Une victoire importante pour le Sénégal, mais il reste du travail à faire.

Une victoire importante pour le Sénégal, mais il reste du travail à faire.

Rejoindre ONE

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Fatou Warkha Sambe est une activiste, membre fondatrice du collectif #DAFADOY, et une ONE championne. Alors que nous célébrons l’adoption de la nouvelle loi sur le viol au Sénégal, elle nous fait part de son histoire.

Je vis dans la banlieue de Dakar, au Sénégal, où nous vivons côtoyons tous les maux du monde – la pauvreté, les inégalités sociales et la violence. J’ai vu beaucoup de femmes et de filles perdre le goût de la vie parce qu’elles ont été violées. Je vis aux côtés de personnes qui ont renoncé à la vie et endurent toutes les humiliations du monde en silence parce qu’elles sont habituées à être maltraitées. J’ai été témoin de ce que cette violence peut faire dans la vie d’une personne, comment elle peut détruire les rêves.

En tant que jeune femme ayant eu la chance de poursuivre des études, je me suis dit que je me devais lutter contre ces maux, en particulier la violence contre les femmes, qui est pour moi le plus insupportable de tous. Aujourd’hui, en tant que spécialiste de la communication et activiste, je transmets mon message par l’intermédiaire de mon organisation, l’Association Espace Communautaire de communication. 

Je suis également membre fondatrice de Dafadoy – un collectif créé spontanément à la suite du meurtre de Bineta Camara et Coumba Yade en mai 2019. Il rassemble plus de 42 associations de la société civile et organisations de femmes pour lutter contre la violence faites aux femmes. Au cours de l’année écoulée, nous avons fait campagne pour modifier les lois au Sénégal afin d’augmenter les peines pour viol.   

Et je suis fière de dire que le gouvernement sénégalais s’est mobilisé et a fait passer le message que le viol est inacceptable. Le 10 janvier dernier, le président Macky Sall a signé une loi modifiée qui prévoit que toute personne reconnue coupable de viol sera condamnée à une peine minimale de 10 ans ou à une peine maximale d’emprisonnement à vie.

 

C’est une victoire importante – mais notre combat est loin d’être terminé. 

Alors que nous passons à l’étape suivante, le message de Dafadoy est simple : La violence sexiste ne peut plus être ignorée. C’est une maladie qui frappe notre société avec des conséquences qui vont au-delà de ce que nous imaginons. Cette violence n’affecte pas seulement les victimes, mais la société dans son ensemble.

Nous devons mettre en place la structure et le système de soutien nécessaires pour que les auteurs de ces actes puissent être poursuivis dans toute la mesure permise par la loi. 

À ce jour, Dafadoy a organisé un grand sit-in qui a vu la participation de la société civile, des parlementaires, des ministres de la République et de la presse nationale et internationale. 

Je reste positive et même s’il y a beaucoup à faire, je reste convaincue que nous aurons un monde où chaque femme aura la possibilité et la liberté de réaliser son plein potentiel.

La pétition de ONE avec la Black Queen a prouvé que nos voix comptent et que notre message a eu un réel impact. Maintenant, nous allons continuer à faire pression pour que le changement que nous voulons se réalise. 

Pour en savoir plus sur la manière dont cette campagne contre la violence sexiste a permis de changer les choses, cliquez ici

Rejoignez le combat contre l'extrême pauvreté

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

Vous souhaitez savoir comment vous pouvez nous aider dans notre combat contre l'extrême pauvreté ?

Inscrivez-vous pour recevoir les emails de ONE et rejoindre les millions de personnes qui agissent à travers le monde pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables. Nous ne nous demandons pas votre argent mais votre voix. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Privacy options
Vous êtes sur-e ? Si vous cliquez sur 'Oui', nous vous tiendrons informés des actions que vous pouvez mener pour faire avancer notre combat. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Lorsque vous indiquez vos coordonnées, vous acceptez la politique de confidentialité de ONE, et notamment le transfert de vos informations aux serveurs de ONE.org aux Etats-Unis.

You agree to receive occasional updates about ONE’s campaigns. You can désinscrire at any time.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent