Pandemica : un monde dans lequel la pandémie ne touche jamais à sa fin

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Bienvenue à Pandemica. Un enfer pandémique sans fin, où l’on ne vient jamais à bout du COVID-19 car le virus continue de muter et de traverser les frontières. Pandemica est l’endroit le plus meurtrier de la planète : deux fois plus de personnes y meurent, l’économie mondiale perd 9 200 milliards de dollars supplémentaires et la vie telle que nous l’avons connue n’est plus qu’un lointain souvenir. Ça vous parle ?

Nous nous trouvons toutes et tous à cet endroit, à Pandemica. Nous avons les moyens de nous en sortir, mais pour cela nous devons agir maintenant. Seulement un an après les premiers cas signalés de COVID-19, nous disposons déjà de vaccins sûrs et efficaces, et c’est une réussite scientifique historique. Mais sans un vaccin accessible à tous, le virus reste un danger pour tous.

Qu’est-ce que “Pandemica” ?

“Pandemica” est une nouvelle série animée imaginée par ONE afin de sensibiliser et expliquer la nécessité d’un acheminement le plus rapide possible des vaccins, partout dans le monde. Pandemica nous fait entrer dans un monde animé et rempli de multiples créatures et autres bestioles qui vivent dans un enfer pandémique, celui du COVID-19, reflétant ainsi la réalité des personnes vivant dans les pays à faible revenu et qui attendent encore d’avoir accès au vaccin contre le COVID-19.

Regardez les épisodes maintenant pour découvrir pourquoi Pandemica représente réellement un enfer sur Terre.

Vous y reconnaîtrez peut-être les illustrations de l’artiste Andrew Rae ainsi que les voix off de célébrités telles que Karine Vanasse, Mélissa Bédard ou Beyries. Nous avons également fait de nouveau appel à des célébrités qui ont déjà soutenu nos actions par le passé, telles que Calum Worthy, le cofondateur de ONE, Bono, ou encore Penélope Cruz, Danai Gurira, David Oyelowo et bien d’autres. La série rappelle ainsi que nous devons toutes et tous soutenir les efforts visant à distribuer les vaccins de manière équitable, partout dans le monde.

Vivre à Pandemica, ça ressemble à quoi ?

Certes, Pandemica est un endroit fictif, mais pour des milliards de personnes, cette fiction est bien une réalité. À l’heure actuelle, alors qu’une petite poignée de pays dispose d’un surplus énorme de vaccins – un milliard de plus que nécessaire pour vacciner la totalité de leur population – moins d’1% des doses administrées dans le monde l’ont été dans les pays à faible revenu.

Cet accaparement des vaccins par les pays à revenu élevé est loin d’être sans conséquences : si l’on continue à ce rythme-là, c’est plus de 60% de la population mondiale – soit 4,68 milliards de personnes – qui n’aura pas accès au vaccin contre le COVID-19 avant 2022 ou même plus tard.

Et nous aurions tort de penser que vivre dans un pays où l’on peut se faire vacciner nous protège et nous met en sécurité. Il existe plus de 4 000 variants au COVID-19 et certaines souches sont plus contagieuses que d’autres. Plus nous laissons le virus se développer partout dans le monde, plus il peut muter et nous faire courir le danger de basculer vers un monde qui ressemblerait à Pandemica.

Vivre dans un monde tel que Pandemica aurait également un coût très élevé, et ce quel que soit l’endroit où l’on vit. En effet, une distribution inégale et inéquitable des vaccins coûte à l’économie mondiale 9 200 milliards de dollars. Et ce qu’il faut savoir, c’est que si les pays à faible revenu sont exclus dès le départ des décisions concernant l’accès aux vaccins, ce sont principalement les économies des pays à revenu élevé qui en pâtiront puisque ces derniers devront alors supporter 75% de la perte économique au niveau mondial.

Comment éviter à tout prix Pandemica ?

La pandémie ne prendra fin que lorsque les personnes qui ont le plus besoin du vaccin pourront y avoir accès, et ce quel que soit l’endroit où elles vivent.

Si les pays riches continuent à se ruer sur les premières doses de vaccins mises sur le marché et à empêcher leur distribution équitable partout dans le monde, la pandémie durera inévitablement beaucoup plus longtemps. Le virus pourra alors prospérer, muter et continuer à se propager au-delà des frontières, et ainsi continuer à nous menacer, toutes et tous. C’est d’un plan mondial de distribution des vaccins dont nous avons plutôt besoin.

Une poignée de pays riches a acheté suffisamment de doses de vaccin COVID-19 pour vacciner presque trois fois l’ensemble de leur population. Appelez ces gouvernements à partager en urgence leur surplus de doses avec les pays laissés pour compte.

Notre Test d’accès au vaccin est une excellente ressource pour comprendre et observer comment les décisions prises par les dirigeants mondiaux nous rapprochent ou nous éloignent d’une issue équitable à cette pandémie. Découvrez les résultats obtenus par différents pays.

Regardez et partagez Pandemica !

Pandemica est illustré par l’artiste Andrew Rae avec animation par Titmouse et musique et audio par father, créé et produit en partenariat avec hive.

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

En signant, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE.

You agree to receive occasional updates about ONE’s campaigns. You can désinscrire at any time.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent

Les billets récents