10 femmes qui ont changé le monde (de manière inoubliable)
Les femmes et les filles

10 femmes qui ont changé le monde (de manière inoubliable)

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Si de nombreux mouvements défendant les droits des femmes sont apparus ces derniers mois, l’activisme féministe existe lui depuis bien plus longtemps ! Ainsi, depuis des siècles les femmes se sont mobilisées pour changer le monde grâce à leur force, leur passion et leur détermination. C’est pourquoi nous avons décidé de nous rappeler ce qu’ont accompli des personnalités bien connues et de vous en faire découvrir de nouvelles !

1. Emmeline Pankhurst

Embed from Getty Images

Emmeline Pankhurst est une femme politique britannique qui s’est battue pour que les femmes obtiennent le droit de vote au Royaume-Uni. Elle a fondé en 1903 la « Women’s Social and Political Union », une organisation regroupant des militantes, les « suffragettes », qui organisaient des manifestations et ont été emprisonnées pour leurs modes d’action controversés. En prison, elles ont organisé des grèves de la faim et on peut dire aujourd’hui que leurs méthodes, impopulaires à l’époque, ont grandement participé à l’obtention du droit de vote pour toutes les femmes britanniques en 1928.

2. Malala Yousafzai

Embed from Getty Images

Malala Yousafzai, militante pakistanaise des droits des femmes, plus jeune lauréate du Prix Nobel de la Paix et Messagère de la paix, est devenue une icône de la lutte pour les droits des filles. Déterminée à recevoir une éducation, elle a continué à aller à l’école tous les jours malgré les menaces de mort des Talibans. À l’âge de 15 ans, ils ont tenté de l’assassiner parce qu’elle revendiquait son droit, et celui des autres filles, à l’éducation. Elle a survécu et son histoire a été très médiatisée. Malala a notamment tenu plusieurs discours à l’ONU, elle a publié un livre et a renforcé son combat en créant le Malala Fund pour permettre à toutes les filles, partout dans le monde, d’aller à l’école.

3. Winona LaDuke

Embed from Getty Images

Winona LaDuke est une militante, écologiste, économiste et écrivaine ojibwé américaine, les ojibwés étant la plus grande nation amérindienne en Amérique du Nord. Elle s’est engagée très tôt en faveur des droits des peuples autochtones, devenant ainsi la plus jeune personne à aborder ces questions à l’ONU (elle avait alors 18 ans). Elle est à la tête de différents projets et initiatives visant à aider les peuples autochtones à récupérer leurs terres et les femmes amérindiennes à s’émanciper.

4. Beyoncé

Embed from Getty Images

Reine de la pop, Beyoncé a aussi dévoilé un autre visage depuis quelques années : celui d’une femme engagée et militante. Queen B a notamment marqué les Video Music Awards de MTV en 2014, avec l’interprétation de son titre reprenant un discours engagé de l’écrivaine nigériane Chimamanda Ngozi Adichie, « Nous devrions tous être féministes ». Elle a aussi pris position contre les violences policières, notamment dans son album « Lemonade » avec le titre « Formation » sorti en février 2016.

5. Rosa Parks

Embed from Getty Images

Rosa Parks est devenue célèbre le jour où elle a refusé de laisser son siège à un homme blanc, à l’époque des lois ségrégationnistes dans les bus. C’était en 1955. Mais son combat contre la discrimination raciale avait commencé bien avant cette date. En 1943, elle devient en effet secrétaire de la section locale à Montgomery de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP ou ‘Association nationale pour la promotion des gens de couleur’ en français) qui a participé au boycott des bus et donc à la fin de la ségrégation dans les espaces publics. Rosa Parks a reçu de nombreuses récompenses, comme la Médaille Spingarn décernée par la NAACP et le « Martin Luther King Jr. Award ».

