Santé

Ce que vous devez savoir à propos de l’objectif mondial #3 – Bonne santé et bien-être

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

En 2015, des chefs d’État de partout au monde se sont entendus sur 17 objectifs mondiaux à atteindre pour assurer un monde meilleur d’ici 2030. Ces objectifs ont le potentiel de mettre fin à la pauvreté, de lutter contre les inégalités et de parvenir à un avenir meilleur. Disposant de ces objectifs, il n’en revient maintenant qu’à nous tous, gouvernements, entreprises, société civile et la population dans son ensemble de conjuguer nos efforts pour bâtir pour tous et toutes cet avenir meilleur.

Objectif mondial numéro 3 – Bonne santé et bien-être. Nous tenons tous et toutes pour acquis notre santé, jusqu’au moment où on tombe malade. Les avancées de la médecine dans le monde sont incroyables. Par exemple, la mortalité infantile a été réduite de moitié, les cas d’infections au VIH ont baissé de plus de 40 %, et on a su prévenir plus de six millions de décès attribuables à la malaria. Mais malgré ces progrès, il y a encore trop de personnes qui n’ont pas accès aux soins de santé élémentaires.

Investir en santé peut faire une grande différence, et des transformations qui ont le pouvoir de changer des vies sont déjà en cours. La mortalité infantile a été réduite de moitié, les cas d’infections au VIH ont baissé de plus de 40 %, et on a su prévenir plus de six millions de décès attribuables à la malaria.
L’objectif mondial numéro 3 vise, entre autres, la réduction de la mortalité maternelle à moins de 70 décès par 100 000 naissances d’ici 2030. De plus, un objectif spécifique pour tous les pays est de réduire le taux de mortalité néonatale aussi bas que 12 décès par 1 000 naissances vivantes, et le taux de décès des moins de cinq ans à 25 par 1 000 naissances vivantes. Mettre un terme à tous les décès évitables des moins de cinq ans est aussi un objectif pour s’assurer d’un taux de mortalité des moins de cinq ans qui soit moins de 25 décès par 1 000 naissances vivantes.

Bien que la prévention des maladies soit certes importante, l’objectif no 3 aborde aussi la question des problèmes systémiques qui font obstacle aux soins de santé. Pour qu’on puisse y arriver, les chefs d’État du monde entier devront accroître le financement en santé et mieux soutenir ceux et celles qui dispensent les soins dans les pays en développement. Nous devons presser le pas pour réaliser des progrès à cet égard et nous assurer qu’ils disposent des médicaments et des outils nécessaires. Si nous y parvenons, les soins de santé seront plus accessibles et fiables, ce qui nous permettra de freiner la progression des maladies et d’assurer que tous et toutes reçoivent au moment voulu les traitements dont ils ont besoin.

Renseignez-vous davantage sur l’objectif mondial numéro 3 ici.

Joignez vous à ONE dans la lutte pour la bonne santé et le bien-être!

Venez discuter

Lignes directrices pour les commentaires

Les billets récents