10 bonnes raisons de se mobiliser aux côtés des femmes et des filles

10 bonnes raisons de se mobiliser aux côtés des femmes et des filles

FRENCH_IWD_call to action_1200x900 (1)

Le nouveau rapport de ONE intitulé : « La pauvreté est sexiste – pourquoi les femmes et les filles doivent être au cœur de la lutte pour l’éradication de l’extrême pauvreté », souligne que les femmes et les filles sont privées du droit d’exploiter leur plein potentiel et ce, à tous les niveaux au cours de leur vie : économique, social, politique et juridique, particulièrement dans les pays en développement.

Par ailleurs, l’analyse de certains indicateurs clés révèle que la vie est nettement plus difficile pour les femmes vivant dans les pays les moins avancés (PMA) que pour les femmes vivant dans d’autres pays. Même si les hommes vivant dans les pays les plus pauvres sont également désavantagés, les disparités entre hommes et femmes sont encore plus importantes dans les pays les plus pauvres que dans les pays riches.

Cette situation doit changer et pas seulement parce que c’est une question de justice. Autrement dit, la pauvreté est sexiste. Nous ne pourrons pas mettre un terme à l’extrême pauvreté tant que nous n’admettrons pas que les filles et les femmes sont particulièrement lésées.

Voici 10 raisons, parmi bien d’autres, pour lesquelles nous devons mettre les femmes et les filles au cœur de la lutte pour l’éradication de l’extrême pauvreté.

  1. Offrir aux agricultrices le même accès aux ressources de production qu’aux agriculteurs pourrait réduire le nombre de personnes qui souffrent de la faim entre 100 et 150 millions de personnes. (Source : FAO)
  1. La diminution des disparités concernant le taux d’emploi entre les hommes et les femmes d’ici à 2017 pourrait générer 1,6 mille millards de dollars de revenus supplémentaires (mesuré en parité du pouvoir d’achat). (Source : OIT)
  1. Chaque année qu’une fille passe à l’école peut entraîner une augmentation de ses futurs revenus de 10 à 20 %. (Source : UNESCO)
  1. On estime qu’une amélioration de l’égalité dans l’éducation pourrait augmenter les revenus par habitant de 23 %. (Source : UNESCO)
  1. En Afrique subsaharienne, les femmes consacrent actuellement jusqu’à huit heures par jour à la collecte de combustibles pour la cuisine et le chauffage de leur maison. L’accès à l’énergie leur permettrait de consacrer ce temps à des activités plus lucratives. (Source : Practical Action)
  1. Selon les estimations de la Banque mondiale, toute augmentation de 10 % de l’accès à Internet est associée à une croissance de 1,38 % du PIB pour les pays en développement. L’élimination de la disparité entre les sexes en ce qui concerne l’accès à Internet augmenterait la croissance du PIB et, selon certaines études, augmenterait les revenus potentiels des femmes. (Source : Banque mondiale)
  1. Si on augmentait de 5 dollars par personne et par an, les interventions de santé ciblant les femmes et les enfants, jusqu’en 2035 et dans 74 pays en développement, on pourrait multiplier les bénéfices économiques et sociaux par 9. (Source : Stenberg et al. 2013, The Lancet)
  1. En 2013, plus de deux tiers des femmes enceintes vivant avec le VIH dans des pays à revenu faible et intermédiaire ont bénéficié d’un traitement visant à prévenir la transmission du virus à leur bébé. La transmission du VIH de la mère à l’enfant pourrait pourtant être éliminée si on se mobilisait rapidement, ce qui permettrait par conséquent de sauver la vie de millions de personnes et d’obtenir, en plus, un retour de 15 dollars pour chaque dollar investi. (Source : ONUSIDA)
  1. Si toutes les femmes pouvaient avoir accès aux soins recommandés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la mortalité maternelle serait réduite de 67 %. (Source : Guttmacher Institute)
  1. Si tous les étudiants des pays à faible revenu pouvaient quitter l’école en maîtrisant les compétences élémentaires en lecture, 171 millions de personnes pourraient échapper à la pauvreté, ce qui équivaudrait à une réduction de 12 % de la pauvreté mondiale. (Source : UNESCO)

Ces faits sont la preuve que lorsque que les femmes et les filles sortent de la pauvreté, cela bénéficie aussi à l’ensemble de la société. Alors que nous célébrons aujourd’hui la Journée internationale de la femme, ONE lance une campagne de mobilisation en faveur des droits des femmes et des filles. Nous avons plus que jamais besoin de votre soutien et de votre voix.

En juin prochain, la chancelière allemande, Angela Merkel, présidera une réunion des chefs d’Etats des pays les plus puissants du monde, le G7. Elle est ainsi en mesure d’en définir les enjeux prioritaires et de les mettre à l’ordre du jour. Signez notre pétition et dites à Angela Merkel qu’il est temps de plaider en faveur des droits des femmes et des filles pour engendrer de véritables changements ! 

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous recevrez occasionnellement des informations sur nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent