Le sida persiste. Notre combat aussi.
HIV/AIDS

Le sida persiste. Notre combat aussi.

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Le 3 décembre 2018, ONE organisait une réception sur la colline du Parlement pour souligner la Journée mondiale du sida et nous avions la chance de compter parmi nous la sénatrice Mobina Jaffer, militante de longue date des droits des femmes, la première sénatrice originaire d’Afrique et une alliée indéfectible dans la lutte contre le VIH sida. Sa présence a rehaussé la réception et a contribué à sa réussite. Suit l’allocution de Stuart Hickox, directeur canadien de ONE.

Bienvenue à tous et toutes! Et merci à nos invités spéciaux, Madame la Ministre Bibeau, son excellence l’ambassadrice Rispal et les docteurs Montaner et Presern d’être présents ce soir et de se joindre à la campagne ONE en préparation à la sixième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme qui se tiendra à Lyon en France en octobre 2019.

Plusieurs d’entre nous ici ce soir se souviennent de la cinquième conférence de reconstitution à Montréal en 2016. Et je tiens à dire bravo à certains organismes et militants dont le travail a été essentiel à cette réussite tout à fait canadienne.

  • La Coalition interagence sida et développement (CISD)
  • RESULTS Canada
  • The Global Fund Advocates Network (GFAN)
  • La Société canadienne du sida (SCS)

Merci d’être parmi nous ce soir, et merci aussi pour tout ce que vous ferez au cours des dix prochains mois pour assurer la réussite de la sixième conférence de reconstitution des ressources. Au cours de ses 17 premières années de fonctionnement, le Fonds mondial a sauvé 27 millions de vies, devenant ainsi l’organisation de santé la plus efficace de la planète.

Nous avons décidé d’organiser cette petite rencontre ce soir pour souligner le rôle de chef de file qu’a joué le Canada dans cette importante étape pour la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Votre Excellence ambassadrice Rispal, nous tenions aussi à partager ce moment avec vous parce que nous sommes persuadés que notre expérience de 2016 peut servir de modèle utile pour votre pays en 2019.

En bref, il y a trois éléments essentiels à la réussite d’une conférence de reconstitution :

  1. L’engagement et le leadership des plus hautes instances. Une des choses qui nous a le plus impressionnés est l’engagement formel de la ministre Bibeau, puis d’apprendre que le premier ministre Trudeau était personnellement intervenu auprès d’autres chefs d’État pour s’assurer de leur présence à la table de concertation.
  2. La mobilisation de la collectivité. Des organisations de la société civile, comme celles représentées ici ce soir, d’éminents chercheurs comme le Dr Montaner et la Dre Presern, et des organisations comme ONE sont essentiels en raison de l’ampleur des investissements requis pour vaincre le sida, la tuberculose et le paludisme nécessite l’appui du grand public. Il s’agit d’enjeux complexes et c’est notre travail de les expliquer.
  3. Un message clair, et voici une suggestion : « Le sida persiste. Notre combat aussi. » En 2018, le sida demeure la plus importante cause de mortalité des jeunes femmes, c’est plus que toute autre cause, dont le cancer du sein et les maladies cardiovasculaires.

L’an dernier seulement, on a recensé 1,8 million de nouvelles infections au VIH. On peut voir sur les écrans le nombre de personnes infectées depuis le début de notre rencontre. Trois personnes à la minute. Ce chiffre est renversant. Trois personnes à la minute contractent le sida. C’est inacceptable.

Cette année, il est plus important que jamais que nous demeurions unis dans ce combat, tant politiciens qu’organisations civiles que chercheurs, parce que nous n’en avons pas fini. Il y a un manque à combler de 20 % du financement nécessaire pour atteindre les objectifs clés dans les pays les plus durement touchés.

La Journée mondiale du sida (1er décembre) a été soulignée par la campagne ONE lors d’une réception sur la colline du Parlement. Sur la photo, de gauche à droite, le Dr Julio Montaner, directeur du Centre d'excellence de la Colombie-Britannique pour le VIH/sida, la Dre Carole Presner du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme, l’honorable Ahmed Hussen, ministre, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté, Son excellence Kareen Rispal, ambassadrice de France au Canada, l’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre, Développement international, M. Stuart Hickox, directeur de la campagne ONE Canada, et la sénatrice Mobina Jaffer.

