Ces lois ont créé un monde plus respectueux des femmes
Les femmes et les filles

Ces lois ont créé un monde plus respectueux des femmes

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Deuxième de deux articles sur l’égalité des sexes en préparation au Sommet du G7 de cette année. Le premier article examine des lois qui n’ont pas leur place dans notre monde.

Il y a encore, de par le monde, de nombreuses lois scandaleuses, sexistes et discriminatoires. Ces lois font obstacle au droit au travail des femmes, à leur épanouissement et à leur sécurité. À l’échelle du globe, que l’on parle de viol légalisé, de violence conjugale, du mariage d’enfants ou de travail des enfants, des lois discriminatoires punissent des millions de filles et de femmes chaque jour.

Il est important de dénoncer les horreurs, mais il importe aussi de célébrer les réussites.

Dans de nombreux pays, des avancées remarquables ont été faites pour abolir des lois vétustes et sexistes et moderniser le cadre législatif. Ces changements sont souvent le fruit des actions de groupes locaux de femmes, de militants du public (comme vous!) et de l’appui accordé par des institutions bilatérales et internationales.

Compte tenu de cette évolution, nous appelons les dirigeants du G7 de tirer des leçons de ces victoires et d’encourager tous les pays à prendre position pour atteindre l’égalité entre les sexes et à adopter des lois progressistes parce que nul ne peut être égal si tous ne sont pas égaux.

Si les dirigeants du G7 cherchent des suggestions sur les façons d’adapter le cadre législatif pour mieux garantir l’égalité des genres, voici quelques exemples survenus depuis une dizaine d’années desquels ils pourraient s’inspirer.

Droits reconnus par la loi – 6 pays ont accordé aux femmes des droits égaux à ceux dont jouissent les hommes, soit la Belgique, le Danemark, la France, la Lettonie, le Luxembourg et la Suède. Il y a une dizaine d’années, aucun pays ne le faisait!
Lutte contre la violence fondée sur le sexe – Au Burundi, aux Comores, au Rwanda, à São Tomé et Principe et en Zambie, des lois ont finalement été adoptées proscrivant le harcèlement sexuel en milieu de travail ET la violence conjugale.
Salaire égal – 13 pays ont adopté des lois instaurant le principe de « à travail égal salaire égal », ce sont l’Albanie, la Belgique, la Bolivie, les Comores, la Guinée équatoriale, le Liberia, la Libye, le Maurice, le Monténégro, la Serbie, l’Afrique du Sud, le Vietnam et la Zambie.
Droit au travail – 22 pays ont levé les restrictions imposées sur le droit au travail des femmes, réduisant ainsi les risques que les femmes soient exclues du marché du travail.
Parentalité – 16 pays ont bonifié les congés de maternité payés, et 33 ont instauré des congés de paternité payés.
Lancement d’entreprise – La République démocratique du Congo a adopté une nouvelle loi qui permet aux femmes de constituer des entreprises, d’ouvrir des comptes bancaires et de signer des contrats tout aussi bien que les hommes.
Accès au crédit – De plus, la République démocratique du Congo, à l’instar de 23 autres pays, a interdit la discrimination fondée sur les genres pour l’accès au crédit.
Droits d’établissement – La Côte d’Ivoire, le Honduras, le Nicaragua, le Rwanda et le Togo ont tous modifié leurs lois pour permettre aux femmes de choisir où elles veulent s’établir tout comme c’est le cas pour les hommes.

Il peut sembler étrange que ces lois n’existaient pas déjà, ou que nous en soyons à célébrer ces victoires, mais chaque jour c’est la réalité de millions de femmes. Avec le Sommet du G7 en août, nous avons la chance d’intervenir dans cette réalité. Afficherez-vous votre solidarité envers ces femmes pour assurer que le Sommet du G7 de cette année aboutisse à des progrès réels et non a de vaines promesses dans la lutte pour l’égalité des sexes?

Partagez vos idées sur une loi sur l’égalité des genres maintenant!

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

En signant, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE.

You agree to receive occasional updates about ONE’s campaigns. You can désinscrire at any time.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent

Les billets récents