Je suis entièrement d’accord avec vous : la pauvreté est sexiste
Les femmes et les filles

Je suis entièrement d’accord avec vous : la pauvreté est sexiste

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lettre du Premier Ministre canadien Justin Trudeau:

Je vous remercie de la lettre que vous m’avez transmise à l’occasion de la Journée internationale de la femme, et d’avoir demandé aux dirigeants du monde de reconnaître le lien incontestable entre l’inégalité des sexes et l’extrême pauvreté. Au nom du gouvernement du Canada, je vous réponds afin de vous dire que je suis entièrement d’accord avec vous : la pauvreté est sexiste.

Les femmes et les filles sont moins susceptibles d’obtenir une éducation, plus susceptibles de vivre dans la pauvreté et courent un plus grand risque d’être atteintes par la maladie et d’avoir des problèmes de santé. Je suis reconnaissant envers les groupes comme ONE, dont le travail vise à mettre fin à l’extrême pauvreté et à l’inégalité des sexes à travers le monde, tout en demandant aux dirigeants du monde de se responsabiliser.

J’accepte votre défi d’agir comme leader. En tant que féministe, je sais que les femmes doivent être traitées équitablement, peu importe où elles se trouvent. C’est pourquoi j’ai nommé un nombre égal de femmes et d’hommes au sein de mon Cabinet. Il s’agit de l’un des premiers gestes que j’ai posé en tant que premier ministre et j’espère que nous pourrons servir de modèle pour les gouvernements du monde entier.

Le gouvernement du Canada franchit un autre pas important et concret : nous accueillerons la Conférence sur la reconstitution des ressources du Fonds mondial à Montréal, en septembre prochain. Nous avons également augmenté notre contribution financière de 20%, qui s’élève maintenant à 785 millions de dollars canadiens.

Les investissements dans le Fonds mondial, qui lutte contre le VIH/SIDA, le paludisme et la tuberculose, sont d’une importance cruciale. Ceci est particulièrement vrai pour les jeunes femmes, qui représentent 74% de l’ensemble des nouvelles infections par le VIH totalisées parmi les adolescents d’Afrique. L’investissement accru du Canada permettra d’augmenter la quantité de moustiquaires et de médicaments distribués, en plus de garantir un meilleur accès aux traitements et aux thérapies. Toutes ces mesures aideront le Fonds mondial à atteindre son objectif ultime qui consiste à sauver huit millions de vies supplémentaires et à éviter 300 millions de cas de nouvelles infections d’ici 2019.

Cet engagement ne pouvait être pris à un moment plus important. Le monde se voit offrir une occasion unique de réaliser des progrès durables. En accélérant les investissements et en bâtissant la solidarité à l’échelle mondiale, nous pouvons mettre fin à trois épidémies dévastatrices : le VIH/SIDA, le paludisme et la tuberculose. Ces maladies ont des conséquences tragiques et profondes sur les personnes les plus vulnérables du monde.

L’engagement du Canada envers le Fonds mondial est le premier pas vers l’élaboration d’une nouvelle politique d’envergure mondiale qui fait du traitement égal des femmes et des filles une priorité. Les investissements dans la santé permettront aux filles et aux femmes de survivre et de s’épanouir, notamment en apportant d’importantes contributions en vue de mettre fin à l’extrême pauvreté pour tous.

Mais aucun dirigeant ne peut atteindre un tel objectif en agissant seul. Le Canada peut jouer un rôle important, mais nous devons veiller à ce que d’autres dirigeants des quatre coins du monde s’engagent à leur tour. Et c’est ici que vous intervenez.

Je vous prie de continuer à faire entendre votre voix pour exiger davantage de la part des dirigeants du monde. Demandez-leur de venir à la Conférence de reconstitution du Fonds mondial en présentant des objectifs, innovations et investissements ambitieux pour appuyer les filles et les femmes du monde entier.

Et sachez également que votre appel a été entendu et que le gouvernement du Canada passe à l’action.

Merci, et au plaisir de vous voir bientôt.

Justin Trudeau

Venez discuter

Lignes directrices pour les commentaires

Les billets récents