La Journée mondiale du sida (1er décembre) a été soulignée par la campagne ONE lors d’une réception sur la colline du Parlement. Sur la photo, de gauche à droite, le Dr Julio Montaner, directeur du Centre d’excellence de la Colombie-Britannique pour le VIH/sida, la Dre Carole Presner du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme, l’honorable Ahmed Hussen, ministre, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté, Son excellence Kareen Rispal, ambassadrice de France au Canada, l’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre, Développement international, M. Stuart Hickox, directeur de la campagne ONE Canada, et la sénatrice Mobina Jaffer.

Il y a une façon bien simple de voir la question. En 2019, alors que nous pensons au sida, le plus gros canular du virus serait de faire croire aux gens qu’il n’est plus une menace.

Ambassadrice Rispal, nous sommes fiers du travail que nous avons accompli ensemble dans ce combat, et en tant que Canadiens nous vous souhaitons humblement nos meilleurs vœux de réussite. Madame l’ambassadrice, pour tout dire, nous sommes avec vous parce que…

Le sida persiste. Notre combat aussi.

Quelques photos de la soirée :

L’honorable Marie-Claude Bibeau parle de l’importance du travail accompli par des groupes comme RESULTS Canada, la Coalition interagence sida et développement le réseau de militants du Fonds mondial et la campagne ONE et des résultats obtenus lors de la cinquième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

L’honorable Marie-Claude Bibeau parle de l’importance du travail accompli par des groupes comme RESULTS Canada, la Coalition interagence sida et développement le réseau de militants du Fonds mondial et la campagne ONE et des résultats obtenus lors de la cinquième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

M. Stuart Hickox, directeur canadien de la campagne ONE (aux côtés de la sénatrice Mobina Jaffer), a souligné le fait que le sida demeure à l’échelle de la planète la première cause de mortalité des femmes de 15 à 49 ans, et que la conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de 2019 doit être un point charnière « Parce que si nous ne bougeons pas plus vite que lui, le virus gagnera. »

M. Stuart Hickox, directeur canadien de la campagne ONE (aux côtés de la sénatrice Mobina Jaffer), a souligné le fait que le sida demeure à l’échelle de la planète la première cause de mortalité des femmes de 15 à 49 ans, et que la conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de 2019 doit être un point charnière « Parce que si nous ne bougeons pas plus vite que lui, le virus gagnera. »

Symbolisant le transfert de la responsabilité de la reconstitution du Fonds mondial du Canada à la France, Stuart Hickox, la sénatrice Jaffer, l’ambassadrice Rispal, le Dr Montaner et la Dre Presner coupent un gâteau orné des drapeaux des deux pays.

Symbolisant le transfert de la responsabilité de la reconstitution du Fonds mondial du Canada à la France, Stuart Hickox, la sénatrice Jaffer, l’ambassadrice Rispal, le Dr Montaner et la Dre Presner coupent un gâteau orné des drapeaux des deux pays.

Madame Marilyn Gladu, critique du Parti conservateur en matière de santé, et M. Gary LaCasse, directeur général de la Société canadienne du sida.

Madame Marilyn Gladu, critique du Parti conservateur en matière de santé, et M. Gary LaCasse, directeur général de la Société canadienne du sida.

Son excellence Kareen Rispal, ambassadrice de France au Canada, en compagnie du Dr Julio Montaner, éminent chercheur du domaine du VIH/sida, parle de la sixième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme qu’accueillera la France en 2019.

Son excellence Kareen Rispal, ambassadrice de France au Canada, en compagnie du Dr Julio Montaner, éminent chercheur du domaine du VIH/sida, parle de la sixième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme qu’accueillera la France en 2019.

L’animatrice de télévision et de radio bien connue à Ottawa, Madame Sarah Onyango, a parlé de membres de sa famille et de ses amis décédés du sida, et de l’effet dévastateur de cette maladie dans les collectivités kenyanes.

L’animatrice de télévision et de radio bien connue à Ottawa, Madame Sarah Onyango, a parlé de membres de sa famille et de ses amis décédés du sida, et de l’effet dévastateur de cette maladie dans les collectivités kenyanes.

Venez discuter

Lignes directrices pour les commentaires

Les billets récents