6. Huda Shaarawi

Huda Shaarawi est souvent désignée comme la pionnière du féminisme en Egypte. Elle est surtout connue pour avoir enlevé son voile en acte de protestation dans une gare du Caire mais son action a été bien plus large. Elle est à l’origine de nombreuses initiatives en faveur des droits des femmes : le lancement d’une revue féministe en langue arabe – ‘L’Égyptienne’ -, la fondation de l’Union féministe égyptienne (UFE), l’organisation d’une grande manifestation de femmes pendant la révolution égyptienne de 1919, et la création du Comité central des femmes du parti nationaliste Wafd, qui a permis aux femmes de s’engager en politique.

7. Maria Mutola

Embed from Getty Images

Maria Mutola est une sportive accomplie : elle est une des rares athlètes à avoir participé 6 fois aux Jeux Olympiques, et la seule athlète mozambicaine de l’histoire, hommes et femmes confondus, à avoir remporté un titre mondial ou olympique ! Elle a en effet décroché la médaille d’or au 800m en 2000, devenant ainsi championne olympique, et elle a été 3 fois championne du monde. Au-delà de ses exploits sportifs, Maria Mutola est aussi une femme très engagée. En 2003, elle a été nommée ambassadrice de la jeunesse auprès des Nations Unies lors d’une cérémonie à Maputo, capitale du Mozambique, où elle a tenu un discours sur l’importance de la prévention du VIH et du sida et sur l’influence positive qu’avait le sport sur les jeunes. Elle a d’ailleurs créé la fondation Lurdes Mutola pour promouvoir le sport auprès des jeunes mozambicains, et elle a mis en place des campagnes de vaccination et des projets pour favoriser l’accès au logement en partenariat avec le ministère de la santé du Mozambique et l’UNICEF.

8. Ellen Johnson Sirleaf

Embed from Getty Images

Élue Présidente de la République du Liberia en 2005, Ellen Johnson Sirleaf devient la première femme élue au suffrage universel à la tête d’un Etat africain, avant d’obtenir le prix Nobel de la paix en 2011 (rien que ça !). Pendant son mandat, l’ancienne présidente libérienne a permis à son pays de faire des progrès considérables : grâce à elle, la paix a été maintenue dans son pays pendant plus d’une décennie de présidence, après de nombreuses années de guerres civiles meurtrières – ce qui lui a valu d’obtenir le Prix Mo Ibrahim. Et ses prises de position anti-corruption, qui l’avaient condamnée à l’exil quelques années auparavant, se sont révélées bénéfiques pour l’équilibre politique du Liberia.

9. Nzinga Mbande

Nzinga Mbande était reine des royaumes de Ndongo et de Matamba dans l’actuel Angola, au 17ème siècle. Elle a été l’une des plus grandes résistantes contre la traite européenne en Afrique et est devenue un symbole de la force des femmes africaines, et une source d’inspiration pour ces dernières, devenant notamment l’une des figures du projet de l’Unesco sur les « Femmes dans l’histoire de l’Afrique ». Pendant son règne, en fine stratège et diplomate, elle tint tête aux esclavagistes portugais. Guerrière tenace et obstinée, elle n’a jamais cédé dans ce combat contre l’esclavage.

10. Wangari Maathai

Embed from Getty Images

Wangari Maathai était une biologiste kényane et militante politique et écologiste, première femme africaine à recevoir le prix Nobel de la paix en 2004, pour « sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix ». Elle a permis à de nombreuses femmes kenyanes dans les zones rurales de retrouver un meilleur statut économique et social, en créant le « Green Belt Movement » dont l’objectif est de replanter des arbres en construisant des « ceintures vertes » gérées par des femmes autour des villes et villages. Son idée révolutionnaire a alors un double impact : combattre la pauvreté et les dégradations environnementales dans le même temps.

Ce blog de Sadof Alexander a été adapté de l’anglais par Chloé Lusven, stagiaire Campagnes chez ONE France.

A laquelle de ces femmes modèles vous identifiez-vous le plus ? Dites-le nous dans les commentaires ! 

Venez discuter

Lignes directrices pour les commentaires

Les billets récents