an à San Francisco. Photo : Peter Thoeny, Flickr http://bit.ly/1DGvctu

Comment ça ?… La date la plus importante de 2015 se situe en effet en 2016. Le 1er janvier 2016, nous pourrons faire le bilan de l’année écoulée en tâchant de répondre aux questions suivantes : les dirigeants du monde se sont-ils entendus sur des objectifs ambitieux ? Ont-ils promis de les financer intégralement ? Ont-ils formulé des promesses claires et transparentes permettant de faire le suivi des progrès, sur la base  de données fiables et publiques ?

Avons-nous élargi et renforcé le mouvement de citoyens efficaces et informés du monde entier auquel se sont déjà ralliées des millions de personnes supplémentaires ? Ce mouvement s’est-il désormais doté d’une fiche de contrôle intelligente permettant de veiller à ce que les dirigeants de ce monde tiennent leurs engagements ? Eh bien, la réalisation de tout cela dépend en réalité des 14 premiers événements.

Cette année, nous aurons plus que jamais besoin de votre voix. Rejoignez-nous dans notre quête de justice. Pour commencer, participer à notre nouvelle campagne « Exige le meilleur » qui donne la possibilité à chacun d’entre vous de faire savoir aux dirigeants mondiaux dans quel monde vous aimeriez vivre en prenant un engagement. A vous de jouer !

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous recevrez occasionnellement des informations sur nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent