Le pouvoir de la vaccination

Par Dr. Seth Berkley, Directeur exécutif GAVI Alliance

En tant que directeur exécutif de GAVI Alliance, je viens à Davos pour aider les participants à mieux comprendre les défis et les opportunités des partenariats public-privé, et plus particulièrement des financements innovants. Le Forum économique mondial est un lieu privilégié de dialogue et d’échange qui réunit des dirigeants d’entreprise ainsi que des représentants de la société civile, des agences des Nations Unies et de pays, afin d’apporter une réponse solidaire au défi qui consiste à protéger les enfants contre les maladies évitables par la vaccination. Depuis sa création lors du Forum économique mondial en 2000, GAVI n’a eu de cesse de promouvoir la collaboration avec pour seul et unique but d’offrir aux enfants des pays en développement l’accès aux mêmes vaccins que ceux qui vivent dans les pays industrialisés.

Dans un monde de plus en plus complexe, nous misons sur une vision à la fois simple et audacieuse selon laquelle chaque enfant a le droit de grandir et de s’épanouir en bonne santé. Placé sous le thème du « dynamisme résilient », le Forum économique mondial 2013 encourage les participants à s’orienter vers des solutions simples qui facilitent la collaboration stratégique et de nouvelles méthodes pour assurer à tous un avenir plus durable et plus juste.

Cette semaine, les participants au Forum auront l’occasion d’examiner plusieurs grands défis mondiaux, y compris les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Par le passé, les objectifs mondiaux restaient plutôt focalisés sur les maladies afin d’estimer les taux de couverture vaccinale. Je pense que la communauté mondiale devrait aujourd’hui passer à une autre logique, celle de « l’enfant complètement vacciné » – autrement dit mesurer le nombre d’enfants ayant reçu toutes les doses de vaccins recommandés par l’OMS pour obtenir une protection complète. S’engager clairement sur la voie d’un avenir plus durable pour tous les enfants implique l’intégration des principes de base d’une bonne santé (alimentation saine, eau, services de vaccination, etc.). Les entreprises, les gouvernements et la société civile devront travailler ensemble afin d’accroître le nombre de moyens innovants pour assurer à tous les enfants un accès équitable aux vaccins dont ils ont besoin et mesurer les réalisations concrètes destinées à atteindre cet objectif. GAVI mesure régulièrement les progrès réalisés à cet égard. Il s’agit du seul moyen dont nous disposons pour aider chaque pays à atteindre en définitive son objectif d’équité.

Depuis 2000, en collaboration avec ses différents partenaires (entreprises, gouvernements, agences onusiennes et organisations de la société civile, dont la plupart participent au Forum économique mondial), GAVI a aidé les pays en développement à prévenir plus de 5,5 millions de décès prématurés. L’Alliance s’est en outre engagée à allouer 7,2 milliards US$ aux vaccins nouveaux et sous-utilisés, ainsi qu’aux programmes de renforcement des systèmes de santé. Nous avons introduit de nouveaux vaccins ciblant les deux maladies infantiles les plus meurtrières (la pneumonie et la diarrhée) et prévoyons l’introduction d’un deuxième vaccin contre le cancer – le papillomavirus humain (VPH), qui provoque le cancer du col de l’utérus et tue 275 000 femmes chaque année. Pourtant, nous estimons à 22 millions le nombre d’enfants n’ayant toujours pas accès à la vaccination. Nous avons donc encore beaucoup à faire.

A Davos, je co-présiderai un petit-déjeuner de travail au cours duquel Bill Gates et moi-même annoncerons les financements et partenariats rendus possibles par le biais d’un mécanisme de financement innovant : le Matching Fund de GAVI. Dans le cadre de cette initiative, des contributions d’un montant équivalent viennent s’ajouter à celles des entreprises et des fondations, ainsi qu’à celles de leurs clients, employés et partenaires commerciaux. Le Matching Fund de GAVI crée également un cadre favorable à l’innovation et facilite la fourniture d’une assistance technique pour appuyer notre mission qui est de garantir à tous les enfants l’accès aux vaccins salvateurs.

Nous savons que les vaccins offrent un excellent retour sur investissement et que le monde en retirera un dividende inestimable, en termes de vies améliorées et épargnées, c’est pourquoi il nous faut donner une signification toujours plus grande à notre mission.

La semaine dernière, GAVI a réuni à Annecy, en Haute-Savoie, un groupe d’experts chargé d’examiner les données factuelles relatives à l’efficacité de la vaccination. Nous savons que les vaccins contribuent à réduire le nombre de personnes malades et de décès. Il est également établi que les vaccins ont un impact prépondérant sur les conditions de vie : ils protègent et améliorent la santé des personnes, et renforcent leur résilience. Un enfant en bonne santé – et bénéficiant d’une alimentation équilibrée – est beaucoup plus susceptible d’être scolarisé. Une personne ayant achevé avec succès ses études bénéficie de toutes les chances de gagner un salaire plus important dans sa vie d’adulte. Nous espérons que tous ces jeunes en bonne santé qui entreront sur le marché du travail contribueront à l’édification d’une économie mondiale dynamique et prospère.

Dans la mesure où il est clairement établi que la vaccination a un impact économique réel, j’envisage l’avenir avec optimisme. Si les parents n’ont pas à faire face à des dépenses de santé pour soigner leurs enfants, ils pourront utiliser leur argent à d’autres fins. Ils pourront notamment le dépenser ou l’investir – ce qui favorisera la croissance économique au sein des communautés locales et à l’échelon national.

Les enfants en bonne santé sont des enfants résilients, et la vaccination constitue un pilier fondamental de la santé. Le pouvoir de la vaccination signifie en outre que nous pouvons cibler non seulement les maladies infectieuses aiguës, mais aussi certaines infections chroniques à l’origine de maladies difficiles à traiter. GAVI s’est engagée, à travers un cadre de collaboration, à construire une relation de partenariat avec des entreprises, des gouvernements, des agences des Nations Unies et des organisations de la société civile dans le but de vacciner complètement un nombre sans cesse croissant d’enfants (et d’adultes), où qu’ils vivent.